LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

Savez-vous quel est le point commun entre le Linky et le RGPD ? L’exploitation des données personnelles.
Le règlement général pour la protection des données (RGPD) applicable en Europe depuis le 25 mai 2018 concerne le traitement et la circulation des données à caractère personnel, sur lesquelles les entreprises s’appuient pour proposer des services et des produits. Les données personnelles sont mainte...

Mardi 25 SEPTEMBRE 2018 à 17h30

Projection-débat avec le réalisateur, Stéphane Fernandez


Proposée par l'association AY CARMELA.
Tarif unique : 4 euros
Achetez vos places à l'avance, à partir du Samedi 15 Septembre.

ANGEL

Stéphane FERNANDEZ - documentaire France 2016 1h09mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

ANGELLa Grande Histoire se raconte souvent par la petite histoire des hommes et le cinéma a cette immense capacité à capter la mémoire universelle à travers leur témoignage avant qu’ils ne disparaissent. C’est ainsi que Gilles Perret avait merveilleusement saisi dans Walter, retour en Résistance l’esprit de résistance toujours bien vivant de Walter Bassan, ancien jeune maquisard d’origine italienne, révolté par la récupération politicienne des lieux de mémoire, en l’occurrence le plateau des Glières, par le candidat Nicolas Sarkozy. Tout récemment avec La Sociale, Gille Perret a remis en lumière ceux qui ont contribué, au lendemain de la Deuxième Guerre Mondiale, à construire la Sécurité Sociale…
Dans le même esprit, Angel évoque avec beaucoup de force ceux qui luttèrent contre le régime fasciste de Franco et qui, dès 1939, traversèrent les Pyrénées par dizaines de milliers pour trouver refuge dans notre pays, pas forcément accueillis avec chaleur alors que la France s’apprêtait à basculer un an après dans la collaboration avec l’occupant nazi.

En 1937, le jeune Angel Fernandez n’a que neuf ans dans la Barcelone anarchiste et en guerre, quand il voit sa mère mourir sous les bombes franquistes. C’est le début d’un long exil pour lui et ses frère et sœur cadets. Un exil qui le conduit vers le camp d’Argelès sur Mer, la Dordogne puis Lyon, périple durant lequel il sera séparé de ses frère et sœur et obligé de voyager dans un wagon à bestiaux. Angel n’oubliera jamais le passé résistant de ses parents et en 1949, alors militant anarcho-syndicaliste, il est arrêté et condamné à mort pour avoir voulu faire sauter un train qui transportait Franco : il n’a que 20 ans. Sa peine sera commuée en 30 ans de réclusion et il ne sortira de prison qu’en 1964.
Le jeune journaliste et réalisateur Stéphane Fernandez – par hasard homonyme –, accompagné par Domingo, un ami d’Angel, remonte le fil de la mémoire du vieux résistant alors âgé de 86 ans : ils parcourent les lieux où Angel a vécu, de Barcelone à Sarlat en passant par Argelès. Un voyage émouvant, poétiquement ponctué de séquences d’animation réalisées à partir de dessins d’Angel lui-même, reflet de tous les souvenirs qui l’ont hanté tout au long de sa vie.

Ce voyage et ces rencontres racontent, au-delà de la mémoire de la Guerre d’Espagne et de ses conséquences, l’histoire d’une résistance jamais éteinte, ce qui explique que, contrairement peut-être à ce qui se passe en France, l’Espagne aujourd’hui voit une extrême-droite famélique jetée bien heureusement aux oubliettes de l’histoire. Une phrase viendra résumer tout l’esprit de ce documentaire : « avant de tourner la page de l’histoire, il faut la lire, l’apprendre, la comprendre et l’assumer » et ouvre la réflexion sur cette mémoire qui nous appartient à tous et qu’il faut transmettre, tout comme le fait ici Angel.