LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Revoir la rencontre avec l'équipe du court métrage "Un peu Après minuit"
Nous vous proposons de revoir un moment d’échange chaleureux avec l’équipe du très prometteur court métrage UN PEU APRÈS MINUIT. Etaient présent sur l’estrade : la réalisatrice Anne-Marie PUGA, le réalisateur Jean-Raymond GARCIA, le comédien Rémi TAFFANEL, le compositeur Mathieu MÉGEMONT et l’an...

Les centres commerciaux : nouvelle bulle immobilière spéculative et projets climaticides…
Non à Val Tolosa ! Nous ne résistons pas à l’envie de vous communiquer cette excellente nouvelle provenant de nos amis d’Utopia Tournefeuille : le Conseil d’État a, en ce début d’année 2018, annulé le 2e permis de construire du méga-centre commercial imaginé pa...

NOUS PRINCESSES DE CLÈVES sur Vidéo en Poche
Vidéo en Pochedes films sur votre clé usb !5€ par film, sans DRM et en HD quand c’est possible,  la résolution minimale étant celle d’un DVD !  Les fichiers sont lisibles par VLC, mais aussi sur les Freebox,  et de nombreuses TV et boitiers multimedia.  Vous pouvez consulter sur le site et à la ...

Le cinéma français pète la forme… paraît-il…
Résolument positif, comme chaque année, le communiqué de la ministre de la culture vient de tomber, relayé par le concert des médias unanimes qui se congratulent béatement : Youpie ! Tout va bien pour la France en marche ! 209 millions de tickets de cinéma vendus, soit à peine 4 milli...

Rassemblement à Notre Dame des Landes le 10 février
Après l’abandon du projet d’aéroport, le bocage de Notre-Dame-des-Landes doit rester une terre d’inspiration et d’espoir, nourrie par l’idée des biens communs, les solidarités et le soin du vivant. Rassemblement à Notre Dame des Landes le 10 févrierEnracinons l’avenir !Un bus partira de Bordeaux...

Vendredi 15 SEPTEMBRE 2017 à 21h

SOIRÉE FREE JAZZ


En partenariat avec l'association Einstein on the beach
Sur scène : Concert du batteur/percussioniste Mathias PONTEVIA
Puis à l'écran : ORNETTE (COLEMAN) : MADE IN AMERICA.
Tarif unique : 8 euros
Achetez vos places à l'avance, à partir du Mardi 5 Septembre.

Musicien virtuose, Mathias Pontevia utilise une batterie dite horizontale : la grosse caisse est disposée à plat. Les peaux offrent ainsi une grande surface de travail et les tambours sont utilisés non seulement pour les impacts mais aussi comme caisses de résonance, amplifiant naturellement les objets manipulés ou posés : cymbales, ferrailles, bois… Une improvisation libre, organique, spectaculaire. Grand moment en perspective !

ORNETTE : MADE IN AMERICA

Shirley CLARKE - documentaire USA 1985 1h17mn VOSTF - avec Ornette Coleman, William S. Burroughs, Don Cherry, Masters Musicians of Joujouka...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

ORNETTE : MADE IN AMERICAPendant plus de vingt ans, la réalisatrice Shirley Clarke a recueilli les mots et les notes d’Ornette Coleman, grand saxophoniste américain, inventeur du free jazz.

Conçu comme une mosaïque complexe faite d’images d’archives, d’entretiens, de séquences fictionnelles et de performances live, le film restitue merveilleusement la personnalité aux multiples facettes de l’artiste. Mais dépassant largement le simple exercice du portrait, Ornette : Made in America est également une façon pour la cinéaste de brosser en creux le portrait de l’Amérique ultra-libérale et raciste de l'époque.
Un film tour à tour émouvant, ébouriffant et hypnotique, qui arrive à capter toute la fougue improvisatrice et l’invention géniale de Coleman qui transformait souvent ses concerts en séances d'exorcisme collectif, libérant les énergies, nourrissant les esprits.

« L'improvisation collective n'est pas nouvelle. Dans le jazz des origines, cette manière de jouer collectivement était appelée Dixieland. Durant l'ère swing, l'attention s'est déplacée et l'improvisation a pris la forme de soli basés sur des riffs. Dans le jazz moderne, l'improvisation est une progression mélodique et harmonique. À présent nous rassemblons les trois pour créer et donner plus de liberté à l'instrumentiste et plus de plaisir à l'auditeur. » (Ornette Coleman)