Loading
LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

PCA
 Paysans et Consommateurs Associés, Bordeaux-Vallée de l’IslePCA Chaque Mercredi de 19h à 20h30 au cinéma, salle de la Cheminée, des petits producteurs de Dordogne et de Gironde apportent leurs légumes, leurs œufs, volailles, rillettes, pain, miel, nougat, veau, bœuf, agneau, fromages de chèvres...

Revoir le débat avec Amandine Gay à Utopia pour "Ouvrir la voix"
Nous vous proposons de revoir le débat avec Amandine Gay à l’issue de la projection en avant-première de son film “Ouvrir la voix” le 29 septembre 2017. Organisée par le collectif Voix décoloniales. Projection animée par Sarah Daniel, anthropologue junior de l’Université de Bordeaux, membre du c...

LE ROCHER DE PALMER, Dimanche 19 NOVEMBRE
12h, BRUNCH MUSICAL 14h, PROJECTION de I AM NOT YOUR NEGRO de Raoul Pecksuivie d’un échange avec l’écrivain Eddy L. Harris et Fadila Kellala, présidente de l’association Espace Culturel des 2 Rives et membre du Conseil Citoyen du Haut-Cenon. Tarif film + brunch : 15 €Tarif film seul : 5 €. Il es...

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS
 Projections de films français en Version Sourds et Malentendants (VSM) avec sous-titres spéciaux. Les séances estampillées du symbole dans les grilles horaires indiquent des projections de films français en VSM, accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des sous-titres spécia...

Cherche parrain désespérément…
Il semblerait que nous ne soyons pas seuls à sentir comme une odeur de poudre dans le milieu du cinéma français. Notre nouvelle ministre de la culture, pleine de bonne volonté sans doute, a entrepris cette semaine de pacifier les relations dans notre petit monde en chargeant l’ex-directeur fin...

Vendredi 28 Avril 2017 à 20h30

Soirée-débat autour du film de Gilles Balbastre


Organisée par Attac 33 et le Syndicat CGT Cheminots.
Projection suivie d'un débat avec Gilles Balbastre, le réalisateur, Christophe Hellies, cheminot syndiqué CGT, et Guillaume Pastureau, économiste, Attac.
Tarif unique : 4 euros
Achetez vos places à l'avance, à partir du Mardi 18 Avril.

TRANSPORT DE MARCHANDISES, CHANGEONS D'ÈRE !

Gilles BALBASTRE - documentaire France 2017 1h - Film co-produit par le Comité d'Etablissement Fret SNCF et le cabinet d'expertises Emergences.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

TRANSPORT DE MARCHANDISES, CHANGEONS D'ÈRE !Quand on associe transport de marchandises et écologie, et économie, on pense plutôt transport ferroviaire, c'est à dire un mode de transport qui émet le moins possible de CO2. Parce qu'on a gardé en mémoire l'histoire de la crevette et de ses 5400 km parcourus en camion entre sa mer du Nord natale et notre assiette, en passant par le Maroc pour y être décortiquée. Mais la mondialisation est passée par là, et l'Europe, en accord avec les gouvernements français successifs, a ouvert le fret à la concurrence, l'usager est devenu « le client », les mots « service public » sont devenus tabou, les politiques et le lobby des camionneurs ont préféré le transport routier au fret ferroviaire.
Le fret est donc en train de mourir, mais est-ce une bonne idée à l'heure du réchauffement climatique ? Depuis les années 2000, plus d'un million huit cent mille camions circulent en permanence sur la route au niveau national. Aujourd'hui 85% des marchandises voyagent par la route, à peine 10% par le rail. Pourtant beaucoup d'infrastructures ferroviaires sont encore viables et le savoir faire des cheminots est toujours là. Les infrastructures routières coûtent 14 milliards par an ! Les embouteillages 17 milliards par an ! Et la pollution 103 milliards par an ! Pour exemple : 100 tonnes transportées de Lille à Marseille par camion, c'est 7 tonnes de CO2 !

Ce n'est pas faute pour les cheminots d'avoir tiré le signal d'alarme, mais rien, pas de débat public sur ce sujet, ni dans la presse… Le film donne la parole à des salariés, à des élus salariés, à des syndicalistes du fret et nous fait prendre conscience de l'étendue et de l'étendue des dégâts et de la rapidité de la casse.