Loading
LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LES AFFRANCHIS A BORDEAUX AU TEMPS DE LA TRAITE DES NOIRS
Samedi 28 OCTOBRE à 10h, à Utopia /LES AFFRANCHIS A BORDEAUX AU TEMPS DE LA TRAITE DES NOIRS. Conférence de Julie DUPRATMÉMOIRES ET PARTAGESLa place de Bordeaux comme port négrier a été récemment redécouverte. Cependant la présence d’une minorité noire significative dans cette même ville est peu...

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS
 Projections de films français en Version Sourds et Malentendants (VSM) avec sous-titres spéciauxLes séances estampillées du symbole (oreille barrée) dans les grilles horaires indiquent des projections de films français en VSM, accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des sou...

UGC PROCHAINEMENT PARTOUT ?
Nous voici gâtés au delà de toute espérance. Nous allons en effet perdre un voisin proche : Gaumont et son multiplexe de Talence. Mais, me direz-vous, un multiplexe de moins, c’est une bonne nouvelle. Pas vraiment, hélas ! Car c’était un gentil celui-là, qui broutait paisibleme...

SOIRÉE DE SOUTIEN À GEORGES IBRAHIM ABDALLAH
Vendredi 13 OCTOBRE à 20h30organisée et animée par le Collectif Libérons Georges 33. Projection du film 3000 NUITS suivie d’une rencontre avec Jacques-Marie Bourget, grand reporter. Jacques-Marie Bourget se trouvait à Beyrouth le 17 Septembre 1982, au second jour de la tuerie de Sabra et Chatila...

Colloque sur le transport ferroviaire de marchandises
Jeudi 28 Septembre à partir de 14h à Bègles, colloque sur le transport ferroviaire de marchandises, organisé par le Syndicat CGT Cheminots d’Hourcade. Lors de cet événement, projection du film de Gilles Balbastre Transport de marchandises il faut changer d’ère, suivi d’un débat en présence du ré...

Lundi 6 NOVEMBRE 2017 à 20h15

SOIRÉE-DÉBAT avec la réalisatrice Alexandra DOLS, et la psychiatre palestinienne Samah JABR


Organisée par Palestine 33 et l’Union Juive Française pour la Paix.
Pour cette soirée, achetez vos places à l’avance, à partir du Vendredi 27 Octobre.
Le fillm est ensuite programmé à partir du Mercredi 8 Novembre.

DERRIÈRE LES FRONTS, résistances et résiliences en Palestine

Alexandra DOLS - documentaire France / Palestine 2017 1h53mn VOSTF - autour de la forte personnalité du Docteur Samah Jabr...

Du 06/11/17 au 28/11/17

DERRIÈRE LES FRONTS, résistances   et résiliences en Palestine« On parle toujours de libérer les terres palestiniennes, mais pour moi il est important de libérer l’esprit palestinien, le peuple palestinien, l’identité palestinienne. » Docteur Samah Jabr
Depuis des années, au cours de ses consultations et par son travail sur le terrain, le Docteur Samah Jabr, psychothérapeute et écrivain, explore les conséquences – peu visibles voire invisibles pour l’opinion publique internationale –, individuelles ou collectives, de l’occupation de la terre palestinienne par les forces armées israéliennes et de la répression qu’elles y font régner : effets post traumatiques de la guerre ou de la destruction des maisons et des terres, angoisse au sein des structures familiales liée aux incarcérations (les statistiques sont affolantes, les instituts sérieux estimant que 40% de la population masculine palestinienne a été incarcérée à un moment où un autre) et aux conditions de détention des prisonniers, tensions permanentes que crée la multiplication des check-points, humiliations causées par le déni permanent de l’identité palestinienne, qui se manifeste en particulier par la destruction des lieux de mémoire et des villages arabes d’avant 1948, d’avant la Nakba…

La caméra d’Alexandra Dols suit Samah Jabr à travers la Palestine, le plus souvent entre Jérulalem Est où elle réside et Ramallah où elle exerce. Et le film est aussi l’occasion de rencontres avec d’autres personnages passionnants : Monseigneur Attalah Danna, archevêque de l’Eglise grecque de Jérusalem qui rappelle que l’identité palestinienne passe au dessus des différence religieuses avec les musulmans ; Deema Zaloum, jeune mère qui a arraché des griffes de ses kidnappeurs son jeune fils de 10 ans ; Sheik Kodr Anan, boulanger activiste en grève de la faim et symbole d’une résistance obstinée ; ou encore Ghadir Shafie, féministe palestinienne en lutte contre le « pinkwashing » d’Israël, qui veut soigner son image de démocratie en prenant ostensiblement la défense de la communauté gay.
Se dessine à travers le magnifique travail et la personnalité hors du commun de Samah Jabr la figure du « sumud », ce mot arabe difficile à traduire mais qui désigne la ténacité et la résistance du peuple palestinien, au-delà de la résilience trop souvent instrumentalisée par les peuples colonisateurs pour mieux pacifier les colonisés.

Alexandra Dols accomplit de son côté un remarquable travail de cinéaste, mettant en rapport les mots de ses personnages et ses propres images, celles d’un pays toujours un peu en ruines, à la recherche des traces de sa mémoire, comme dans cette visite de Samah Jabr dans un cimetière en passe d’être détruit, ou dans ces images plus joyeuses montrant des danseurs hip hop palestiniens se produire en toute liberté devant des soldats israéliens à proximité de l’Esplanade des Mosquées, dans une belle manifestation de résistance pacifique.