BORDEAUX

LES HORAIRES (format PDF)

LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 8)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 6/05 au lundi 11/05/2020  Mercredi 6 mai, jour 51 de l’après PCA (Paysans & Consommateurs Associés)
Aujourd’hui, mercredi 6 mai de 18h à 19h livraison dans le hall du cinéma des paniers de légumes, oeufs, fromages de chèv...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 7)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 29/04 au mardi 5/05/2020  Mercredi 29 avril, jour 44 de l’après PCA (Paysans & Consommateurs Associés)
Aujourd’hui, mercredi 29 avril de 18h à 19h livraison dans le hall du cinéma des paniers de légumes, oeufs, fromages d...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 6)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 22/04 au mardi 28/04/2020  Mercredi 22 avril, jour 37 de l’après La séquence du confiné #34 La séquence précédente était extraite de L’as de pique, premier long métrage de Miloš Forman. Réalisé en 1964, le film suit les a...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 5)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 15/04 au mardi 21/04/2020  Mercredi 15 avril, jour 31 de l’après Comme la semaine dernière, nous vous soumettons ce mercredi quelques suggestions de films à voir (voir colonne de gauche). La semaine dernière c’était la ré...

Lundi 26 Juin 2017 à 20h45

Projection en présence de l'artiste Christina Kubisch, pionnière dans le domaine des arts sonores.


Dans le cadre de SOUND & THE CITY - INTERFÉRENCES
un événement proposé par l'association Monoquini
Achetez vos places à l'avance, à partir du Samedi 17 Juin.

CE QUE NOUS NE VOYONS PAS

(WAS WIR NICHT SEHEN) Anna Katharina WOHLGENANNT - documentaire Autriche 2014 1h18mn VOSTF - Son : Christina Kubisch.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

CE QUE NOUS NE VOYONS PASDepuis une dizaine d'années, la technologie sans fil (GSM, UMTS, 3G, 4G, Wi-Fi…) a révolutionné les modes de communication et intégré notre quotidien en tant qu'usagers d'objets connectés mais interfère sur le paysage électromagnétique à une échelle sans précédent. Si cette technologie nous offre une connexion permanente et illimitée au monde, nous ne lui accordons guère d'attention en soi. En l'absence d'une connaissance des effets à long terme, nous participons à notre insu à une expérience continue. Ce phénomène récent et soudain a vu nos espaces de vie pénétrés de toutes parts par des ondes censées améliorer notre existence et offrir davantage de confort et de mobilité. Nous, citadins, nous mouvons et séjournons littéralement parmi les ondes, et même en milieu rural, il devient difficile d'y échapper. La fédération française des télécoms ne s'est-elle pas félicitée début 2017 d'être sur le point d'assurer une couverture mobile intégrale sur le territoire, incluant les zones peu denses de montagnes et les zones blanches, ces ultimes espaces éloignés de toute activité humaine ?

Même si la logique productiviste rencontre des formes de contestation et de résistance, comme c'est le cas à l'encontre de l'installation forcée du compteur « intelligent » Linky, ces mouvements sont le plus souvent marginalisés et discrédités au nom de la transition énergétique et d'une soit-disant alternative « écologique » qui tendrait à faire croire que les technologies numériques ont un impact environnemental négligeable. Loin d'être « immatérielles », celles-ci sont responsables d'une formidable gabegie énergétique, du fait entre autres de l'exploitation poussée des ressources naturelles et humaines, et des vastes infrastructures nécessaires pour le stockage des données.
La prise de conscience relative du nombre de pollutions et de nuisances qu'elles produisent durant leur cycle de vie reste sans conséquence sur l'obsolescence programmée et la surconsommation qu'elle encourage.
Parmi les victimes invisibles de ce déploiement technologique constant, il y a ces personnes qui souffrent d'hypersensibilité électromagnétique. L'intolérance aux champs électromagnétiques artificiels (SICEM) est un phénomène récent et rare, peu étudié et sujet à débat dans le milieu médical. Pourtant les symptômes existent et des scientifiques ont alerté sur le risque cancérigène potentiel des ondes électromagnétiques dans le cadre d'expositions prolongées.

Le documentaire d'Anna Katharina Wohlgenannt part à la rencontre de quelques-uns de ces actifs dont la vie s'est effondrée à jamais, devenant des « réfugiés des ondes » contraints de trouver des stratégies pour survivre et s'inventer une nouvelle existence. L'artiste allemande Christina Kubisch, qui travaille avec les phénomènes électromagnétiques depuis plusieurs décennies, apporte son témoignage sur l'évolution du paysage sonore des villes, aujourd'hui littéralement envahies par les ondes. Dans un monde d'innovation exponentielle, ces personnes sont les indicateurs de la face obscure du développement technologique.

Lundi 26 Juin à 18h, au Goethe Institut, 35 cours de Verdun.
Rencontre avec Christina Kubisch et présentation de Electrical Walks Bordeaux, promenades électromagnétiques dans la ville.
Le programme complet de SOUND & THE CITY est disponible au cinéma.