LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

Savez-vous quel est le point commun entre le Linky et le RGPD ? L’exploitation des données personnelles.
Le règlement général pour la protection des données (RGPD) applicable en Europe depuis le 25 mai 2018 concerne le traitement et la circulation des données à caractère personnel, sur lesquelles les entreprises s’appuient pour proposer des services et des produits. Les données personnelles sont mainte...

Lundi 13 NOVEMBRE 2017 à 20h30

LA PAROLE ERRANTE, SOIRÉE HOMMAGE À ARMAND GATTI


Dans le cadre de Hors Jeu / En Jeu, 12e édition, 8-13 Novembre
Organisée par La Ligue de l'enseignement, Fédération de la Gironde.
Achetez vos places à l'avance, à partir du Vendredi 3 Novembre.

Armand Gatti (1924-2017) : journaliste, poète, cinéaste, homme de théâtre de l’après-guerre, Armand Gatti aura marqué la scène artistique de son engage- ment permanent aux côtés des exclus, des marginaux, mais aussi des « loulous » comme il les appelait. Porteur de « la parole errante », nom donné à son aventure théâtrale, il n’eut de cesse jusqu’à sa mort de prodiguer un théâtre poétique, po- litique, chargé de protestation et de révolte.

L'ENCLOS

Armand GATTI - France 1961 1h44mn - avec Jean Negroni, Hans Christian Blech... Scénario d’Armand Gatti et Pierre Joffroy. PRIX DE LA CRITIQUE FESTIVAL DE CANNES 1961.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

L'ENCLOSLa vie toute entière d’Armand Gatti, a été, est, en constante réaction à l’histoire en train de se faire… à commencer par sa participation à la Résistance pendant l’occupation allemande. Condamné à mort en 43, évadé d’un camp de concentration, engagé par l’armée britannique, il devient journaliste après la guerre et voyage de l’Algérie à Cuba en passant par la Chine, le Guatemala, la Sibérie, la Corée du Nord, l’Irlande (où il réalise en 1970 Nous étions tous des noms d’arbres). Écrivain, homme de théâtre, vous le connaissez peut-être pour cette dernière partie de son engagement…

L’Enclos est son premier film. Intense, unique, où il apparaît qu’il est possible de résister, de s’engager au fond de l’enfer lui-même, alors que ne semble plus exister la moindre lueur d’espoir. Dans le camp de Tattenberg, il n’est pas question d’espérer un salut quelconque. Les prisonniers travaillent au corps une carrière dans les pires conditions. Un officier allemand, Scheller, observe avec une distance sadique le comportement des prisonniers. Pour sauver sa peau, que de toutes façons il perdra, l’un d’entre eux tue de ses propres mains son compagnon de chaîne. Scheller va en déduire un jeu qu’il propose à son chef de camp : enfermer ensemble un allemand considéré comme traître à son pays, et un juif de Paris, en promettant la vie sauve à celui qui tuera l’autre.
Les deux hommes mis dans un enclos s’observent. Leur parano mutuelle est amplifiée chez l’un par sa méfiance instinctive vis-à-vis des Israélites, pour l’autre par sa haine de l’Allemand.
Au cours d’une longue nuit, les deux hommes arrivent pourtant à s’expliquer et, dans une certaine mesure, à se comprendre et vont, avec la complicité d’autres prisonniers, ourdir une incroyable machination….

C’est du grand cinéma. Mais c’est le seul film que Gatti a pu tourner avec des financements partiellement français. Les producteurs du coin « se méfiaient sans doute de l’éclosion d’une œuvre aussi explosivement non-conformiste » dit Roger Boussinot dans son dico.


En première partie
DANS LA CHAMBRE D'HÔTEL D'ARMAND GATTI
1996 Vidéo-témoignage en compagnie de Myriam Cavanié, Jacques Albert, Christian Malaurie, Guy Lenoir...


« Sous l’œil d’une caméra nous l’avons rencontré il y a 20 ans dans une chambre d’hôtel à Bordeaux, rêvant à haute voix d’un projet girondin, dans la foulée du festival de Blaye. Sylvain Gautier du Conseil général de l’époque misait sur une telle initiative, conduite par Jacques Albert Canque. » Guy lenOir