LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

30237
Et voilà, Vidéo en Poche c’est fini, le compteur s’arrête à 30237 copies vendues sans DRM sur clés USB ! À bientôt dans le cyberespace indépendant et surtout IRL dans les salles de cinéma :)Le 30 novembre à minuit, Vidéo en Poche a tiré sa révérence et retourne dans sa bouteille de ...

Rosmerta fête ses quatre ans le weekend du 17 décembre !
Vendredi 16 décembre en fin d’après-midi, le marché de Noël solidaire de Rosmerta ! Samedi 17 décembre en début d’après-midi, notre AG suivie d’une grosse fête !Et dimanche 18 décembre, on participe à la Journée Internationale des Migrants.... Lire Rosmerta fête ses quatre ans le weekend du ...

TOUT VA BIEN, TOUT VA MAL
Prix des places de cinéma : les salles abusent-elles sur les tarifs ?  Ainsi s’interrogent ces temps-ci la presse et les émissions spécialisées sur la culture, le cinéma, le panier des ménages… ce dernier serait lourdement touché par les politiques tarifaires extravagantes pratiquées ...

LEO (Liaison Est Ouest) : la lutte paie
Au cœur de l’été, l’état a fait paraître un arrêté retirant le projet de la LEO dans les conditions proposées, suite au recours contentieux déposé par ses opposants l’été précédent. Il reconnaît sans le dire les errements et aberrations d’un projet obsolète, vieux de 30 ans mais néanmoins bâclé, et ...

LE PHARAON, LE SAUVAGE ET LA PRINCESSE

Michel OCELOT - film d'animation France 2022 1h24 - Pour les enfants à partir de 7 ans.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LE PHARAON, LE SAUVAGE ET LA PRINCESSEC’est toujours comme ça avec les films de Michel Ocelot : la simple vision de l’affiche agit comme un filtre magique : on se sent comme un gamin tout prêt à s’émerveiller, excité comme une puce, impatient, joyeux, tout simplement heureux.
Après 6 années passées à fabriquer avec toute la minutie et le soin qu’on lui connaît Dilili à Paris, Michel Ocelot a souhaité revenir à un projet plus léger, comme « revenir à la chansonnette après un opéra ». Il livre ici un film où l’on retrouve tout ce qu’on aime chez lui : des contes inspirés par ses lectures, ses découvertes et ses rencontres (plus précisément ici avec Jean-Luc Martinez, directeur du Musée du Louvre avec qui il a collaboré particulièrement pour l’épisode Le Pharaon), la beauté à couper le souffle d’une animation au style inimitable et cet humour dont il ne se départit jamais. Ajouter à cela une tonalité clairement féministe, un hommage à la diversité des cultures, un appel à la fraternité et à la connaissance… et vous avez, une fois de plus, une merveille de film animé.



Trois contes, trois époques, trois univers : une épopée de l’Égypte antique, une légende médiévale de l’Auvergne, une fantaisie du xviiie siècle dans des costumes ottomans et des palais turcs. Nous sommes emportés dans des mondes magiques et contrastés, peuplés de dieux splendides, de tyrans révoltants, de justiciers réjouissants, d’amoureux astucieux, de princesses et de princes n’en faisant qu’à leur tête…
Des images épurées comme sorties tout droit des papyrus de l’Égypte, en passant par les ombres chinoises qui ont fait le succès de Princes et princesses pour finir par l’explosion de couleurs, d’ornements, de costumes chatoyants et de ruelles odorantes et bruyantes déjà gôutée dans Azur et Asmar, ce film est comme un condensé de tout ce qui fait la beauté de l’œuvre de Michel Ocelot. Et on ne s’en lasse pas.