LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

LA COMMUNE LIBRE DU QUARTIER SAINT-PIERRE
Association loi 1901 : prochain rendez-vous des Talents du Quartier Saint-Pierre Mardi 5 Décembre, de 18h à 21h, place Camille Jullian.  Peuvent être exposants les professionnels du quartier (commerçants, artisans, professions libérales) mais aussi des particuliers qui sont porteurs d’une expert...

PRIX DÉCOUVERTE DES SPECTATEURS D'UTOPIA
Décerné à votre film préféré parmi les premiers films français de l’année 2017 A l’initiative des deux associations de quartier La Commune Libre du quartier Saint Pierre et Les Amis de l’Utopia, sera décerné le premier Prix Découverte des Spectateurs du cinéma Utopia  de Bordeaux. C’est donc à v...

Solidarité avec Jean-Jacques Rue
Collègue d’Utopia Saint-Ouen l’Aumône et ci-devant chroniqueur cinéma à Siné Mensuel, et son camarade poète et cinéaste franco-grec Yannis Youlountas Jean-Jacques Rue, c’est une figure d’Utopia : un nounours punk qui s’active dans les salles de Saint-Ouen l’Aumône. À Bordeaux, vous l’avez vu tou...

STOP LINKY
Pour en savoir plus sur le compteur électrique Linky, savoir POURQUOI et/ou COMMENT faire pour le refuser, vous le pouvez, le collectif Stop Linky Bordeaux Métropole vous invite à venir Salle de la cheminée au Cinéma Utopia, à l’occasion de l’une de ses réunions. Et si vous souhaitez rejoindre l...

PCA
 Paysans et Consommateurs Associés, Bordeaux-Vallée de l’IslePCA Chaque Mercredi de 19h à 20h30 au cinéma, salle de la Cheminée, des petits producteurs de Dordogne et de Gironde apportent leurs légumes, leurs œufs, volailles, rillettes, pain, miel, nougat, veau, bœuf, agneau, fromages de chèvres...

Vendredi 13 OCTOBRE 2017 à 20h30

SOIRÉE DE SOUTIEN À GEORGES IBRAHIM ABDALLAH


Organisée par le collectif Libérons Georges 33, avec le soutien de la Ligue des Droits de l'Homme et La Clé des ondes 90.10
Projection suivie d'un débat sur les prisonniers politiques avec Jacques-Marie Bourget, grand reporter, auteur du livre Sabra et Chatila, au cœur du massacre. Achetez vos places à l'avance, à partir du Samedi 7 Octobre.

3000 NUITS

Écrit et réalisé par Mai MASRI - Palestine 2016 1h43mn VOSTF - avec Maisa Abd Elhadi, Raida Adon, Karim Saleh, Nadira Omran...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

3000 NUITSIl est des films dont on ressort ému aux larmes, dont on ne se remet jamais complètement et dont on a envie de dire au monde entier « si j’étais toi, j’irais de ce pas le voir au cinéma ». 3000 nuits, de la réalisatrice palestinienne Maï Masri, fait partie de ces films-là.

L’histoire se passe dans une prison israélienne dans les années 80, Layal y enfermée pour 8 années, condamnée pour un attentat dans lequel elle n’est pas impliquée. Elle partage la cellule d’Israéliennes condamnées de droit commun et s’habitue progressivement à l’univers carcéral. Mais elle découvre qu’elle est enceinte et envers et contre tous, elle décide de garder l’enfant.
Elle accouche donc seule, les mains menottées au lit de l’infirmerie de la prison. Nour, son nouveau-né, son espoir, est accueilli en fête par les autres prisonnières palestiniennes. Les murs sont gris, les uniformes informes et pourtant la joie règne et les youyous célèbrent la vie.

Le film accroche le spectateur en focalisant sur la lutte de cette jeune mère pour sa survie et celle de son nouveau-né à l’intérieur d’une prison de l’occupant israélien. La réalisatrice, affirme que le cinéma est une arme. Une arme qui doit être utilisée par les Palestiniens eux-même. « C'est à nous de raconter notre histoire ; notre histoire telle qu'elle est. Cette mission n'incombe à personne, Hollywood ou autre. C'est la propre responsabilité des Palestiniens ».
Depuis 1948, 700 000 Palestiniens sont passés par les prisons israéliennes. Aujourd’hui ils sont 6000 à y être enfermés.  Les chiffres font froid dans le dos. « Presque chaque Palestinien a une expérience avec les prisons de l’occupation : soit il y a été, soit un de ses proches y a été enfermé. » confie la réalisatrice.

(d'après onorient.com)

Le 24 Octobre 2017, Georges Ibrahim Abdallah, prisonnier politique libanais, entre dans sa trente quatrième année de prison en France. Le 21 Octobre, manifestation devant le Centre Pénitentiaire de Lannemezan (65), où il est actuellement détenu, pour réclamer sa libération. Un voyage en bus est organisé à partir de Bordeaux : départ à 9h place Ravezies. Inscription sur liberte.pour.georges@gmail.com • Chèques de soutien à envoyer à : Collectif Libérons Georges 33, S/C Solidaires 33 • 8 rue de la Course, 33000 Bordeaux. Chèques à l'ordre de Gilbert Hannah, inscrire au dos « pour Georges »