Loading
LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

PCA
 Paysans et Consommateurs Associés, Bordeaux-Vallée de l’IslePCA Chaque Mercredi de 19h à 20h30 au cinéma, salle de la Cheminée, des petits producteurs de Dordogne et de Gironde apportent leurs légumes, leurs œufs, volailles, rillettes, pain, miel, nougat, veau, bœuf, agneau, fromages de chèvres...

Revoir le débat avec Amandine Gay à Utopia pour "Ouvrir la voix"
Nous vous proposons de revoir le débat avec Amandine Gay à l’issue de la projection en avant-première de son film “Ouvrir la voix” le 29 septembre 2017. Organisée par le collectif Voix décoloniales. Projection animée par Sarah Daniel, anthropologue junior de l’Université de Bordeaux, membre du c...

LE ROCHER DE PALMER, Dimanche 19 NOVEMBRE
12h, BRUNCH MUSICAL 14h, PROJECTION de I AM NOT YOUR NEGRO de Raoul Pecksuivie d’un échange avec l’écrivain Eddy L. Harris et Fadila Kellala, présidente de l’association Espace Culturel des 2 Rives et membre du Conseil Citoyen du Haut-Cenon. Tarif film + brunch : 15 €Tarif film seul : 5 €. Il es...

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS
 Projections de films français en Version Sourds et Malentendants (VSM) avec sous-titres spéciaux. Les séances estampillées du symbole dans les grilles horaires indiquent des projections de films français en VSM, accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des sous-titres spécia...

Cherche parrain désespérément…
Il semblerait que nous ne soyons pas seuls à sentir comme une odeur de poudre dans le milieu du cinéma français. Notre nouvelle ministre de la culture, pleine de bonne volonté sans doute, a entrepris cette semaine de pacifier les relations dans notre petit monde en chargeant l’ex-directeur fin...

Vendredi 5 MAI 2017 à 18h

PROJECTION-DÉBAT AUTOUR DU FILM


Dans le cadre des journées nationales de commémoration de la traite des Noirs et de l'esclavage, 5-20 Mai à Bordeaux
organisée par Mémoires et Partages
Projection suivie d'un débat avec le Dr Emmanuel Gordien, protagoniste principal du film, Franck Salin, le réalisateur, et Karfa Diallo, Directeur de Mémoires et partages.
Tarif unique : 4 euros
Achetez vos places à l'avance, à partir du Lundi 24 Avril.

CITOYENS BOIS D'ÉBÈNE

Franck SALIN - documentaire France 2016 52mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

CITOYENS BOIS D'ÉBÈNEDepuis près de vingt ans, le Dr Emmanuel Gordien milite pour que la mémoire des esclaves des anciennes colonies françaises soit réhabilitée. À la tête de l’atelier de généalogie de l’association Comité Marche du 23 Mai 1998 (CM98), ce scientifique guadeloupéen plonge dans les archives et restitue aux descendants d’esclaves les histoires et les noms de leurs aïeux.
Cette réappropriation est doublée d’une démarche citoyenne. Des monuments portant les noms des anciens esclaves fleurissent en Ile-de-France, aux Antilles et bientôt au Bénin, drainant des milliers de visiteurs. Sur trois continents, nous découvrirons dans les pas de cet artisan de la mémoire la mise à jour d’une histoire restée longtemps enfouie. Nous le retrouverons sur les routes du Bénin, sur les traces de son ancêtre Georges Bouriqui, dont la famille vivrait encore au sud-est du pays. Le nom de Bouriqui figurera parmi plus de 15000 noms d’esclaves antillais d’origine africaine qui seront inscrits sur un monument qu’il œuvre à mettre en place sur la plage de Ouidah. Une aventure humaine porteuse d’immenses espoirs : ceux d’une mémoire apaisée et d’une réconciliation des descendants d’esclaves avec l’Afrique, la France et leur propre passé.

« Depuis que j’ai 4-5 ans, je connais l’histoire familiale. Papa nous racontait cet aïeul Georges dit Bouriqui né en Afrique, esclave transporté sur les bateaux négriers […]. Georges Bouriqui a vécu avec trois compagnes : la peur, la colère et la mort. Et c’est dans ce contexte qu’il s’édifie, se fortifie et devient un survivant. Moins de huit ans après sa mise en esclavage, il a eu un premier fils, Denis. Et Denis est le grand-père de mon père. » (Emmanuel Gordien)