LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

SAS Coopérative Qui vivra Bérat
La Ménardière, sise au cœur de la commune de Bérat – à une quarantaine de kilomètres au sud de Toulouse –, est un habitat partagé initié par les vétérans d’Utopia et un groupe de femmes et d’hommes qui ont mis en commun leurs moyens inégaux et un prêt consenti par le Crédit Coopératif qui les accomp...

Au loin s’en vont les nuages...
Nous, comme bien d’autres, qui depuis des décennies nous évertuons à faire du cinéma un endroit de discussion, voire de polémique et de désaccord généralement courtois, mais aussi un lieu de convivialité, de rencontres où la chamaillerie fait corps, où le conflit n’entraîne en rien le rejet de l’aut...

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS
   Projections de films français avec sous-titres spéciaux pour les malentendants Les séances estampillées du symbole (oreille barrée) dans les grilles horaires indiquent des projections de films français accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des sous-titres spéciaux appara...

APPEL A MUSIQUE !
APPEL A CHANSONS !   Appel aux groupes professionnels ou amateurs d’Avignon et alentours, pour égayer l’attente de nos spectateurs dans la salle Utopia RépubliqueMusiciens amatrices et amateurs, professionnelles et professionnels, seul en duo ou en groupe ! Vous ...

LA GUERRE DES BOUTONS

Écrit et réalisé par Yves ROBERT - France 1961 1h35 - avec Petit Gibus, Jean Richard, Michel Galabru, Jacques Dufilho, Pierre Tchernia… et plein de gamins dont l’histoire du cinéma n’a pas retenu les noms... D’après le roman de Louis Pergaud.

À VOIR EN FAMILLE, ENFANTS À PARTIR DE 7 ANS

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LA GUERRE DES BOUTONSLe seul, le vrai, l’unique La Guerre des boutons ! Celui d’Yves Robert, celui en noir et blanc, qui est devenu, par la seule force de sa générosité et de sa malice chaleureuse, une des oeuvres les plus populaires du cinéma français, qu’il est urgent de montrer aux gamins d’aujourd’hui pour leur montrer que les vieux films sont souvent bien plus jeunes que ceux fabriqués à la chaîne par les industriels du cinéma « moderne ».

C’est une guerre sans merci bien que sans militaires et sans armes, que se livrent deux clans vivant dans deux petits villages de la France profonde. Une drôle de guerre pour rire dont les fantassins sont des gamins délurés, une guerilla pas meurtrière pour deux sous, qui mutile non les combattants de chaque camp, mais les boutons de leur uniforme ! (Astucieuse solution pour tous les conflits à venir, malheureusement les fermetures éclair et les zip, progrès oblige, ont largement supplanté les si périssables boutons…)

Avec l’inoubliable Petit Gibus (et son célébrissime « Si j’avais su, j’aurais pas venu »), toute une bande de gosses vraiment très marrants et quelques adultes qui finiront, comme d’habitude, par avoir le dernier mot… Hélas, peut-être… Même s’il n’a pas tout à fait restitué la verdeur et la verve quasi-anarchiste du livre de Louis Pergaud, le film d’Yves Robert n’en est pas moins un moment de bonheur, rythmé et malicieux, une bonne occasion de franche et généreuse rigolade inter-générations.