LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

23H59, et après ?
23H59, et après ? Qui n’a pas ressenti cette angoisse profonde face à l’horloge affichant cette heure terrible chaque jour renouvelée ? Qui n’a pas été saisi à la fois par la peur de ce qui risque de se passer après et par la nostalgie d’un temps qui s’achève à ce moment précis et ne reviendra j...

Le cinéma du peuple
“La plus grande qualité accessible pour tous, sans clivage social et culturel… Ce sera notre combat”. (Jean Vilar)   Ainsi donc le cinéma indépendant, le cinéma d’auteur serait « élitiste »… c’est en tout cas ce que déclarait, semble-t-il, une sociologue devant un amphi de 300 élèves ...

COLLECTIF 23H59… Un an plus tard !
Les travaux de séparation du Verger Urbain V et du passage seraient terminés. Il manque encore un panneau annonçant clairement les heures d’ouverture du jardin et du fameux passage… Ainsi nous pouvons de nouveau transiter, le soir, jusqu’à minuit et souvent plus, vers le quartier de la Man...

CAFÉ ROMA (ancien restaurant La Manutention) va enfin ouvrir ses portes !
Les « menus » travaux, comme nous vous l’avions annoncé dans notre dernière gazette vont être terminés ! Menus ? Pas tant que ça finalement :la peinture refaite, le mobilier changé, la cuisine réagencée, les nouvelles machines installées, les nouveaux menus édités… et puis é...

LE PASSAGE DU VERGER URBAIN V : C’EST LE BON SENS !
Belle soirée festive organisée par le Collectif 23h59, le 12 septembre dernier, dans le jardin du Verger Urbain V. Une réussite au-delà de nos espérances, qui attestait du plaisir des participants de pouvoir à nouveau emprunter le passage le soir, librement. Le dialogue avait repris, le bon sens l’a...

Séance unique le lundi 27 janvier à 19h45, en collaboration avec l’Acid Spectateur. Lors de ces rencontres Acid, nous discutons en toute simplicité à l’issue du film, l’occasion de donner son avis et de prendre un temps précieux d’échange.

QUELLE FOLIE

Diego GOVERNATORI - documentaire France 2019 1h27 - avec Aurélien Deschamps... Grand Prix du Meilleur documentaire français, FIPADOC Biarritz 2019.

Du 27/01/20 au 27/01/20

QUELLE FOLIEC’est un documentaire étonnant, qui nous happe dès la première séquence et nous entraîne une heure et demie durant dans son sillage tumultueux, en quête d’une parole qui se cherche avec obstination et qui se trouve par instants de façon saisissante.
Cette parole c’est celle d’Aurélien Deschamps, diagnostiqué autiste (syndrome d’Asperger) voilà quelques années et qui s’attache, avec son ami cinéaste Diego Governatori, à faire entrer le spectateur dans son monde intérieur fait de tempêtes et d’instabilité.

Quelle folie devait au départ être un court métrage de fiction, tourné pendant les fêtes de Pampelune. Mais cette première idée n’a pas fonctionné, la fiction « enfermait Aurélien dans une identité qui était inspirée de lui, mais qui l’empêchait d’être lui. » Le projet s’est donc orienté vers le documentaire, qui permet d’assumer la proximité de la relation entre les deux amis, nourrie d’échanges réguliers autour de l’instabilité de la pensée d’Aurélien, en proie à une (trop) grande intensité pour se stabiliser.
Documentaire à suspense tendu par la mise au jour de ce qui se joue dans la tête d’Aurélien, filmé au plus près de son personnage central omniprésent, Quelle folie a nécessité deux années de montage. Deux ans pendant lesquels Diego, enfermé dans sa bulle avec son ami dans l’écran, en est venu à se demander si le film qui prenait forme pourrait toucher les spectateurs. « J’avais peur de faire un objet autistique », se souvient-il. Ce que n’est absolument pas cette œuvre captivante, comme l’a prouvé son accueil au Festival de Biarritz. Un film qui dépasse l’exposition de soi et le cas d’Aurélien, pour nous conduire à la rencontre d’un être dont la profonde altérité n’empêche pas qu’on reconnaisse en lui une part de soi, voire de l’humanité même.


(d'après F. Ekchajzer, Télérama)

L’ACID est une association de cinéastes qui depuis 25 ans soutient la diffusion en salles de films indépendants et œuvre à la rencontre entre ces films, leurs auteurs et le public. La force du travail de l’ACID repose sur son idée fondatrice : le soutien par des cinéastes de films d’autres cinéastes, français ou étrangers