LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Rendez-vous des Amis de l’Huma : REVENONS AUX REVENANTS
Pasolini, Mandela et Bollène, rien à voir ? Si, les trois films qui ont ces mots dans leurs titres ont quelque chose à voir : le retour.   Les trois films valent avant tout par leur beauté, leur force. Se torno (Si je reviens), Ernest Pignon Ernest et la figure de Pasolini. Er...

Le cinéma Utopia à Avignon de 1976 à 1994 une histoire de militantisme culturel et politique
Un livre de Michaël Bourgatte aux éditions Warm   « France, années 70. Anne-Marie Faucon, Michel Malacarnet et leurs compagnons de route inventent à Avignon un lieu atypique et pionnier, où ils souhaitent partager avec le plus grand nombre leur passion du cinéma et de l’échange. Avec pe...

En Avignon, 7 jeunes réfugiés par jour demandent à être mis à l’abris.
La protection des mineurs résidant sur le sol français est un droit constitutionnel. Néanmoins, le Conseil Départemental du Vaucluse, depuis des mois, s’acharne à faire fi des règles de base de la protection de l’enfance. Par souci de maîtrise budgétaire…  Le Collectif de soutien aux mineurs...

le Grand Pavois Main Basse sur Baladar
Mercredi  11 juillet  à 11h Utopia Manutention La compagnie le Projecteur H qui joue au Théâtre le Grand Pavois Main Basse sur Baladar, d’après un texte de Jacques Prévert, invite le MRAP, Amnesty International, 100 pour 1 et RESF pour débattre de thèmes présents dans le spectacle - le ...

Et le Collectif 123 Soleil est né !
L’association 100 pour 1, Le cinéma Utopia et les Ateliers du court-métrage fêtent bientôt les un an d’une aventure qui aura permis de produire pas moins de 6 films. Six courts-métrages réalisés à chaque fois avec un groupe de 15 personnes en une journée, groupe qui est toujours const...

CINQ FILMS D'ANDREÏ TARKOVSKI

Du 23/08/17 au 12/09/17

En un peu plus de 25 ans, de 1959 à 1985, Andreï Tarkovski a réalisé dix films, dont trois cours métrages et un moyen métrage documentaire co-signé avec l’écrivain-scénariste italien Tonino Guerra. Donc sept longs métrages seulement, mais qui constituent une œuvre d'une densité exceptionnelle, une œuvre-univers qui fascine, qui interroge, qui déroute, qui effraie même : nombre de spectateurs hésitent devant la durée, devant l'ampleur des films, sont rebutés par leur hermétisme supposé.

Si nous proposons aujourd'hui une copieuse rétrospective, composée de ses cinq films soviétiques, c'est bien sûr pour que les amoureux de son œuvre puissent s'en rassasier. Mais c'est aussi (surtout ?) pour que ceux qui ne la connaissent pas encore, ceux qui n'ont pas osé s'y frotter la rencontrent à leur tour, et découvrent que les films de Tarkovski sont certes exigeants en disponibilité et en attention, mais recèlent des splendeurs accessibles à tout esprit curieux, à toute sensibilité ouverte à la beauté plastique, aux interrogations spirituelles, philosophiques, historiques ou morales. Et nous vous montrerons cet automne les deux derniers trésors, les films d'exil, Nostalghia et Le Sacrifice.


  • ANDREI ROUBLEV

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    En Russie, de 1400 à 1426. Le moine peintre Andreï Roublev est choisi comme collaborateur par le grand maître Théophante le Grec pour peindre les fresques d’une cathédrale. Le travail est long et le sujet à illustrer trouble Roublev : il ne peut admettre que Dieu se venge de ses créatures au jour du Jugement Dernier. Roublev croit à l’inverse en un Dieu d’amour et de pardon… Conduits par le frère du Grand Duc, les Tartares envahissent le pays, brûlent, torturent, tuent… Roublev lui-même devra t... (lire la suite)


  • L'ENFANCE D'IVAN

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Durant la Seconde Guerre mondiale, dans la forêt russe, un enfant est arrêté par des soldats. Il s’appelle Ivan, il vient de traverser la Volga à la nage, il clame appartenir au Service de Renseignements. Après vérification, le jeune lieutenant qui en a la garde découvre que son petit détenu ne ment pas. Il est pris en charge par un supérieur se comportant avec lui comme un père de substitution. Le film suit ses aventures alors que ses supérieurs veulent lui faire entendre raison et renoncer à c... (lire la suite)


  • LE MIROIR

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    « Que celui qui le désire se regarde dans mes films comme dans un miroir, et il s’y verra. » (A.T) Alexeï est un cinéaste russe quarantenaire. Frappé par la maladie, en mauvais termes avec son épouse, incapable de communiquer avec son fils, il se souvient… de sa maison d’enfance, de sa mère jeune (c'est la même actrice, Margarita Terekhova qui joue l'épouse et la mère), de leur abandon par un père poète (c'est le même acteur, Oleg Yankovskiy, qui joue le cinéaste et son père), de la période d... (lire la suite)


  • SOLARIS

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Il y a bien longtemps que des générations successives de scientifiques cherchent à résoudre le mystère de Solaris... L'éminent psychologue Kris Kelvin est envoyé en mission sur une station orbitale qui étudie la planète énigmatique, recouverte d’une sorte d'océan immense, une étrange masse aquatique bouillonnante, changeante, qui est en réalité un énorme cerveau qui exerce une fascination dangereuse sur tous ceux qui s'en approchent de trop près. Sur la station, quasi à l’abandon, un physicien s... (lire la suite)


  • STALKER

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    To stalk, en anglais, c'est : marcher à pas de loup... Quelque part, à une date indéterminée... Chute d'un météorite, catastrophe naturelle, mutation imputable à une manipulation « scientifique », et inconséquente, des hommes ? On ne sait. Un jour, un coin de notre planète est devenu différent, dangereux. Des hommes, des armes, des troupes sont arrivés, ont été envoyés... et ne sont jamais revenus. L'endroit a été entouré de barbelés, ceint de miradors, surveillé jour et nuit. Ainsi est née la... (lire la suite)