LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Collectif 23h59 : voyons, réfléchissons…
Ah qu’il est plaisant de cheminer dans le passage Urbain V, à l’heure où fleurit la campagne, en journée quand les enfants s’ébattent dans le jardin, au crépuscule quand les humeurs chromatiques du temps nimbent la majesté du Palais… Nous avons failli être privés de cette jouissance simple et magnif...

L’association 100 pour 1
L’association éberge des familles sans papiers sur Avignon et Carpentras et organise tout au long de l’année des événements pour parvenir à financer le logement et l’accompagnement des familles qui sont prises en charge. Une tombola est actuellement organisée (2€ le billet) avec de nombreux...

123 Soleil : 8 MARS 2020, RÉALISEZ !
C’est la nouvelle date de 123 Soleil pour un tournage qui réunira 6 spectateurs d’Utopia et 6 jeunes réfugiés dans un lieu encore tenu secret sur Avignon. Une journée entière dédiée à la pratique cinématographique sans limite d’âge ni de langage, mais un casting 100% féminin du côté des spectateu...

23H59, et après ?
23H59, et après ? Qui n’a pas ressenti cette angoisse profonde face à l’horloge affichant cette heure terrible chaque jour renouvelée ? Qui n’a pas été saisi à la fois par la peur de ce qui risque de se passer après et par la nostalgie d’un temps qui s’achève à ce moment précis et ne reviendra j...

Le cinéma du peuple
“La plus grande qualité accessible pour tous, sans clivage social et culturel… Ce sera notre combat”. (Jean Vilar)   Ainsi donc le cinéma indépendant, le cinéma d’auteur serait « élitiste »… c’est en tout cas ce que déclarait, semble-t-il, une sociologue devant un amphi de 300 élèves ...

Projection unique le jeudi 11 juillet à 14h, suivie d’une rencontre avec Alexandra Badea, metteuse en scène. Rencontre animée par Oriane Jeancourt Galignani rédactrice en chef de la revue Transfuge.
Alexandra Badea dédicacera ses ouvrages (publiés aux éditions de l’Arche) à l’issue de la rencontre.

OCTOBRE À PARIS

Jacques PANIJEL - documentaire France 1962 1h10mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

OCTOBRE À PARISLa Guerre d’Algérie reste l’un des sujets les plus sensibles de l’Histoire de France. Ce sont les massacres de Sétif le 8 mai 1945, ce sont les morts du métro Charonne le 8 février 1962… Octobre à Paris de Jacques Panijel est un film consacré à la manifestation des Algériens, le 17 octobre 1961 à Paris.
Ce jour-là, en réaction au couvre-feu instauré par le préfet de police Maurice Papon et destiné aux « Français musulmans d’Algérie », le Front de Libération Nationale (FLN) lance un appel à la manifestation. 30 000 Algériens descendent dans les rues de Paris. La police, chauffée à blanc par les attentats commis par le FLN sur le territoire français, procède à une répression violente : on compte 11 000 arrestations, et 80 à 200 morts.

« Ce film rare a été fait dans la clandestinité, dans les bidonvilles de Nanterre et Gennevilliers, et dans le centre de torture de la Goutte-d’Or. Tourné quelques semaines après la marche pacifique qui s’acheva par des milliers d’arrestations et d’assassinats, le film reconstitue à chaud l’événement, donne la parole à ceux qui organisèrent le rassemblement, à ceux qui vécurent la répression sanglante ordonnée par le préfet Maurice Papon, à ceux aussi qui échappèrent à la mort après avoir été jetés à la Seine. »
Censuré par le gouvernement jusqu’en 1973, le film fait l’objet de projections clandestines. Jacques Panijel refuse sa sortie en salles tant que ne figurera pas la mise en cause d’un « crime d’État » en avant-propos. Il meurt en 2010 sans avoir pu assister à la projection du film. Un document exceptionnel ! (avec l’aide précieuse de Sophie Dufau de Médiapart).

Alexandra Badea présente dans le cadre du Festival d’Avignon Points de non-retour [Quais de Seine] à 22h du 5 au 11 juillet (relâche le 7) et à 15h le 12 juillet au Théâtre Benoît-XII.