LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Aux confins du blog
« Quand les gens pensent au cinéma, ils pensent directement aux célébrités, aux studios, au glamour. Mais l’industrie du cinéma englobe d’autres personnes : les gens qui travaillent dans les snacks, qui s’occupent des équipements, des caisses, qui programment des films, qui sont en charge ...

La librairie La Mémoire du Monde propose...
Nous relayons un message de la librairie La Mémoire du Monde avec qui nous travaillons régulièrement et qui comme beaucoup de petits commerces sont en grande difficulté.“Comme beaucoup d’entre nous, nous avons eu la gorge nouée ce lundi soir avec l’annonce de la poursuite du c...

Le Café Roma et Italie là-bas propose des paniers gourmands
Depuis samedi 11 avril, Italie Là-bas et Café Roma vous proposent la totale : des paniers gourmands pour votre petit-déjeuner, déjeuner, apéro et dîner. On pense à tout ! ... Lire Le Café Roma et Italie là-bas propose des paniers gourmands...

Le cinéma du peuple
“La plus grande qualité accessible pour tous, sans clivage social et culturel… Ce sera notre combat”. (Jean Vilar)   Ainsi donc le cinéma indépendant, le cinéma d’auteur serait « élitiste »… c’est en tout cas ce que déclarait, semble-t-il, une sociologue devant un amphi de 300 élèves ...

Utopia, mon amour !
Courrier reçu de Bernard et Véronique.Mais que se passe-t-il encore dans ma bonne ville d’Avignon ?Mon vieux pote avec qui j’écumais vos salles à leur ouverture, il y a plus de quarante ans, vient de m’en annoncer une bien bonne : l’épatante promenade qu’il avait l’habitude de faire en fam...

Séance le samedi 5 octobre à 17h30 en compagnie de Paule Baisnée. Achetez vos places à partir du mercredi 25 septembre. Projection également à 9h45 dans le cadre du ciné-chiacchiere.

FANTOZZI

Luciano SALCE - Italie 1975 1h40 VOSTF - avec Paolo Villaggio, Anna Mazzamauro, Liù Bosisio, Gigi Reder, Plinio Fernando, Giuseppe Anatrelli, Paolo Paoloni, Pietro Zardini...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

FANTOZZIUgo Fantozzi (formidable Paolo Villaggio), humble comptable et employé ordinaire à la Megaditta (que l’on pourrait traduire par « Grosse Boîte ») est en proie à un monde de difficultés qu’il ne parvient jamais à surmonter malgré toute sa bonne volonté.
Basé sur un livre qu’il a écrit, Paolo Villagio donnera corps et voix à l’une des figures emblématiques de la comédie italienne.
Ce film sera le premier d’une longue série mettant en vedette le comptable malheureux, symbole à l’époque d’une classe perpétuellement insatisfaite, destinée à la médiocrité et à voir toutes ses ambitions, même les plus modestes, ne jamais se réaliser tant au travail qu’à la maison. Malgré tout, le film est extraordinairement enthousiasmant, que ce soit de la part du personnage de Fantozzi lui-même (que Villagio interprète magnifiquement, souvent comparé à Buster Keaton) ou de la part des divers acteurs secondaires (le collègue semi-aveugle Filini joué par Gigi Reder ou encore la vilaine Signorina Silvani incarnée par Anna Mazzamauro).
Pour Paolo Villagio : « Ce n’est pas à moi de dire que Fantozzi est l’une des figures les plus importantes de l’histoire culturelle italienne mais il convient de souligner comment il dénonce avec humour, sans tomber dans la farce, la situation de l’employé italien moyen, avec des inquiétudes et des aspirations relatives, dans une société dépourvue de solidarité, de communication et de compassion. ».

Et l’acteur Roberto Benigni de renchérir : « Paolo Villaggio a été le plus grand clown de sa génération. Un clown immense. Et les clowns sont comme les grands poètes : ils sont rarissimes. [...] Avec Fantozzi, il a véritablement inventé le premier grand masque national. Quelque chose d’éternel. Il nous a humiliés à travers Ugo Fantozzi… et corrigés. Corrigés et humiliés, il y a là quelque chose de vraiment noble, n’est-ce pas ? Quelque chose qui rend noble. Quand les gens ne sont plus capables de se rendre compte de leur nullité, de leur misère ou de leurs folies, c’est alors que les grands clowns apparaissent ou les grands comiques, comme Paolo Villaggio. »

Ciné-chiacchiere, que l’on pourrait traduire au mieux par Ciné-causette, est une présentation du film et un moment après la projection où l’on pourra causer ensemble ou par petits groupes avec des membres de l’AFIA (l’Association Franco- italienne d’Avignon). Esclusivamente in italiano ovviamente !