LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Mais jusqu’à quelle heure peut-on transiter par le Verger Urbain V ?
C’est la question que vous nous posez souvent à la caisse du cinéma, ne sachant pas si vous trouverez porte ouverte ou porte close  et si vous devrez faire demi-tour. C’est (toujours) vrai qu’aucune information claire n’a été apportée sur les panneaux d’entrée  du Verger Urbain V… 20h ...

CAFÉ ROMA (ancien restaurant La Manutention) va enfin ouvrir ses portes !
Les « menus » travaux, comme nous vous l’avions annoncé dans notre dernière gazette vont être terminés ! Menus ? Pas tant que ça finalement :la peinture refaite, le mobilier changé, la cuisine réagencée, les nouvelles machines installées, les nouveaux menus édités… et puis é...

LE PASSAGE DU VERGER URBAIN V : C’EST LE BON SENS !
Belle soirée festive organisée par le Collectif 23h59, le 12 septembre dernier, dans le jardin du Verger Urbain V. Une réussite au-delà de nos espérances, qui attestait du plaisir des participants de pouvoir à nouveau emprunter le passage le soir, librement. Le dialogue avait repris, le bon sens l’a...

Et si on passait à autre chose...
La restauration du jardin Verger Urbain V aura atteint son objectif, au-delà de toutes espérances : le jardin ne désemplit pas durant ces mois d’été, brassant tous les publics. Il est un lieu de vie et de rencontres, à toute heure de la journée et de la soirée. Et qu’importe que le gazon ait sou...

Il y a un an déjà...
Cette année, les organisateurs en ont décidé ainsi, la dernière étape du Tour de France cycliste aura pour cadre la magnifique ville d’Avignon. Le centre-ville, dit « intra-muros », sera le siège d’une épreuve contre la montre individuelle. Après trois tours des remparts de la cité médiéva...

En collaboration avec Contraluz, séance unique le jeudi 5 décembre à 20h30 présentée par Geoffroy Huard, Maître de conférences à l’Université de Cergy-Pontoise, spécialiste de l’Espagne contemporaine.

Après La Loi du désir et Dans les ténèbres l’association Contraluz continue la série de présentation des films d’Almodóvar. Vente des places à partir du 25 novembre.

QU’EST-CE QUE J’AI FAIT POUR MÉRITER ÇA ?

Pedro ALMODÓVAR - Espagne 1987 1h42 VOSTF - avec Carmen Maura, Luis Hostalot, Ryo Hiruma...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

QU’EST-CE QUE J’AI FAIT POUR MÉRITER ÇA ?Gloria est une maîtresse de maison qui n’a pas une minute à elle. Pour équilibrer son maigre budget, elle fait des ménages et quand elle rentre, elle doit s’occuper de toute la famille : mari, enfants, belle-mère et même des voisins. Pour réussir cette survie, Gloria prend des amphétamines. Aussi, quand la pharmacienne lui refuse sa dose, Gloria va exploser...

« Almodóvar s’est souvenu de ses origines modestes pour écrire ce film à la fois mordant et émouvant, qui décrit une famille venue de La Mancha, la terre d’origine du cinéaste, pour vivre à la périphérie de Madrid, dans un affreux ensemble de HLM. Dans ce décor, si différent de son univers haut en couleur, Almodóvar se montre étonnamment à son aise. Il rend en tout cas très sensible le supplice consistant à affronter chaque jour le monde le plus terne qui soit, comme doit le faire son héroïne, Gloria. Mais, autour de Gloria, s’immisce une fantaisie débridée : son mari macho est amoureux d’une chanteuse allemande qui fut la maîtresse de Hitler, son grand fils fume joint sur joint, son plus jeune se fait de l’argent en couchant avec le père d’un copain et sa belle-mère est accro aux madeleines et au Vichy Catalán. Pour Gloria, tout cela est le comble de l’horreur. Pour le spectateur, c’est une bouffée euphorisante.
« Ce décalage produit un film étonnant, qui va jusqu’au bout de la noirceur pour trouver une lumière, une résistance au malheur. Le désespoir, ici, nous parle d’espoir, et ça fait du bien.»


Frédéric Strauss, Télérama

Contraluz vous invite les 22 et 23 novembre. Cuba, carnets de voyage (exposition, textes, musique, théâtre, cabaret poétique…), en collaboration avec la Maison de la Poésie 6, rue Figuière, Avignon. Contraluz c’est aussi des cours et des stages intensifs d’Espagnol, des conférences, des Tertulias (conversations en Espagnol), des expositions, des voyages… (Voyages en préparation : le Pérou, le Chili/Bolivie et le Mexique-automne 2020). Toutes ces informations et bien d’autres sur contraluz.fr