LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Ils viennent découvrir des films
Que nous les appellions migrants, immigrés, réfugiés… Qu’ils soient partis de chez eux pour des raisons économiques, de famine ou de guerre, raisons religieuses, orientation sexuelle… Ils ont fui l’âme abimée, espérant trouver un endroit où la vie serait possible. Ils sont jeunes et viennent de temp...

PÉTITION POUR QUE BEN RESTE EN FRANCE
Ben jeune ivoirien qui était hébergé par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) dans un hôtel à Avignon a reçu jeudi 19 octobre une Obligation de Quitter le Territoire Français et l’ASE a demandé une levée de placement. Ben peut donc se retrouver à la rue. Ben Diakite est né le 24/03/2000, il a un certifi...

LES LUMIÈRES DANS LA VILLE SUIT SON COURS(-MÉTRAGES) !
Pour reprendre un peu l’historique, Les Lumières de la ville, le projet initié par l’association 100 pour 1, Les Ateliers du court-métrage, le Collectif Inouï, Cinambule et Utopia suit son cours… L’idée du projet est de créer des filmsen une journée avec 6 jeunes contactés par l’association 10...

Solidarité avec Jean-Jacques Rue, collègue d’Utopia Saint-Ouen l’Aumône et ci-devant chroniqueur cinéma à Siné Mensuel, et son camarade poète et cinéaste franco-grec Yannis Youlountas.
Jean-Jacques Rue, c’est une figure d’Utopia : un nounours punk qui s’active dans les salles de Saint-Ouen l’Aumône. Chroniqueur cinéma à Siné Mensuel, vous l’avez peut-être croisé à La Manutention en compagnie de Siné ou récemment avec Raoul Peck lors de l’avantpremière du film Le Jeune Karl Ma...

BNP-Paribas attaque en justice une militante d’Attac pour avoir dénoncé son évasion fiscale.
Une militante d’Attac devant la justice. Son tort ? avoir dénoncé l’évasion fiscale de BNP. Nicole Briend, militante d’Attac, est convoquée au tribunal de Carpentras le 6 février pour vol en réunion et refus de donner ses empreintes ADN. Elle a participé, avec une dizaine de personnes d’Attac, ...

CINQ FILMS D'ANDREÏ TARKOVSKI

Du 23/08/17 au 12/09/17

En un peu plus de 25 ans, de 1959 à 1985, Andreï Tarkovski a réalisé dix films, dont trois cours métrages et un moyen métrage documentaire co-signé avec l’écrivain-scénariste italien Tonino Guerra. Donc sept longs métrages seulement, mais qui constituent une œuvre d'une densité exceptionnelle, une œuvre-univers qui fascine, qui interroge, qui déroute, qui effraie même : nombre de spectateurs hésitent devant la durée, devant l'ampleur des films, sont rebutés par leur hermétisme supposé.

Si nous proposons aujourd'hui une copieuse rétrospective, composée de ses cinq films soviétiques, c'est bien sûr pour que les amoureux de son œuvre puissent s'en rassasier. Mais c'est aussi (surtout ?) pour que ceux qui ne la connaissent pas encore, ceux qui n'ont pas osé s'y frotter la rencontrent à leur tour, et découvrent que les films de Tarkovski sont certes exigeants en disponibilité et en attention, mais recèlent des splendeurs accessibles à tout esprit curieux, à toute sensibilité ouverte à la beauté plastique, aux interrogations spirituelles, philosophiques, historiques ou morales. Et nous vous montrerons cet automne les deux derniers trésors, les films d'exil, Nostalghia et Le Sacrifice.


  • ANDREI ROUBLEV

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    En Russie, de 1400 à 1426. Le moine peintre Andreï Roublev est choisi comme collaborateur par le grand maître Théophante le Grec pour peindre les fresques d’une cathédrale. Le travail est long et le sujet à illustrer trouble Roublev : il ne peut admettre que Dieu se venge de ses créatures au jour du Jugement Dernier. Roublev croit à l’inverse en un Dieu d’amour et de pardon… Conduits par le frère du Grand Duc, les Tartares envahissent le pays, brûlent, torturent, tuent… Roublev lui-même devra t... (lire la suite)


  • L'ENFANCE D'IVAN

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Durant la Seconde Guerre mondiale, dans la forêt russe, un enfant est arrêté par des soldats. Il s’appelle Ivan, il vient de traverser la Volga à la nage, il clame appartenir au Service de Renseignements. Après vérification, le jeune lieutenant qui en a la garde découvre que son petit détenu ne ment pas. Il est pris en charge par un supérieur se comportant avec lui comme un père de substitution. Le film suit ses aventures alors que ses supérieurs veulent lui faire entendre raison et renoncer à c... (lire la suite)


  • LE MIROIR

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    « Que celui qui le désire se regarde dans mes films comme dans un miroir, et il s’y verra. » (A.T) Alexeï est un cinéaste russe quarantenaire. Frappé par la maladie, en mauvais termes avec son épouse, incapable de communiquer avec son fils, il se souvient… de sa maison d’enfance, de sa mère jeune (c'est la même actrice, Margarita Terekhova qui joue l'épouse et la mère), de leur abandon par un père poète (c'est le même acteur, Oleg Yankovskiy, qui joue le cinéaste et son père), de la période d... (lire la suite)


  • SOLARIS

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Il y a bien longtemps que des générations successives de scientifiques cherchent à résoudre le mystère de Solaris... L'éminent psychologue Kris Kelvin est envoyé en mission sur une station orbitale qui étudie la planète énigmatique, recouverte d’une sorte d'océan immense, une étrange masse aquatique bouillonnante, changeante, qui est en réalité un énorme cerveau qui exerce une fascination dangereuse sur tous ceux qui s'en approchent de trop près. Sur la station, quasi à l’abandon, un physicien s... (lire la suite)


  • STALKER

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    To stalk, en anglais, c'est : marcher à pas de loup... Quelque part, à une date indéterminée... Chute d'un météorite, catastrophe naturelle, mutation imputable à une manipulation « scientifique », et inconséquente, des hommes ? On ne sait. Un jour, un coin de notre planète est devenu différent, dangereux. Des hommes, des armes, des troupes sont arrivés, ont été envoyés... et ne sont jamais revenus. L'endroit a été entouré de barbelés, ceint de miradors, surveillé jour et nuit. Ainsi est née la... (lire la suite)