LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

SAS Coopérative Qui vivra Bérat
La Ménardière, sise au cœur de la commune de Bérat – à une quarantaine de kilomètres au sud de Toulouse –, est un habitat partagé initié par les vétérans d’Utopia et un groupe de femmes et d’hommes qui ont mis en commun leurs moyens inégaux et un prêt consenti par le Crédit Coopératif qui les accomp...

Au loin s’en vont les nuages...
Nous, comme bien d’autres, qui depuis des décennies nous évertuons à faire du cinéma un endroit de discussion, voire de polémique et de désaccord généralement courtois, mais aussi un lieu de convivialité, de rencontres où la chamaillerie fait corps, où le conflit n’entraîne en rien le rejet de l’aut...

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS
   Projections de films français avec sous-titres spéciaux pour les malentendants Les séances estampillées du symbole (oreille barrée) dans les grilles horaires indiquent des projections de films français accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des sous-titres spéciaux appara...

APPEL A MUSIQUE !
APPEL A CHANSONS !   Appel aux groupes professionnels ou amateurs d’Avignon et alentours, pour égayer l’attente de nos spectateurs dans la salle Utopia RépubliqueMusiciens amatrices et amateurs, professionnelles et professionnels, seul en duo ou en groupe ! Vous ...

LA MACHINE À TUER LES MÉCHANTS

(La Macchina ammazzacattivi) Roberto ROSSELLINI - Italie 1952 1h20 VOSTF - avec Gennaro Pisano, Giovanni Amato, Clara Bindi, Marilyn Buferd... Scénario de RR, Eduardo de Filippo, Sergio Amidei, Franco Brusati et Liana Ferri.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LA MACHINE À TUER LES MÉCHANTSCelestino, modeste photographe à Amalfi, reçoit la visite d’un mystérieux vieil homme (une apparition, Saint-André dont on célèbre la fête dans le village ?) qui le dote d’un pouvoir surnaturel : il lui suffira de prendre une photo de tous ceux et toutes celles qu’il considère comme méchants, nuisibles, détestables pour les faire disparaître… Une aubaine, se dit Celestino. Mais il va vite se rendre compte que séparer le bon grain de l’ivraie est une responsabilité bien lourde à porter. Surtout lorsque c’est une question de vie ou de mort…
Une bizarrerie dans la filmographie de Rossellini, un conte burlesque et moraliste très inspiré de la commedia dell’arte, dont il entama le tournage en 1948, juste après Allemagne année zéro et qu’il laissa un peu en plan. Le film fut achevé, en suivant ses instructions, par ses assistants. Une rareté savoureuse !