LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

Savez-vous quel est le point commun entre le Linky et le RGPD ? L’exploitation des données personnelles.
Le règlement général pour la protection des données (RGPD) applicable en Europe depuis le 25 mai 2018 concerne le traitement et la circulation des données à caractère personnel, sur lesquelles les entreprises s’appuient pour proposer des services et des produits. Les données personnelles sont mainte...

Jeudi 11 Octobre à 14h

FOCUS RYÛSUKE HAMAGUCHI dans le cadre du FIFIB 2018


Cette année en France, deux temps forts ont rendu possible l’histoire d’amour avec le cinéma de Ryûsuke Hamaguchi : la sortie en salles de Senses en plusieurs épisodes et la sélection d’Asako 1 & 2 en compétition au Festival de Cannes. Il viendra les présenter aux spectateurs du FIFIB, ainsi que deux de ses moyens-métages inédits et que Faces de John Cassavetes, l’un de ses cinéastes de chevet.
Ryûsuke Hamaguchi sera présent à chacune des quatre projections.

FACES

John CASSAVETES - USA 1968 2h09mn VOSTF - avec John Marley, Gena Rowlands, Lynn Carlin, Seymour Cassel...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

FACESUne légende ! Tourné en 16 mm durant six mois, deux années de montage, enfermé dans un garage, cent cinquante heures d'images tournées, une première version de dix-sept heures, puis réduction à trois heures pour enfin trouver sa durée de diffusion définitive.
Dix ans séparent Shadows de Faces. Entre les deux, il y a eu Too late blues et A child is waiting. Deux films plus traditionnels (mais beaux néanmoins), tournés dans le système : Faces est une réaction violente et passionnée contre la manière de travailler des grands studios hollywoodiens. La force d'un retour aux sources. La joie de retrouver les amis, la famille. Tout cela éclate dans Faces, alternance de scènes d'une incroyable violence rentrée, où la tension arrive à la frontière de l'hystérie, et de tendresse, de douceur, avec en permanence un immense respect des personnages, quels que soient leurs actes.

Les personnages : Richard et Freddie, deux hommes d'affaires en goguette dans les bars. Jeannie, la call-girl au coeur trop grand pour le monde qui l'entoure (premier grand rôle de Gena Rowlands). Et puis Maria, la femme de Richard, délaissée, déboussolée, au bord du suicide. Et encore des représentants de commerce, une fille de rencontre. Sans oublier Florence, Billy Mae et Louise, trois copines de Maria, et Chet le gigolo tellement bon qu'il veut plaire et faire plaisir à toutes les femmes… Tout ce monde-là se cherche, se rate, se déchire, essaie de trouver une petite voie vers un bonheur fragile et désespéré.