Loading
LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

PCA
 Paysans et Consommateurs Associés, Bordeaux-Vallée de l’IslePCA Chaque Mercredi de 19h à 20h30 au cinéma, salle de la Cheminée, des petits producteurs de Dordogne et de Gironde apportent leurs légumes, leurs œufs, volailles, rillettes, pain, miel, nougat, veau, bœuf, agneau, fromages de chèvres...

Revoir le débat avec Amandine Gay à Utopia pour "Ouvrir la voix"
Nous vous proposons de revoir le débat avec Amandine Gay à l’issue de la projection en avant-première de son film “Ouvrir la voix” le 29 septembre 2017. Organisée par le collectif Voix décoloniales. Projection animée par Sarah Daniel, anthropologue junior de l’Université de Bordeaux, membre du c...

LE ROCHER DE PALMER, Dimanche 19 NOVEMBRE
12h, BRUNCH MUSICAL 14h, PROJECTION de I AM NOT YOUR NEGRO de Raoul Pecksuivie d’un échange avec l’écrivain Eddy L. Harris et Fadila Kellala, présidente de l’association Espace Culturel des 2 Rives et membre du Conseil Citoyen du Haut-Cenon. Tarif film + brunch : 15 €Tarif film seul : 5 €. Il es...

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS
 Projections de films français en Version Sourds et Malentendants (VSM) avec sous-titres spéciaux. Les séances estampillées du symbole dans les grilles horaires indiquent des projections de films français en VSM, accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des sous-titres spécia...

Cherche parrain désespérément…
Il semblerait que nous ne soyons pas seuls à sentir comme une odeur de poudre dans le milieu du cinéma français. Notre nouvelle ministre de la culture, pleine de bonne volonté sans doute, a entrepris cette semaine de pacifier les relations dans notre petit monde en chargeant l’ex-directeur fin...

ALBUM DE FAMILLE

Écrit et réalisé par Mehmet Can MERTOGLU - Turquie 2016 1h43mn VOSTF - avec Sebnem Bozoklu, Murat Kiliç, Müfit Kayacan Muttalip Müjdeci...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

ALBUM DE FAMILLEPlans-séquences larges, caméra fixe, banalité parfois étrange du quotidien, humour pince-sans-rire, Album de famille, premier film subtil et acéré, fait irrésistiblement penser au cinéma laconiquement burlesque de Jarmush, de Kaurismaki, de certains cinéastes roumains… prouvant qu'il existe une sorte d'Internationale de l'humour grinçant à mèche lente et du plan large, qui laisse une grande liberté au spectateur.
On y suit les jours d’un couple quadragénaire de la classe moyenne qui adopte un bébé mais fait tout pour faire croire à son entourage que l’enfant est biologiquement le leur : photos de l’épouse faussement enceinte, rendez-vous secrets avec les institutions de l’adoption… Première info : au pays d’Erdogan, il est manifestement un peu honteux d’adopter, c’est-à-dire d’être stérile. Deuxième info : chacun est susceptible de s’inventer une vie parallèle de fiction. Et c’est encore plus aisé aujourd’hui, grâce à tout l’arsenal de gadgets technologiques domestiques.

La légende que s’invente ce couple n’est finalement pas très éloignée de ce que chacun pratique sur Facebook, sauf qu’ici, l’invention de soi et de sa vie est « live ». Il n’est d’ailleurs pas interdit de lire là une critique politique sous-jacente d’un pays qui s’est un peu inventé son histoire (comme tous les pays). Du roman familial au roman national, les torsions fictives, exagérations de la réalité et petits arrangements avec la vérité procèdent du même registre.
Mertoglu renvoie certaines de ces vérités déplaisantes avec un humour à froid aussi goûteux que cinglant : ces petits bourgeois éduqués (lui est prof d’histoire) sont banalement antisémites ou racistes, sans même en avoir conscience. « T’as l’air d’un usurier juif » dit l’un en prenant son copain en photo. « Passe la balle au nègre ! » hurle un autre en regardant un match. « Elle est pas un peu trop basanée ? » remarque le couple en découvrant une nourrissonne à adopter…

Racisme ordinaire de la classe moyenne qui semble ancré dans l’ADN social turc mais qui nous renvoie à nos propres dérélictions de sociétés occidentales supposées être à l’avant-garde de la démocratie et des droits de l’homme, comme si Mertoglu avait prophétisé l’accord que viennent de signer l’Europe et la Turquie sur le dos des réfugiés. Au-delà de sa charge politico-sociale subtile, Album de famille recèle aussi sa part de mystère et d’élégance plastique à l’image d’un dernier plan aussi magnifique qu’insondable.

(S. Kaganski, Les Inrocks)