AVIGNON

LES HORAIRES (format PDF)

LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 55€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance avant 13h : 5€
Moins de 18 ans : 5€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

La Paix, éternelle Utopie ?
Pas facile de décrypter le chaos du monde pour les spectateurs, plus ou moins lointains, que nous sommes, face aux faits tragiques qui nous submergent en avalanche via la presse, les réseaux sociaux, vraies ou fausses nouvelles… Et c’est dans ces moments-là que nous avons encore plus envie de croire...

LES SALLES UTOPIA SE METTENT AU VERT
Vous y croyez, vous, au bon sens qui voudrait que partir se bronzer les fesses à l’autre bout du monde  avec des avions Macron volant avec du bio kérozène made in France serait bon pour votre corps et la planète ? Cela ne ressemblerait-il pas étrangement au discours tenu il y a quelqu...

Justine Triet parle d’or
Il aura donc suffi de quelques mots, à peine, pour que la Ministre de la Culture, celui de l’Industrie, quelques maires et députés de la majorité, volent dans les plumes et la palme de Justine Triet, réalisatrice couronnée d’Anatomie d’une chute, sermonnant en substance : « ce n’est pas bi...

Rosmerta continue ! Vous connaissez l’histoire ? 
Depuis les débuts, et même avant, Utopia Avignon suit l’histoire de près ! Ça fait presque cinq ans qu’on vous en parle dans nos gazettes, à chaque rebondissement. Ce qu’il s’est passé depuis 2018 : réquisition citoyenne d’une école vétuste appartenant au diocèse, procès et appel...

Soutenez Utopia Palmer

Séance unique le mardi 2 juillet à 11h suivie d’une discussion avec Laure Adler et Francis Carrier.

LA RÉVOLTE DES VIEUX

Laure ADLER et Jérémy FREY - France 2023 1h02 -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LA RÉVOLTE DES VIEUX« Nous ne sommes pas contre les vieux, nous sommes contre ce qui les fait vieillir » avait écrit un jeunot sur les murs de mai 68… Peut-on vieillir sans être vieux ? Sans perdre le goût des autres, le désir du plaisir, la passion de la découverte… est-il possible de rester curieux de tout, amoureux de la vie jusqu’à sa dernière goutte… et d’abord, c’est quoi être vieux ? Pourquoi ce déroulement naturel de la vie provoque-t-il autant de crainte et même pire…
Dans une société obsédée par la compétition, le profit, le rendement, le jeunisme… le déclin de leur performativité condamnerait donc les vieux à ne plus avoir voix au chapitre ?… Et si les vieux n’acceptaient pas cette mise au rencart, s’ils n’avaient pas envie de se contenter de garder les petits-enfants en surveillant les confitures alors que, débarrassés des contraintes du salariat et des obligations de paraître, ils pouvaient enfin respirer un air de liberté, refusant de devenir les invisibles et inaudibles proies d’une silver économie peuplée de multinationales sans foi ni loi… Est-il possible d’être vieux et heureux, vieux et amoureux ? Et si la vieillesse c’était le moment où on prend, enfin, le temps de vivre, de regarder, de ressentir, avec plus d’intensité encore parce qu’on a appris à mesurer la valeur réelle des choses. Dans nos pays la majorité des gens vivent en forme pendant longtemps… sans doute les progrès de la médecine et d’une meilleure gestion de notre « capital santé »… mais aussi de la conception que chacun a de sa propre vie… le sens que l’on donne à sa vie n’est-il pas un puissant générateur d’énergie durable ?
Autant de questions que Laure Adler remue dans ce film de rencontres essentielles : Mona Ozouf élégante et soignée…. Ben oui ! On peut être vieille et belle, continuer à écrire et penser. Edgar Morin qui commence une nouvelle histoire d’amour à 90 ans, et Laure Adler, magnifique, 72 ans aux prunes, l’œil pétillant, l’humour provocateur, une inépuisable curiosité de l’autre… et tous ces inconnus qui nous disent leur rapport à la vie et à tout ce qui va avec… Avoir vécu longtemps peut enrichir de sagesse et d’une meilleure compréhension du monde, une façon de relativiser et d’apprécier des choses qu’on ne prenait pas le temps de voir.
Ce film raconte au fond une chose : on est vieux comme on a été jeune, et pour ne pas vivre ce temps de la vie comme un « naufrage », sans doute faut-il s’y prendre tôt, question d’ouverture d’esprit, de curiosité, de désir, d’acceptation de soi… La vieillesse peut être une richesse. Un temps où on sait enfin apprécier la vie à sa juste valeur…

« Ce documentaire est le prolongement de ma réflexion. Vieillir est un bonheur. La vieillesse, c’est aussi transmettre des connaissances, tisser des liens différents, s’occuper des autres. La vieillesse, c’est gagner en détachement, connaître une certaine sérénité, ne plus vivre dans le regard des autres. Mais ce bonheur de vieillir impose des conditions. Il passe par le respect. On n’y arrivera pas tout seul. Et on y sera tous confrontés. Alors, autant chercher des solutions. C’est ce que j’ai fait dans La Révolte des vieux. Je suis allée à la rencontre de personnes âgées. Amis, ou inconnus, experts ou acteurs dans les métiers de l’âge. J’ai recueilli leur témoignage, écouté leur expérience, cherché des solutions, des possibilités nouvelles, des chemins de traverse. « Ce film est un manifeste en faveur des vieux. Je suis leur porte-voix. »

Laure Adler sera présente, entre autres, au Café des idées : Le privilège de l’âge le 1er juillet, Conversation avec Enrique Vila-Matas le 9 juillet, Justice et éthique : conversation avec Christiane Taubira le 13 juillet.