LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Collectif 23h59 : voyons, réfléchissons…
Ah qu’il est plaisant de cheminer dans le passage Urbain V, à l’heure où fleurit la campagne, en journée quand les enfants s’ébattent dans le jardin, au crépuscule quand les humeurs chromatiques du temps nimbent la majesté du Palais… Nous avons failli être privés de cette jouissance simple et magnif...

L’association 100 pour 1
L’association éberge des familles sans papiers sur Avignon et Carpentras et organise tout au long de l’année des événements pour parvenir à financer le logement et l’accompagnement des familles qui sont prises en charge. Une tombola est actuellement organisée (2€ le billet) avec de nombreux...

123 Soleil : 8 MARS 2020, RÉALISEZ !
C’est la nouvelle date de 123 Soleil pour un tournage qui réunira 6 spectateurs d’Utopia et 6 jeunes réfugiés dans un lieu encore tenu secret sur Avignon. Une journée entière dédiée à la pratique cinématographique sans limite d’âge ni de langage, mais un casting 100% féminin du côté des spectateu...

23H59, et après ?
23H59, et après ? Qui n’a pas ressenti cette angoisse profonde face à l’horloge affichant cette heure terrible chaque jour renouvelée ? Qui n’a pas été saisi à la fois par la peur de ce qui risque de se passer après et par la nostalgie d’un temps qui s’achève à ce moment précis et ne reviendra j...

Le cinéma du peuple
“La plus grande qualité accessible pour tous, sans clivage social et culturel… Ce sera notre combat”. (Jean Vilar)   Ainsi donc le cinéma indépendant, le cinéma d’auteur serait « élitiste »… c’est en tout cas ce que déclarait, semble-t-il, une sociologue devant un amphi de 300 élèves ...

Une collaboration des Hivernales – CDCN d’Avignon, de La Briqueterie – CDCNdu Val-de-Marne et du Festival International de Vidéo-Danse de Bourgogne.
Ce programme sera présenté le lundi 17 février à 18h30 par Franck Boulègue (Festival international de vidéo-danse de Bourgogne) et Marisa Hayes (CDCN La Briqueterie). Achetez vos places à partir 5/2.

VIDÉO-DANSE : LES LIEUX DE LA DANSE

La danse a besoin de lieux pour exister, de portions d’espace qu’elle s’approprie et transforme en emplacements propices au développement de sa poésie. Quels sont ces lieux où la danse a lieu ? Cette projection de vidéo-danses permettra d’en passer certains en revue - à commencer par celui qui caractérise cette discipline et qui la différencie de la danse scénique : l’écran de projection. De la Nouvelle-Calédonie jusqu’au film sous-marin de Kitsou Dubois, un panorama à mille lieues du surplace !

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

AQUAFOOT 

de Kitsou Dubois France 7 mn
Le simple fait de délocaliser la danse, de la transposer au sein d’un autre environnement, permet de jeter un oeil neuf sur ses mouvements. Cette partie de foot sous-marine, exécutée au ralenti, accentue l’ampleur des gestes, exagère les chutes comme les envolées, transforme la simple technique en poésie.

INITIATION

du Polish Dance Theatre Pologne 18 min
L’écran de cinéma est un lieu stable sur lequel se porte notre regard de spectateur, mais la caméra nous permet cependant de voyager. Ce film repose sur le principe d’une caméra effectuant une série de panoramas à 360°, revenant de la sorte régulièrement dépeindre une succession de tableaux dansés qui évoluent lors de chaque nouveau balayage horizontal.

CHEMIN KANAK

de Guilhem Chamboredon et Simane Wenethem Nouvelle-Calédonie 6 min
Prenant place la nuit dans les rues de Nouméa, ce film propose un plan séquence tourné en travelling arrière, révélant peu à peu aux spectateurs l’espace au sein duquel évolue l’interprète.  Progression spatiale tout autant que mémorielle, cette vidéo-danse nous transporte dans un espace-temps relevant du mythe.

TIME SUBJECTIVE IN OBJECTIVE TIME 

de Kati Kallio Finlande 9 min
Davantage que les lieux où se déplacent les interprètes, c’est peut-être avant tout celui de l’écran que ce court-métrage met en valeur. Les plans se succèdent en effet à l’écran de gauche à droite, puis de droite à gauche, selon un procédé qui rappelle celui du défilement d’une bobine de film. Chaque séquence dansée reste «prisonnière» de sa case, et c’est leur juxtaposition qui crée le récit.

DIGITAL AFTERLIVES

du Physical TV Company (Richard James Allen & Karen Pearlman)
Australie 5 min
Extraite d’un film collectif traitant des danses macabres, cette vidéo-danse fait évoluer son protagoniste au sein d’un environnement virtuel, alimenté par une multitude d’effets spéciaux numériques. Il s’agit donc d’une sorte de «non-lieu» dont il s’agit de comprendre les règles, qui diffèrent de celles du monde physique.