LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LAISSEZ-PASSER LE PÈRE-NOËL !
LAISSEZ-PASSER LE PÈRE-NOËL !Vous êtes attendus nombreux le jeudi 20 décembre à 19h30 dans le jardin Urbain V. Nous décorerons notre sapin de Noël avec nos cartes de vœux pour le PASSAGE ! Une hotte accueillera les modestes cadeaux que chacun voudra y déposer et que nous nous offrirons… Pr...

TOUTES CES CHOSES QUE JE NE COMPRENDS PAS.
Il y a des choses que je ne comprends pas. Dans cette ville, il y a plein de choses que je ne comprends pas. Bon, d’accord, je donne un exemple. J’habite dans le quartier de la Bonneterie, qui a fait l’objet récemment d’une requalification, comme on dit dans le jargon technocratique, plutôt réu...

NOËL POUR LES ÉCOLES
Le mois de décembre approche à grand pas. Les cinémas Utopia vous proposent des films pour les petits et les plus grands pour des séances en matinée. Pensez à réserver auprès du cinéma en nous contactant au 0490826536.Vous trouverez ci-dessous une sélection de films.Si toutefois vous aviez d...

ZONE DE DISCUSSION, DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS.
FERMETURE DU VERGER D’URBAIN VN’hésitez pas à donner votre avis et à nous aider à trouver des solutions en vous exprimant sur ce billet.  Voir les textes ci-dessous :Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?Utopia, mon amour ! Verger Urbain V, écrin ou car...

UBU, ROI DU VERGER
@page { margin: 2cm } p { margin-bottom: 0.25cm; line-height: 120% }- Je peux vous poser une question ?- Oui, qu’est-ce que c’est ?- C’est une phrase interrogative, qu’onutilise pour tester les connaissances. Pour le coup, ce dialogue n’est pas extrait de la pièce Ubu Roi mais du film Y ...

FESTIVAL PLAY IT AGAIN !

Du 11/04/18 au 08/05/18

Du 11 avril au 8 mai, les films d'hier dans les salles d'aujourd'hui, 6 rééditions en copies numérique restaurées


  • BILLY ELLIOT

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Billy Elliot est un conte de fées qui va vous emballer en trois coups de cuiller à pot, une histoire comme un pied-de-nez aux préjugés, un hymne à la volonté, mais attention, pas n'importe laquelle, celle qui se met au service de la poésie et des rêves. Dans une petite maisonnette en briques bien collée à une autre petite maisonnette en briques, habitent Billy et sa famille… Son père est mineur, son grand frère est mineur et la grande grève des gueules noires (nous sommes en 1984 et ça s'agit... (lire la suite)


  • La séance du mercredi 18 avril à 18h15 aura lieu dans le cadre du ciné-club de Frédérique Hammerli . Cette séance est bien entendu ouverte à tout le monde.

    DU SILENCE ET DES OMBRES

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Du silence et des ombres et le livre qui l'a inspiré ont, aux États-Unis, une importance difficile à imaginer pour un Européen. To Kill a mockingbird de Harper Lee, prix Pulitzer en 1961, est l'un des livres les plus étudiés dans les collèges américains. Et quand, en 2003, l'American Film Institute a demandé à un jury de désigner les plus grands héros de l'histoire du cinéma, c'est Atticus Finch, le personnage incarné par Gregory Peck, qui est arrivé en tête ! Ce film, connu de toute l'Amérique,... (lire la suite)


  • En collaboration avec l’Association Franco Italienne d’Avignon (AFIA), la projection du jeudi 5 avril à 20h30 sera suivie d’une rencontre avec Paule Baisnée, professeure de cinéma.

    La séance du samedi 14 avril à 10h00 sera suivie d’un « Ciné Chiacchiere ». Ciné Chiacchiere, que l’on pourrait peut-être traduire par Ciné causette, est un moment après la projection où l’on pourra causer du film avec des membres de l’AFIA (Association Franco Italienne Avignon)… esclusivamente in italiano ovviamente !

    LE BEL ANTONIO

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Tourné en 1959, Le Bel Antonio est le dixième film et sans doute le chef d’œuvre du mésestimé Mauro Bolognini. Un film qu’il a co-écrit entre autres avec Pier Paolo Pasolini, scénariste à l’époque et complice de Bolognini sur plusieurs films. Un Pasolini qui jugea le film « extraordinaire », estimant qu’il « révèle un réalisateur de premier ordre »… Beaux compliments de la part d’un futur grand cinéaste ! Après avoir vécu un certain temps à Rome, où il s’est essayé sans grand succès à la carr... (lire la suite)


  • LES BOURREAUX MEURENT AUSSI

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    En mai 1942, dans Prague occupée par les nazis, Heydrich, le bras droit de Himmler, est victime d'un attentat qui lui coûte la vie. Le leader du complot, le docteur Svoboda, se réfugie chez son ami le professeur Novotny. Mais la Gestapo multiplie les rafles, menaçant de tuer des centaines de personnes si le coupable ne se dénonce pas… Les Bourreaux meurent aussi est le deuxième des quatre films que Fritz Lang réalise en lutte contre le régime nazi – il vient après Chasse à l'homme et précèd... (lire la suite)


  • NOTRE PAIN QUOTIDIEN

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Avec Notre pain quotidien, imagine un film qui évoquerait crûment les conséquences du krach boursier de 1929 (le chômage de masse) et envisagerait une sortie de crise par la solidarité et le collectivisme. Le projet est rejeté par tous les studios, y flairant sans doute un ferment de socialisme, et atterrit entre les mains de Charlie Chaplin, qui lui ouvre l’accès au réseau de distribution des Artistes associés. Mais encore faut-il financer le tournage, pour lequel Vidor hypothèque une partie de... (lire la suite)


  • QUAI DES ORFÈVRES

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Jenny Lamour est chanteuse de music-hall, prête à tout pour réussir. Maurice, son mari, l’accompagne au piano et il est jaloux comme un tigre. Jenny accepte un rendez-vous avec Brignon, un producteur libidineux qui peut être utile à sa carrière. Maurice l’apprend et se rue chez Brignon, de mauvaises idées en tête. Quand il arrive, le sale type est déjà mort… L’inspecteur Louis Jouvet mène l’enquête. Un vrai bonheur de polar d’atmosphère, magnifié par l’intelligence de la mise en scène, la vir... (lire la suite)