LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Ils viennent découvrir des films
Que nous les appellions migrants, immigrés, réfugiés… Qu’ils soient partis de chez eux pour des raisons économiques, de famine ou de guerre, raisons religieuses, orientation sexuelle… Ils ont fui l’âme abimée, espérant trouver un endroit où la vie serait possible. Ils sont jeunes et viennent de temp...

PÉTITION POUR QUE BEN RESTE EN FRANCE
Ben jeune ivoirien qui était hébergé par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) dans un hôtel à Avignon a reçu jeudi 19 octobre une Obligation de Quitter le Territoire Français et l’ASE a demandé une levée de placement. Ben peut donc se retrouver à la rue. Ben Diakite est né le 24/03/2000, il a un certifi...

LES LUMIÈRES DANS LA VILLE SUIT SON COURS(-MÉTRAGES) !
Pour reprendre un peu l’historique, Les Lumières de la ville, le projet initié par l’association 100 pour 1, Les Ateliers du court-métrage, le Collectif Inouï, Cinambule et Utopia suit son cours… L’idée du projet est de créer des filmsen une journée avec 6 jeunes contactés par l’association 10...

Solidarité avec Jean-Jacques Rue, collègue d’Utopia Saint-Ouen l’Aumône et ci-devant chroniqueur cinéma à Siné Mensuel, et son camarade poète et cinéaste franco-grec Yannis Youlountas.
Jean-Jacques Rue, c’est une figure d’Utopia : un nounours punk qui s’active dans les salles de Saint-Ouen l’Aumône. Chroniqueur cinéma à Siné Mensuel, vous l’avez peut-être croisé à La Manutention en compagnie de Siné ou récemment avec Raoul Peck lors de l’avantpremière du film Le Jeune Karl Ma...

BNP-Paribas attaque en justice une militante d’Attac pour avoir dénoncé son évasion fiscale.
Une militante d’Attac devant la justice. Son tort ? avoir dénoncé l’évasion fiscale de BNP. Nicole Briend, militante d’Attac, est convoquée au tribunal de Carpentras le 6 février pour vol en réunion et refus de donner ses empreintes ADN. Elle a participé, avec une dizaine de personnes d’Attac, ...

BUSTER KEATON, ACROBATE DU RIRE

Du 23/08/17 au 10/09/17

Voici trois longs métrages et un programme de courts pour célébrer le génie comique de Joseph Francis Keaton, né le 5 Octobre 1895, surnommé « Buster » dès le berceau par le grand magicien Houdini ! Keaton est un véritable enfant de la balle : sur scène dès l'âge de 3 ans, initié au vaudeville, aux variétés et à l'acrobatie, il partage la vie itinérante de sa famille, conduite par un père artiste de music-hall le soir et gros buveur le reste du temps…

Keaton se produit au théâtre jusqu'à 21 ans, puis débute au cinéma comme faire-valoir du comique Roscoe Arbuckle, dit Fatty. Il passe à la réalisation en 1921 et accède vite au rang de vedette, à l'égal d'un Chaplin. Il tourne tous ses grands films dans les années vingt, sa dernière œuvre vraiment personnelle est Le Figurant, en 1929. Par la suite, l'avènement du parlant, et surtout les contraintes artistiques et financières de son contrat avec la MGM, mêlées à ses déboires privés, le mèneront peu à peu au déclin. Il meurt le 1er février 1966, pauvre et miné par l'alcool. L'art burlesque de Keaton est indémodable, irrésistible et ses films sont un régal pour les spectateurs de tous les âges, n'en privez surtout pas vos enfants !


  • CADET D’EAU DOUCE

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Le jeune William Canfield (B.K) rejoint son père, une sorte de géant débonnaire, capitaine d’un vieux bateau à aube qui navigue sur le Mississipi. Déçu par son fils, qu’il juge trop gandin alors qu’il l’espérait de sa trempe, le capitaine essaie de le transformer en modifiant sa tenue vestimentaire et en l’initiant à la navigation. Conséquence imprévue : disputes et bagarres avec les hommes du magnifique bateau amarré à côté, qui bloque celui du père Canfield. Un cyclone arrive sur ces entrefait... (lire la suite)


  • COLLEGE

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Ronald (B.K), étudiant brillant, déteste le sport. Il est amoureux de Mary qui est aussi courtisée par Jeff Brown, sportif accompli, biscotos en béton armé, sourire éclatant en bandoulière, bête comme ses pieds qu'il a envahissants et vaniteux comme un paon. Et forcément, c'est l'andouille musclée que Mary préfère pour flirter ! Dans ces conditions, Ronald n'a pas le choix. Il va entreprendre un entraînement intensif et multi-disciplinaire pour prendre ce grand escogriffe de Jeff sur son propre... (lire la suite)


  • KEATON EN QUATRE

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    En tout juste trois ans, Buster Keaton réalise dix-neuf courts métrages qui frappent par leur originalité et leur maîtrise. Keaton ne tâtonne pas, ne se cherche pas, n’imite personne : son univers comique s’impose d’emblée avec Malec champion de tir, le premier film de la série. Egalement au programme : Malec l’insaisissable, Frigo Fregoli et Buster et les flics. Une même mécanique se déploie dans chaque film, faite de logique et de fantaisie, de réalisme et de fantastique. Ces courts métra... (lire la suite)


  • LE MÉCANO DE LA GENERALE

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Nous sommes en 1862, la Guerre de Sécession n’a pas cessé, c’est sûr. Johnny Gray (B.K.) est refusé par l’armée du Sud car on le juge plus utile comme conducteur de locomotive. Sa petite amie, Annabel Lee, ne comprend pas la raison de sa non-incorporation et le soupçonne d’être lâche… Il va montrer le contraire en se lançant seul à la poursuite des Nordistes qui ont volé sa loco, la « Generale », et Annabel avec… S’inspirant d’une légendaire course-poursuite entre Nordistes et Sudistes lors de... (lire la suite)