LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

ENSEIGNANTES, ENSEIGNANTS ! Vous pouvez organiser des séances scolaires en matinée.
3,5€ par élève, gratuit pour les gentils accompagnateurs. Le pass sanitaire n’est pas exigé.   Sur cette gazette nous vous proposons :Pour les écoles maternelles :Zébulon le dragon et les médecins volants, Les mésaventures de Joe, Mush-mush et le petit monde de la forêtPour les écoles primaires :...

SAS Coopérative Qui vivra Bérat
La Ménardière, sise au cœur de la commune de Bérat – à une quarantaine de kilomètres au sud de Toulouse –, est un habitat partagé initié par les vétérans d’Utopia et un groupe de femmes et d’hommes qui ont mis en commun leurs moyens inégaux et un prêt consenti par le Crédit Coopératif qui les accomp...

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS
   Projections de films français avec sous-titres spéciaux pour les malentendants Les séances estampillées du symbole (oreille barrée) dans les grilles horaires indiquent des projections de films français accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des sous-titres spéciaux appara...

APPEL A MUSIQUE !
APPEL A CHANSONS !   Appel aux groupes professionnels ou amateurs d’Avignon et alentours, pour égayer l’attente de nos spectateurs dans la salle Utopia RépubliqueMusiciens amatrices et amateurs, professionnelles et professionnels, seul en duo ou en groupe ! Vous ...

CHUNGKING EXPRESS

Écrit et réalisé par WONG Kar-wai - Hong Kong 1994 1h42 VOSTF - avec Brigitte Lin, Tony Leung Chiu-wai, Faye Wang, Takeshi Kaneshiro...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

CHUNGKING EXPRESSSubmergé par les difficultés liées à la réalisation des Cendres du temps dont le tournage est alors arrêté, Wong Kar-wai est en profonde crise créatrice. Ayant besoin de retrouver énergie et instinct, il décide de se lancer dans la réalisation d’un film léger, rapide, contemporain, nécessitant un minimum de moyens : il écrit Chunking express le jour et le tourne la nuit, dans une fièvre régénératrice.

Un garçon aime une fille, une fille aime un garçon. Chungking express est construit sur un diptyque, deux histoires de flics malheureux en amour, deux récits indépendants et complémentaires, liés entre eux par des personnages et des lieux communs. Une histoire se termine par une rencontre, laissant place à la seconde, qui débute par une autre rencontre.

Chungking express est placé sous le signe du mouvement, des croisements et de la solitude. Dans l’ambiance survoltée de Hong Kong, les êtres sont toujours à un « millimètre » d’une rencontre. La caméra, portée à l’épaule, est fluide, alerte, en permanence aux aguets. Le cinéaste saisit la vie. Le montage est nerveux, l’image parfois déformée, immobilisée, floutée. Partagé entre des jours lumineux, emplis de blanc solaire, et des nuits moites et chaudes sous les néons, Chungking express est un work in progress virtuose et euphorisant.