Loading
LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS CONTACTER
NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Deux petits livres épatants en vente à la caisse du ciné
Sexy, Linky ?de Nicolas Bérard - 4 euros (Ed. Le passager clandestin)En collaboration avec la Librairie La Machine à lire Au fil d’un récit vif, entraînant et plein d’humour, Nicolas Bérard, journaliste de L’Âge de faire, retrace l’enquête qu’il a menée sur le déploiement à marche forcée du comp...

Le Bassin à flots, quelle galère !
Bon, je sais : difficile d’être audible dans le grand barnum électoral qui sévit actuellement autour de nous. Mais, faut-il le rappeler, nous avons un petit problème qui menace à moyen terme, disons trois ou quatre ans, l’existence même d’Utopia à Bordeaux. Il s’agit, on...

Misère, misère…
C’était bien la peine de se débarrasser de ce troupeau de vieilles badernes qui nous bouchaient la vue pour se retrouver aujourd’hui avec comme seul choix présidentiel possible : un blanc bec néolibéral qui fit ses classes chez un banquier et une fille à papa méchante comme la gale, dont le pate...

LE MISANTHROPE
LA COMÉDIE FRANÇAISE AU CINÉMA POUR DES SÉANCES SCOLAIRESLa Comédie Française innove en proposant, à l’intention du public scolaire, des spectacles filmés, choisis parmi les grandes productions de sa saison. Le deuxième spectacle choisi est « LE MISANTHROPE » de Molière, mis en scène par Clément...

Cours d'arabe et soutien humanitaire
Tel le colibri, cher à Pierre Rabhi, l’association Salam tâche « de faire sa part »… depuis 2003 Salam organise des cours d’arabe à Bordeaux, cours payants qui génèrent chaque année un pécule intégralement investi dans des actions humanitaires au Maroc… Notre actualité 2017-2022 : un projet de p...

ALBUM DE FAMILLE

Écrit et réalisé par Mehmet Can MERTOGLU - Turquie 2016 1h43mn VOSTF - avec Sebnem Bozoklu, Murat Kiliç, Müfit Kayacan Muttalip Müjdeci...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

ALBUM DE FAMILLEPlans-séquences larges, caméra fixe, banalité parfois étrange du quotidien, humour pince-sans-rire, Album de famille, premier film subtil et acéré, fait irrésistiblement penser au cinéma laconiquement burlesque de Jarmush, de Kaurismaki, de certains cinéastes roumains… prouvant qu'il existe une sorte d'Internationale de l'humour grinçant à mèche lente et du plan large, qui laisse une grande liberté au spectateur.
On y suit les jours d’un couple quadragénaire de la classe moyenne qui adopte un bébé mais fait tout pour faire croire à son entourage que l’enfant est biologiquement le leur : photos de l’épouse faussement enceinte, rendez-vous secrets avec les institutions de l’adoption… Première info : au pays d’Erdogan, il est manifestement un peu honteux d’adopter, c’est-à-dire d’être stérile. Deuxième info : chacun est susceptible de s’inventer une vie parallèle de fiction. Et c’est encore plus aisé aujourd’hui, grâce à tout l’arsenal de gadgets technologiques domestiques.

La légende que s’invente ce couple n’est finalement pas très éloignée de ce que chacun pratique sur Facebook, sauf qu’ici, l’invention de soi et de sa vie est « live ». Il n’est d’ailleurs pas interdit de lire là une critique politique sous-jacente d’un pays qui s’est un peu inventé son histoire (comme tous les pays). Du roman familial au roman national, les torsions fictives, exagérations de la réalité et petits arrangements avec la vérité procèdent du même registre.
Mertoglu renvoie certaines de ces vérités déplaisantes avec un humour à froid aussi goûteux que cinglant : ces petits bourgeois éduqués (lui est prof d’histoire) sont banalement antisémites ou racistes, sans même en avoir conscience. « T’as l’air d’un usurier juif » dit l’un en prenant son copain en photo. « Passe la balle au nègre ! » hurle un autre en regardant un match. « Elle est pas un peu trop basanée ? » remarque le couple en découvrant une nourrissonne à adopter…

Racisme ordinaire de la classe moyenne qui semble ancré dans l’ADN social turc mais qui nous renvoie à nos propres dérélictions de sociétés occidentales supposées être à l’avant-garde de la démocratie et des droits de l’homme, comme si Mertoglu avait prophétisé l’accord que viennent de signer l’Europe et la Turquie sur le dos des réfugiés. Au-delà de sa charge politico-sociale subtile, Album de famille recèle aussi sa part de mystère et d’élégance plastique à l’image d’un dernier plan aussi magnifique qu’insondable.

(S. Kaganski, Les Inrocks)