LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 8)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 6/05 au lundi 11/05/2020  Mercredi 6 mai, jour 51 de l’après PCA (Paysans & Consommateurs Associés)
Aujourd’hui, mercredi 6 mai de 18h à 19h livraison dans le hall du cinéma des paniers de légumes, oeufs, fromages de chèv...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 7)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 29/04 au mardi 5/05/2020  Mercredi 29 avril, jour 44 de l’après PCA (Paysans & Consommateurs Associés)
Aujourd’hui, mercredi 29 avril de 18h à 19h livraison dans le hall du cinéma des paniers de légumes, oeufs, fromages d...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 6)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 22/04 au mardi 28/04/2020  Mercredi 22 avril, jour 37 de l’après La séquence du confiné #34 La séquence précédente était extraite de L’as de pique, premier long métrage de Miloš Forman. Réalisé en 1964, le film suit les a...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 5)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 15/04 au mardi 21/04/2020  Mercredi 15 avril, jour 31 de l’après Comme la semaine dernière, nous vous soumettons ce mercredi quelques suggestions de films à voir (voir colonne de gauche). La semaine dernière c’était la ré...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 4)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 8/04 au mardi 14/04/2020  Mercredi 8 avril, jour 24 de l’après PCA (Paysans & Consommateurs Associés)
Aujourd’hui, mercredi 8 avril de 18h à 19h livraison dans le hall du cinéma des paniers de légumes, oeufs, fromages de ...

Jeudi 19 SEPTEMBRE à 20h30

SOIRÉE-DÉBAT sur l'homoparentalité, la PMA, la GPA…


Organisée et animée par le GIROFARD, centre lesbien, gay, bi, trans Bordeaux-Aquitaine.
Projection unique suivie d'un débat avec des associations homoparentales et des témoins confrontés à des situations comparables à celle décrite dans le film.
Achetez vos places à l'avance, à partir du Lundi 9 Septembre.

NAÎTRE PÈRE

cDelphine Lanson - documentaire France 2012 1h20mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

NAÎTRE PÈREEn couple depuis treize ans, Jérôme et François partagent depuis toujours un désir d'enfants. Après un parcours du combattant qui les a conduits sans succès de l'adoption à la co-parentalité, au bord d'abandonner tout espoir, ils voient à la télévision un documentaire consacré à la gestation pour autrui, pratique interdite en France. Ils décident donc de faire appel à une mère porteuse américaine, Colleen. Maman de trois petites filles, elle a connu des difficultés à concevoir, et a décidé d'offrir son aide au couple. Entre les allers-retours entre le Wisconsin et la France, le casse-tête administratif et le suivi attentif de la grossesse par webcam, l'aventure qui s'annonce semble bien peu ordinaire.
Ce n'est pourtant pas là, bien au contraire, le message que la réalisatrice Delphine Lanson veut transmettre. Peu ordinaire (mais une naissance l'est-elle jamais vraiment ?), le cheminement de Jérôme et François est pourtant infiniment simple dans son élan fondateur et sa vision d'avenir. Quoi de plus naturel que de vouloir devenir père ? Au cœur des débats sur le mariage homosexuel, dont la GPA reste l'une des pierres d'achoppement, cela ne semble pourtant pas aller de soi…

Portant avec une grande pudeur et beaucoup de délicatesse un message résolument engagé, Delphine Lanson parvient en quelques images à désamorcer tout ce que cet ancrage marqué dans l'actualité pourrait apporter de tensions. Bien des questions brûlantes y sont évitées (combien ça coûte ? Comment la mère porteuse est-elle « dédommagée » ?), mais il semble rapidement possible, voire probable, qu'elles manquent ici de pertinence. Un film indispensable pour enrichir et tempérer les débats du moment.

(N. Luciani, Le Monde)