Loading
LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

PCA
 Paysans et Consommateurs Associés, Bordeaux-Vallée de l’IslePCA Chaque Mercredi de 19h à 20h30 au cinéma, salle de la Cheminée, des petits producteurs de Dordogne et de Gironde apportent leurs légumes, leurs œufs, volailles, rillettes, pain, miel, nougat, veau, bœuf, agneau, fromages de chèvres...

Revoir le débat avec Amandine Gay à Utopia pour "Ouvrir la voix"
Nous vous proposons de revoir le débat avec Amandine Gay à l’issue de la projection en avant-première de son film “Ouvrir la voix” le 29 septembre 2017. Organisée par le collectif Voix décoloniales. Projection animée par Sarah Daniel, anthropologue junior de l’Université de Bordeaux, membre du c...

LE ROCHER DE PALMER, Dimanche 19 NOVEMBRE
12h, BRUNCH MUSICAL 14h, PROJECTION de I AM NOT YOUR NEGRO de Raoul Pecksuivie d’un échange avec l’écrivain Eddy L. Harris et Fadila Kellala, présidente de l’association Espace Culturel des 2 Rives et membre du Conseil Citoyen du Haut-Cenon. Tarif film + brunch : 15 €Tarif film seul : 5 €. Il es...

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS
 Projections de films français en Version Sourds et Malentendants (VSM) avec sous-titres spéciaux. Les séances estampillées du symbole dans les grilles horaires indiquent des projections de films français en VSM, accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des sous-titres spécia...

Cherche parrain désespérément…
Il semblerait que nous ne soyons pas seuls à sentir comme une odeur de poudre dans le milieu du cinéma français. Notre nouvelle ministre de la culture, pleine de bonne volonté sans doute, a entrepris cette semaine de pacifier les relations dans notre petit monde en chargeant l’ex-directeur fin...

LOGAN LUCKY

Steven SODERBERGH - USA 2017 1h58mn VOSTF - avec Channing Tatum, Adam Driver, Daniel Craig, Seth MacFarlane, Riley Keough, Katherine Waterston, Katie Holmes, Hilary Swank... Scénario de Rebecca Blunt.

Du 15/11/17 au 11/12/17

LOGAN LUCKYTrop souvent, les films sont précédés d’une campagne de promotion trompeuse avec l’espoir de racoler large. Parfait exemple ce coup ci avec Logan Lucky : une bande annonce menée sur un train d’enfer, bruyante comme pour signaler un blockbuster… ces films qui font le top ten du box office, le gras des multiplexes et des salles qui se coulent dans leur sillage. Certains films ratent ainsi leur cible, décevant les amateurs d’effets spéciaux et de baston, et faisant fuir ceux qui aiment les films plus délicats. Alors ne vous laissez surtout pas influencer par la promo qui lui a été faite : Logan Lucky est un film infiniment plus intéressant et moins agité qu’on pourrait le croire.
Il commence même sur un rythme pas effréné du tout et Soderberg met tranquillement ses personnages en place avec un art consommé du détail, travaillant dans la finesse et l’humour. Il avait juré il y a quatre ans qu’il ne ferait plus de films de cinéma, et s’était aussitôt lancé dans la réalisation de la série The Knick, dont on vous recommande d’ailleurs chaudement la vision.

Alors on est comblé par son retour, plus virtuose que jamais, avec une empathie une tendresse communicatives pour des personnages un peu cassés, malmenés par la vie, mais pas foutus pour autant. Chômeurs, largués, estropiés par la guerre, le sport ou le boulot… C’est la famille Logan, une fratrie de malchanceux qui foirent tout de père en fils (et en fille ?) : c’est dans les gènes, murmure-t-on dans ce coin paumé de Virginie occidentale. Et pourtant…
Le grand frangin se fait lourder de son boulot pour cause d’infirmité non déclarée (qui lui donne une faiblesse dans le genou gauche) et va entraîner les autres dans un coup fumant, compliqué à souhait, astucieux (et jubilatoire). Non seulement ils vont oser se lancer dans l’aventure invraisemblable du casse le plus fabuleux depuis l’attaque du train Glasgow Londres, avec des moyens de fortune astucieusement transformés en outils imparables (confier la réussite de leur coup à une légion de cafards passés au vernis rouge, il fallait y penser !) mais ils réussissent auparavant la performance improbable de faire évader l’expert perceur de coffres-forts dont ils ont besoin d’une taule pourtant largement sécurisée (mais privatisée… et là réside la faille) !

Ce n’est pas racontable, c’est brillant, drôle, intelligent… et ça donne, mine de rien, un aperçu quasi documentaire de l’Amérique de Trump. Le film est féroce, mais jamais irrespectueux envers les sans grade, même si tous ces andouilles ont des têtes à avoir voté pour l’actuel président, débordant de bons sentiments, couillons et crédules.
Féroce, donc, lucide mais jamais méchant… du coup, si le mécanisme d’horlogerie de précision, inventé pour ce casse, fonctionne au quart de poil, on en est bien content : revanche des « sans dents », de ceux « qui ne sont rien » sur un système vulgaire et stupide qui aurait dû les briser…
Règle d’or N°10 des commandements accrochés sur le frigo du cerveau du casse parfait : « savoir quand lâcher l’affaire »… Dans notre société moderne où sont légions ceux qui s’empiffrent de richesses jusqu’à s’en étouffer et faire crever la planète, la revanche finale, très morale, vaut son pesant de lingots d’or.