Loading
LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LES AFFRANCHIS A BORDEAUX AU TEMPS DE LA TRAITE DES NOIRS
Samedi 28 OCTOBRE à 10h, à Utopia /LES AFFRANCHIS A BORDEAUX AU TEMPS DE LA TRAITE DES NOIRS. Conférence de Julie DUPRATMÉMOIRES ET PARTAGESLa place de Bordeaux comme port négrier a été récemment redécouverte. Cependant la présence d’une minorité noire significative dans cette même ville est peu...

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS
 Projections de films français en Version Sourds et Malentendants (VSM) avec sous-titres spéciauxLes séances estampillées du symbole (oreille barrée) dans les grilles horaires indiquent des projections de films français en VSM, accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des sou...

UGC PROCHAINEMENT PARTOUT ?
Nous voici gâtés au delà de toute espérance. Nous allons en effet perdre un voisin proche : Gaumont et son multiplexe de Talence. Mais, me direz-vous, un multiplexe de moins, c’est une bonne nouvelle. Pas vraiment, hélas ! Car c’était un gentil celui-là, qui broutait paisibleme...

SOIRÉE DE SOUTIEN À GEORGES IBRAHIM ABDALLAH
Vendredi 13 OCTOBRE à 20h30organisée et animée par le Collectif Libérons Georges 33. Projection du film 3000 NUITS suivie d’une rencontre avec Jacques-Marie Bourget, grand reporter. Jacques-Marie Bourget se trouvait à Beyrouth le 17 Septembre 1982, au second jour de la tuerie de Sabra et Chatila...

Colloque sur le transport ferroviaire de marchandises
Jeudi 28 Septembre à partir de 14h à Bègles, colloque sur le transport ferroviaire de marchandises, organisé par le Syndicat CGT Cheminots d’Hourcade. Lors de cet événement, projection du film de Gilles Balbastre Transport de marchandises il faut changer d’ère, suivi d’un débat en présence du ré...

AU GRÉ DU COURANT

Mikio NARUSE - Japon 1956 1h58mn VOSTF - avec Kinuyo Tanaka, Isuzu Yamada, Hideko Takamine, Mariko Okada... Scénario de Sumie Tanaka et Toshiro Ide, d’après le roman de Aya Koda.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

AU GRÉ DU COURANTDans le Tokyo des années 1950, Otsuta est la tenancière endettée d’une maison réputée de geishas. Sa fille Katsuyo ne voit aucun avenir dans ce commerce dont les pensionnaires affrontent comme elles peuvent l’irrémédiable dégradation de leur sort.
Sous le regard de Rika, veuve dévouée et intègre qui vient de trouver une place de bonne dans la maison, la vie s’écoule tandis qu’Otsuya s’acharne à trouver les moyens de poursuivre son activité, de perpétuer la tradition qu’elle incarne.

« Cette année 1956, Kenji Mizoguchi réalisait La Rue de la honte, son ultime film, dont toute l’action se déroule dans un bordel de Tokyo, au moment où le gouvernement délibère sur un projet de loi visant à interdire la prostitution. Le principal décor de Au gré du courant est, lui, une maison traditionnelle de geishas au bord de la disparition. On imagine qu’elle pourrait se trouver dans un quartier voisin de la maison close mizoguchienne. Mais ce ne sont pas les seuls points communs entre ces deux grands films... Dans un cas comme dans l’autre, mais dans des gestes de cinéma qu’on distinguera plutôt que de les vouloir comparer, pèse sur la fratrie féminine une menace mettant à l’épreuve l’espoir de provisoires réconciliations ou complicités, et l’endurance de chacune à chercher une issue à une vie de peine. » (J. Baron et A. Rahim, Festival des Trois Continents)