AVIGNON

LES HORAIRES (format PDF)

LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 55€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance avant 13h : 5€
Moins de 18 ans : 5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

La Paix, éternelle Utopie ?
Pas facile de décrypter le chaos du monde pour les spectateurs, plus ou moins lointains, que nous sommes, face aux faits tragiques qui nous submergent en avalanche via la presse, les réseaux sociaux, vraies ou fausses nouvelles… Et c’est dans ces moments-là que nous avons encore plus envie de croire...

LES SALLES UTOPIA SE METTENT AU VERT
Vous y croyez, vous, au bon sens qui voudrait que partir se bronzer les fesses à l’autre bout du monde  avec des avions Macron volant avec du bio kérozène made in France serait bon pour votre corps et la planète ? Cela ne ressemblerait-il pas étrangement au discours tenu il y a quelqu...

Justine Triet parle d’or
Il aura donc suffi de quelques mots, à peine, pour que la Ministre de la Culture, celui de l’Industrie, quelques maires et députés de la majorité, volent dans les plumes et la palme de Justine Triet, réalisatrice couronnée d’Anatomie d’une chute, sermonnant en substance : « ce n’est pas bi...

Rosmerta continue ! Vous connaissez l’histoire ? 
Depuis les débuts, et même avant, Utopia Avignon suit l’histoire de près ! Ça fait presque cinq ans qu’on vous en parle dans nos gazettes, à chaque rebondissement. Ce qu’il s’est passé depuis 2018 : réquisition citoyenne d’une école vétuste appartenant au diocèse, procès et appel...

Soutenez Utopia Palmer

Séance le mercredi 10 juillet à 15h, suivie d’une discussion avec le réalisateur Patric Chiha.
Rencontre animée par Marjorie Bertin
.

LA BÊTE DANS LA JUNGLE

Patric CHIHA - France 2023 1h43 - avec Anaïs Demoustier, Tom Mercier, Béatrice Dalle, Martin Vischer... Scénario de Patric Chiha, Axelle Ropert et Jihane Chouaib, librement adapté du roman d’Henry James.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LA BÊTE DANS LA JUNGLETout part d’un court roman d’Henry James qui chronique la relation étrange entre John Marcher et May Bertram, deux êtres profondément attirés l’un par l’autre mais condamnés à ne jamais concrétiser leur amour.
Patric Chiha a transposé cette intrigue dans un décor unique, une boîte de nuit, mais a gardé le principe de l’écoulement du temps, si bien que le récit va se dérouler sur plus de vingt ans, de l’avènement du disco fin des années 70 jusqu’à celui de la techno au début des années 2000.

May est particulièrement excitée de découvrir ce club qui vient d’ouvrir, un club sans nom, dont l’entrée est filtrée par une mystérieuse femme mi-ange mi-gardienne des enfers. Laquelle autorise May à pénétrer dans ce paradis disco. Elle y rencontre John, garçon énigmatique qui ne la reconnaît pas, alors qu’elle se rappelle très bien qu’ils se sont croisés il y a une dizaine d’années, lors d’une fête, lors de laquelle il lui avait confié son secret, sa malédiction…
Chaque samedi, au fil des semaines et des mois, May et John se retrouvent dans la boîte de nuit. Pour lui la vie semble suspendue, alors qu’elle va poursuivre le cours de sa vie, même si on voit bien qu’elle est attirée par John…

La Bête dans la Jungle, à l’instar du livre original, est un conte moral incisif sur les priorités de l’existence, sur l’égoïsme qui détruit, sur la manière dont on peut passer à côté de sa vie par pusillanimité. La riche idée de mise en scène, c’est de faire ressentir le passage du temps à travers ce lieu unique de la boîte de nuit, par la musique qu’on y écoute, par les comportements qui s’y affichent, par les mots qui s’y échangent. Original et fascinant.

En compagnie de Patric Chiha, de l’autrice et chorégraphe Cristina Morale et du dramaturge Stéphane Bouquet, Mathilde Monnier réunit cinquante jeunes artistes pour vivre le Festival d’Avignon comme un laboratoire de réflexion au rythme des spectacles, répétitions et rencontres. Mathilde Monnier invite ces artistes à transformer la pensée mouvante en performances lors de sessions ouvertes au public. Transmission Impossible les 12, 13, 19 et 20 juillet.