LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

PROJECTION ECOLE SUPÉRIEURE DES BEAUX ARTS
Mercredi 17 JANVIER à 11h(Entrée libre)Les étudiants, du Parcours Le temps scellé, en 1er cycle de l’École supérieure des Beaux-Arts de Bordeaux, s’infiltrent dans des événements culturels importants de leur ville – le festival Chahuts, festival des arts et de la parole et le FIFIB, Festival Int...

Non au ball-trap en pleine nature !
  PCA (Paysans et Consommateurs Associés)Une livraison une fois par semaine chaque mercredi de 19h à 20h salle de la cheminée au cinéma, et une commande une fois par mois. Solidarité avec le Collectif de Servanches, en DordogneNon au ball-trap en pleine nature !Depuis plus d’un an des riverains ...

CITOYEN D’HONNEUR et UN MONSTRE À MILLE TÊTES sur Vidéo en Poche
Vidéo en Pochedes films sur votre clé usb !5€ par film, sans DRM et en HD quand c’est possible,  la résolution minimale étant celle d’un DVD !  Les fichiers sont lisibles par VLC, mais aussi sur les Freebox,  et de nombreuses TV et boitiers multimedia.  Vous pouvez...

NOËL SOLIDAIRE
Place Camille Jullian, 28 décembre, 13h-21h « La magie de Noël » pour tous, c’est surtout le partage!Des milliers de personnes vivent dans la rue ou dans des squats en France. Environ 35 réfugiés (d’Afrique Subsaharienne et du Nord), 30 hommes et 5 femmes occupent un squat dans le centre de Bord...

SÉANCES POUR LES MALENTENDANTS
 Projections de films français en Version Sourds et Malentendants (VSM) avec sous-titres spéciaux.Les séances estampillées du symbole (oreille barrée) dans les grilles horaires indiquent des projections de films français en VSM, accessibles aux personnes sourdes et malentendantes, grâce à des so...

Samedi 13 JANVIER 2018 à 14h30

PROJECTION-DÉBAT : Le diabète chez les enfants et les adolescents


Organisée par l'association Drôles De Diab
Projection suivie d'un débat avec le Docteur Benoît Cammas, pédiatre diabétologue au CHU Pellegrin de Bordeaux, et Sandra Lemauviot, présidente de Drôles De Diab.
Achetez vos places à l'avance, à partir du Mercredi 3 Janvier.

POUR QUELQUES BARRES DE CHOCOLAT

Vanessa GAUTHIER - documentaire France 2017 1h06mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

POUR QUELQUES BARRES DE CHOCOLATNous montons dans un car. Un moniteur compte les enfants et regarde sa montre, l'air préoccupé. « Avec le retard qu’on a pris, ça va être la chasse aux hypos dans une demi-heure ». Avec Katya, David, Anaïs, ainsi que 52 autres enfants diabétiques, nous partons ensemble en colonie à Gouville-sur-Mer, Basse Normandie. J’y suis allée à deux reprises étant petite fille.
Ces semaines passées en colonie, organisée par l'Aide aux Jeunes Diabétiques, m’ont permis de rencontrer d’autres enfants comme moi, de confronter nos expériences, de nous enrichir mutuellement et nous encourager aussi. Lors de mon premier séjour, j’ai vu des enfants plus jeunes que moi faire seuls leurs injections. J’ai décidé qu’à mon tour, je me piquerais seule. Je suis sortie grandie ; c'était mon premier pas dans l'autonomisation face au diabète.
Depuis l'annonce de la maladie, du moins ce que l'on en comprend à cet âge, jusqu'à ses implications quotidiennes, rien n'est évident à « gérer », à vivre, à admettre. Forcément, lorsqu'on a 7 ans et que l'on sait que la maladie sera « pour toujours », l’existence est à jamais profondément bouleversée. Les injections, les glycémies, l'attirance parfois compulsive pour les produits sucrés représentent une vraie bataille.
Ce film n'est pas un film sur la maladie mais raconte ce combat. Celui livré tous les jours contre un ennemi pervers et multiforme. Car notre adversaire, c’est bien plus que la simple maladie. C’est le sentiment d’injustice, la peur des malaises, la crainte de se heurter à l’incompréhension et l’ignorance des autres, les contraintes du quotidien (le traitement, les repas, tout anticiper, les piqûres)… On sait qu’on ne gagnera pas ce combat. On ne guérit pas du diabète. On le soigne, on l’apprivoise, on apprend à vivre avec.

Vanessa Gauthier