LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

Savez-vous quel est le point commun entre le Linky et le RGPD ? L’exploitation des données personnelles.
Le règlement général pour la protection des données (RGPD) applicable en Europe depuis le 25 mai 2018 concerne le traitement et la circulation des données à caractère personnel, sur lesquelles les entreprises s’appuient pour proposer des services et des produits. Les données personnelles sont mainte...

LE BAISER DU TUEUR

(Killer's kiss) Écrit et réalisé par Stanley KUBRICK - USA 1955 1h07mn VOSTF - avec Jamie Smith, Irene Kane, Frank Silvera, Jerry Jarrett... Il a également produit, photographié et monté le film..

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LE BAISER DU TUEURBoxeur au bout du rouleau, Davy Gordon se surprend à vouloir aider une voisine, entraîneuse de dancing malmenée par son patron. Il tombe amoureux d'elle. Elle veut changer de vie, son patron ne l'entend pas de cette oreille, Davy se retrouve embringué dans une sale histoire de désir et de jalousie…
Un homme, seul sur le quai d’une gare, attend en fumant une cigarette. C’est en voix off qu’il nous donne à entendre son histoire, selon le procédé bien connu du flash-back. La mise en scène, l’utilisation du noir et blanc évoquent le film noir que chacun de nous aurait déjà vu, mais dont Kubrick utilise les codes avec une remarquable parcimonie, refusant les ambiances trop lourdes et écartant les clichés du genre.
De ce fait, le film est davantage qu’un simple exercice de style qui témoignerait de l’habileté technique du cinéaste. On y trouve déjà tout le génie de Kubrick pour la mise en scène, qui déborde ici d’inventivité et d’audace. Les relations entre les différents personnages sont traitées sans manichéisme, y compris lorsqu’interviennent les figures crapuleuses – Frank Silvera est admirable dans le rôle de Rapallo, personnage dément et criminel mais sincèrement amoureux de Gloria. Le jeu sensuel et parfois cruel d’Irene Kane, l’allure blessée de Jamie Smith, participent d’un même mouvement où la violence des gestes fait écho à celle, bien plus redoutable, des sentiments et des mots.

Ce Baiser du tueur, son second long-métrage (mais le premier, Fear and desire, il l'a renié), n’a rien d’une tentative maladroite. Au contraire c’est déjà l’œuvre d’un cinéaste accompli qui parvient à transcender les lois d’un genre, comme dans la dernière séquence, hallucinante course-poursuite qui nous plonge dans une réserve de mannequins où combattent les deux prétendants de Gloria.

(J.P. Géraud, avoir.alire.com)