LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Aux confins du blog
« Quand les gens pensent au cinéma, ils pensent directement aux célébrités, aux studios, au glamour. Mais l’industrie du cinéma englobe d’autres personnes : les gens qui travaillent dans les snacks, qui s’occupent des équipements, des caisses, qui programment des films, qui sont en charge ...

La librairie La Mémoire du Monde propose...
Nous relayons un message de la librairie La Mémoire du Monde avec qui nous travaillons régulièrement et qui comme beaucoup de petits commerces sont en grande difficulté.“Comme beaucoup d’entre nous, nous avons eu la gorge nouée ce lundi soir avec l’annonce de la poursuite du c...

Le Café Roma et Italie là-bas propose des paniers gourmands
Depuis samedi 11 avril, Italie Là-bas et Café Roma vous proposent la totale : des paniers gourmands pour votre petit-déjeuner, déjeuner, apéro et dîner. On pense à tout ! ... Lire Le Café Roma et Italie là-bas propose des paniers gourmands...

Le cinéma du peuple
“La plus grande qualité accessible pour tous, sans clivage social et culturel… Ce sera notre combat”. (Jean Vilar)   Ainsi donc le cinéma indépendant, le cinéma d’auteur serait « élitiste »… c’est en tout cas ce que déclarait, semble-t-il, une sociologue devant un amphi de 300 élèves ...

Utopia, mon amour !
Courrier reçu de Bernard et Véronique.Mais que se passe-t-il encore dans ma bonne ville d’Avignon ?Mon vieux pote avec qui j’écumais vos salles à leur ouverture, il y a plus de quarante ans, vient de m’en annoncer une bien bonne : l’épatante promenade qu’il avait l’habitude de faire en fam...

ZOMBI CHILD

Écrit et réalisé par Bertrand BONELLO - France 2019 1h43 - avec Louise Labeque, Wislanda Louimat, Mackenson Bijou, Katiana Milfort... Festival de Cannes 2019, Quinzaine des Réalisateurs.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

ZOMBI CHILDAprès son somptueux Saint-Laurent et son troublant Nocturama, on est forcément impatient de découvrir le nouveau film de l’iconoclaste Bertrand Bonello.
Passionné par Haïti, par la richesse et la singularité de sa culture, le cinéaste s'est plongé dans la tradition vaudou et l'une de ses figures emblématiques : le zombi. On écrira donc zombi et non zombie, qui est l'orthographe américaine. Bonello revient ici à l'origine haïtienne de cette créature retirée du monde, suspendue quelque part entre la vie et la mort, marchant lentement, la tête baissée, et qu'on désignait par le mot créole zonbi.



Haïti, 1962. Un homme est ramené d'entre les morts pour être envoyé de force dans l'enfer des plantations de canne à sucre. 55 ans plus tard, au prestigieux pensionnat de la Légion d'honneur à Paris, une adolescente haïtienne confie à ses nouvelles amies le secret qui hante sa famille.
Elle est loin de se douter que ces mystères vont persuader l'une d'entre elles, en proie à un chagrin d'amour, de commettre l'irréparable.

À la frontière de l’ethnologie et du fantastique, Bertrand Bonello s'est inspiré du destin du Haïtien Clairvius Narcisse, né en 1922, officiellement décédé en 1962, et réapparu 18 ans plus tard, errant dans les rues de sa ville, avant d'accoster sa sœur et de lui raconter son histoire…
Très précisément documenté, entremêlant les récits et les époques entre Haïti en 1962 et Paris aujourd’hui, entre Narcisse, une jeune Haïtienne de 15 ans et sa tante, prêtresse vaudou, le film de Bonello replace le zombi haïtien aux origines du genre cinématographique, dans son histoire et sa dimension politique : dans les cultures vaudous africaine et haïtienne, le zombi est étroitement lié à l’esclavage.
On a donc plus que hâte de voir comment le réalisateur français va s’emparer du sujet.