LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

Savez-vous quel est le point commun entre le Linky et le RGPD ? L’exploitation des données personnelles.
Le règlement général pour la protection des données (RGPD) applicable en Europe depuis le 25 mai 2018 concerne le traitement et la circulation des données à caractère personnel, sur lesquelles les entreprises s’appuient pour proposer des services et des produits. Les données personnelles sont mainte...

Jeudi 13 SEPTEMBRE 2018 à 14h30

PROJECTION-DÉBAT SUR LE BURN-OUT


Organisée par le syndicat Solidaires Sud Emploi
Projection suivie d'un débat avec Elsa Fayner, la réalisatrice, et Marie Pascual, médecin du travail intervenant dans le film.
Tarif unique : 4 euros

LA MÉCANIQUE BURN-OUT

Elsa FAYNER - documentaire France 2017 1h10mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LA MÉCANIQUE BURN-OUTThierry, berger, se souvient de l’instant où il a plongé : il roulait une cigarette dans sa voiture, c’est comme si son cerveau s’était arrêté net – il compare cela au début d’une hibernation. Quand il s’est réveillé, il était dans un hélicoptère en route vers l’hôpital, où l’on a d’abord suspecté un AVC. Jacques, cuisinier, raconte, lui, son alitement comme « une délivrance » – dormir, manger, dormir. Son corps était une maison en ruines : les tremblements, les pertes de poids et de mémoire, le sommeil tourmenté, dans un environnement de stress intense au restaurant. A part bosser, il s’est rendu compte, a posteriori, qu’il ne faisait rien d’autre. Son épouse en est témoin : il en avait même oublié la date d’anniversaire de sa fille…

Pour La Mécanique burn-out, Elsa Fayner a rencontré cinq ex-bourreaux de travail (deux femmes, trois hommes), qui expliquent ce qui les a menés à l’effondrement professionnel et, donc, à la dépression. Ils décrivent, avec minutie, ce moment où la tête et tout ce qu’elle commande lâchent et ces fois où les sens se représentent le lieu de travail comme une salle de torture. La cassure est d’autant plus brutale qu’ils aimaient tous leur job.
Au-delà des témoignages et des éclairages de spécialistes, l’enquête questionne et explore les à-côtés : par endroits l’employé est devenu une denrée périssable, soumis à des changements fréquents d’organisation, lesquels remettent en cause ses compétences et, de fait, ce pourquoi il a été recruté ; des entrprises ont érigé les méthodes de management en textes saints (si le salarié coule, c’est qu’il est inadapté et non l’inverse) et le rendement en divinité ; la performance est de plus en plus assimilée à une forme de bien-être au travers de l’avancement dans l’entreprise, mais au prix d’une prise de risques parfois maximale – se mettre physiquement et psychologiquement dans le rouge ; l’individu, dès lors qu’il intériorise sa supposée inutilité, finit par se poser mille et une questions. Les mauvaises, souvent.

(R. Kefi, Libération)