LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Revoir la rencontre avec l'équipe du court métrage "Un peu Après minuit"
Nous vous proposons de revoir un moment d’échange chaleureux avec l’équipe du très prometteur court métrage UN PEU APRÈS MINUIT. Etaient présent sur l’estrade : la réalisatrice Anne-Marie PUGA, le réalisateur Jean-Raymond GARCIA, le comédien Rémi TAFFANEL, le compositeur Mathieu MÉGEMONT et l’an...

Les centres commerciaux : nouvelle bulle immobilière spéculative et projets climaticides…
Non à Val Tolosa ! Nous ne résistons pas à l’envie de vous communiquer cette excellente nouvelle provenant de nos amis d’Utopia Tournefeuille : le Conseil d’État a, en ce début d’année 2018, annulé le 2e permis de construire du méga-centre commercial imaginé pa...

NOUS PRINCESSES DE CLÈVES sur Vidéo en Poche
Vidéo en Pochedes films sur votre clé usb !5€ par film, sans DRM et en HD quand c’est possible,  la résolution minimale étant celle d’un DVD !  Les fichiers sont lisibles par VLC, mais aussi sur les Freebox,  et de nombreuses TV et boitiers multimedia.  Vous pouvez consulter sur le site et à la ...

Le cinéma français pète la forme… paraît-il…
Résolument positif, comme chaque année, le communiqué de la ministre de la culture vient de tomber, relayé par le concert des médias unanimes qui se congratulent béatement : Youpie ! Tout va bien pour la France en marche ! 209 millions de tickets de cinéma vendus, soit à peine 4 milli...

Rassemblement à Notre Dame des Landes le 10 février
Après l’abandon du projet d’aéroport, le bocage de Notre-Dame-des-Landes doit rester une terre d’inspiration et d’espoir, nourrie par l’idée des biens communs, les solidarités et le soin du vivant. Rassemblement à Notre Dame des Landes le 10 févrierEnracinons l’avenir !Un bus partira de Bordeaux...

MISE À MORT DU CERF SACRÉ

Yorgos LANTHIMOS - Irlande / Grèce 2017 2h01mn VOSTF - avec Nicole Kidman, Colin Farrell, Barry Keoghan, Alicia Silverstone, Raffey Cassidy, Bill Camp... Scénario de Yorgos Lanthimos et Efthymis Filippou. Festival de Cannes 2017 : Prix du meilleur scénario.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

MISE À MORT DU CERF SACRÉAttention, ça va secouer ! Perturbant, dérangeant, Mise à mort du cerf sacré (quel titre !) va diviser, c'est une certitude. Mais après tout, on sait depuis son premier film, le saisissant Canine, que Yorgos Lanthimos ne fait pas dans le gentil cinéma familial…

« Fallait pas l’inviter, cet étrange ado qui va mettre au supplice le couple plein aux as interprété par Nicole Kidman et Colin Farrell. Entre humour noir, observation implacable et transgression, le réalisateur grec de The Lobster signe un film sacrificiel virtuose. Plus trash sera la chute.
Le Théorème de Pier Paolo Pasolini (1968) n’en finira jamais d’avoir des descendants, aussi divers soient-ils. Sur le thème du garçon étrange qui infiltre et met à mal une famille bourgeoise, le Grec Yorgos Lanthimos propose une macabre variation…
Aux Etats-Unis, un riche cardiologue (Colin Farrell) a régulièrement rendez-vous, hors de sa clinique, avec un adolescent de milieu modeste, sur le sort duquel il semble veiller. Amant interdit ? Enfant caché ? On comprend un peu plus tard qu’il s’agit du fils de l’un des patients – décédé – du chirurgien…
Invité dans la somptueuse demeure gérée par l’épouse (Nicole Kidman), nouant des liens avec les deux enfants du couple, l’ado fait subir un véritable supplice chinois à toute la maisonnée, comme s’il était doué du pouvoir de faire tomber malade autrui par la seule force de ses pensées.
Yorgos Lanthimos se hisse à un niveau de virtuosité qu’on ne lui avait jamais connu (c’est son sixième film) avec cette fascinante mise en scène d’un effondrement.
Le mode de vie des riches et le fonctionnement de la famille deviennent l’objet d’une auscultation clinique – un rite sexuel du couple consiste, pour madame, à simuler une anesthésie générale… Le froid et le vide semblent gouverner ces existences où la culpabilité et la terreur s’installent d’autant plus facilement.
Longtemps, un équilibre est maintenu entre humour noir, transgression et drame. L’inscription des personnages dans les décors (à la maison comme à la clinique) impressionne. Les acteurs sidèrent aussi, en premier lieu Nicole Kidman. Epouse robotique, elle retrouve l’aura dérangeante qu’on a tant aimé, naguère, chez elle… »

(L. Guichard, Télérama)