LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance de midi : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

ZONE DE DISCUSSION, DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS.
FERMETURE DU VERGER D’URBAIN VN’hésitez pas à donner votre avis et à nous aider à trouver des solutions en vous exprimant sur ce billet.  Voir les textes ci-dessous :Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?Utopia, mon amour ! Verger Urbain V, écrin ou car...

Urbain V, le pape de la discorde, et si ce n’était pas le sujet ?
Et si ce n’était pas le sujet ? Il est donné de-ci de-là, dans la presse, communiqué de la Ville, aux comptoirs des bistrots…, des « informations », pour le moins fantaisistes, surprenantes, voire peut-être avec une petite pointe de taquinerie, mais aussi, allez !, un zeste de ma...

Utopia, mon amour !
Courrier reçu de Bernard et Véronique.Mais que se passe-t-il encore dans ma bonne ville d’Avignon ?Mon vieux pote avec qui j’écumais vos salles à leur ouverture, il y a plus de quarante ans, vient de m’en annoncer une bien bonne : l’épatante promenade qu’il avait l’habitude de faire en fam...

Le passage du Verger Urbain V : l’impasse ?
À ceux qui sont partis en vacances et ont décroché des faits divers.Vous l’avez sûrement remarqué, le Verger Urbain V a été refait : plus de terrain vague mais un jardin flambant neuf, beau passage pour aller le soir à la Manutention et même continuer en longeant la prison jusqu’au fleuve....

ET MAINTENANT ! NOUS VOUS PROPOSONS DE SIGNER MASSIVEMENT LA PÉTITION !
Affirmez votre refus de nous voir remisés au fond d’un cul de sac et votre droit de nous rendre visite, comme celui de transiter, en journée comme en soirée par le passage du verger. Dans notre optimisme béat nous espérons des milliers de signatures, montrez que nous sommes timorés et que ce sera de...

Rétrospective FASSBINDER Partie 1

Du 20/06/18 au 31/07/18


  • L’ANNÉE DES TREIZE LUNES

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    « Ce que raconte un personnage épisodique du film en donne bien le ton : se promenant, un jour, dans un cimetière, il y découvre des stèles sur lesquelles les dates ne sont séparées que de quelques jours ou, au plus, de quelques mois. Ces dates indiquent, en fait, le temps de bonheur qu’ont connu, au cours de leur vie, ceux qui reposent là. La brièveté de la passion amoureuse, fatalement suivie d’une débâcle des sentiments, longue et invivable, tel est l’un des sujets essentiels de l’œuvre de F... (lire la suite)


  • LE DROIT DU PLUS FORT

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Subitement riche grâce au loto, un jeune prolo un peu simple se laisse manipuler par un joli fils de famille fauché, dont il tombe éperdument amoureux. Où l’on constate que la culture est l’instrument par excellence de la domination d’un être par un autre. Mais surtout, le film de la honte. Non pas la honte de soi quand on a mal agi mais, odieuse, la honte qu’on a de l’autre parce qu’il n’est pas assez cultivé, pas assez beau, pas assez présentable. Ce bouleversant mélo, vilipendé à sa sortie... (lire la suite)


  • LE MARCHAND DES QUATRE SAISONS

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Hans Epp est un personnage très sociable qui, après s’être engagé dans la Légion Étrangère pour fuir sa mère, après avoir travaillé ensuite dans la police, devient marchand des quatre saisons. Son seul but est d’obtenir le respect de chacun mais la tâche s’avère difficile… Il se trouve dans une situation familiale douloureuse : son épouse le trompe avec un type louche et il est amoureux d’une autre femme qui le repousse parce qu’il n’est pas de son milieu. Un jour, il ramène chez lui un ancie... (lire la suite)


  • LE MARIAGE DE MARIA BRAUN

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    C’est l’Allemagne de la deuxième partie des années 40 et des années 50, celle des années Adenauer, du miracle économique et de la reconstruction après le nazisme. Maria Braun, à la fois inquiétante et humaine (la Schygulla, splendide), traverse ces années dans l’absolu dévouement à son mari, emprisonné, qu’elle n’a jamais cessé d’aimer. Impitoyable, voire sadique dans sa vie publique, elle fait montre d’un surprenant masochisme dans sa vie privée. Le film s’achève sur l’Allemagne, championne d... (lire la suite)


  • LES LARMES AMÈRES DE PETRA VON KANT

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Deux femmes s’aiment. L’une riche et célèbre, l’autre pauvre et arriviste. Laquelle a le plus besoin de l’autre, laquelle est la plus manipulatrice ? Dans un lieu unique aux changements de décors subtils, la caméra explore les actrices. Fassbinder filme l’inévitable débâcle de la relation amoureuse, la nocivité des mères ou le masochisme des subalternes. Le spectateur éprouve la jouissance d’accéder à la conscience de l’infinie ambiguïté humaine. Dans ce huis-clos, l’enfer c’est soi-même, pas le... (lire la suite)


  • MARTHA

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Martha Heyer, trentenaire et célibataire, vit avec ses parents. Lors d’un voyage à Rome entrepris avec elle, son père décède soudainement. À l’ambassade, elle fait la connaissance de Helmut Salomon, un séduisant ingénieur, qu’elle retrouve quelque temps plus tard en Allemagne. Décidée à l’épouser, Martha devient peu à peu son esclave… Formidable réflexion sur la paranoïa, Martha rejoint, une fois encore, les grandes histoires passionnées hollywoodiennes telles que Fassbinder les affectionnait.... (lire la suite)


  • PRENEZ GARDE À LA SAINTE PUTAIN

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Sur le tournage d’un film, l’absence du réalisateur et le manque de pellicule se font cruellement sentir. L’équipe, les acteurs et les actrices essaient de rester motivés, de préparer le travail. Le réalisateur arrive enfin, mais ils ne peuvent pas encore filmer, faute de matériel. Finalement tout se met en place et chacun se trouve dans une situation délicate. L’ambiance est ternie par les jalousies, la rivalité et le désespoir qui se sont installés petit à petit. Il faut pourtant tourner le f... (lire la suite)