LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 8)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 6/05 au lundi 11/05/2020  Mercredi 6 mai, jour 51 de l’après PCA (Paysans & Consommateurs Associés)
Aujourd’hui, mercredi 6 mai de 18h à 19h livraison dans le hall du cinéma des paniers de légumes, oeufs, fromages de chèv...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 7)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 29/04 au mardi 5/05/2020  Mercredi 29 avril, jour 44 de l’après PCA (Paysans & Consommateurs Associés)
Aujourd’hui, mercredi 29 avril de 18h à 19h livraison dans le hall du cinéma des paniers de légumes, oeufs, fromages d...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 6)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 22/04 au mardi 28/04/2020  Mercredi 22 avril, jour 37 de l’après La séquence du confiné #34 La séquence précédente était extraite de L’as de pique, premier long métrage de Miloš Forman. Réalisé en 1964, le film suit les a...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 5)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 15/04 au mardi 21/04/2020  Mercredi 15 avril, jour 31 de l’après Comme la semaine dernière, nous vous soumettons ce mercredi quelques suggestions de films à voir (voir colonne de gauche). La semaine dernière c’était la ré...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 4)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 8/04 au mardi 14/04/2020  Mercredi 8 avril, jour 24 de l’après PCA (Paysans & Consommateurs Associés)
Aujourd’hui, mercredi 8 avril de 18h à 19h livraison dans le hall du cinéma des paniers de légumes, oeufs, fromages de ...

ÊTRE VIVANT ET LE SAVOIR

Écrit et réalisé par Alain CAVALIER - France 2019 1h22mn - avec Emmanuèle Bernheim, Alain Cavalier... Festival de Cannes 2019 : Sélection officielle, Séance spéciale.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

ÊTRE VIVANT ET LE SAVOIRAlain Cavalier (87 ans et soixante ans de carrière – son premier long métrage remonte à 1961 !) propose comme à son habitude un travail très personnel. Retenir les êtres disparus en les évoquant, en les invoquant par le biais du journal intime, il l’a déjà fait à plusieurs reprises, notamment dans les magnifiques Le Filmeur (2005) et Irène (2009). Ce sera de nouveau le cas avec ce film au titre splendide, Être vivant et le savoir, auquel est associée la très regrettée Emmanuèle Bernheim, romancière, essayiste et scénariste disparue en mai 2017 mais dont la présentation du film permet qu’on en parle au présent.

Emmanuèle Bernheim et Alain Cavalier sont liés par trente ans d’amitié. Ils décident de tourner ensemble un film d’après le livre autobiographique de la romancière : Tout s’est bien passé (Ed. Gallimard, Folio). Elle y raconte comment son père, âgé de 88 ans, lui a demandé de l’aider à « en finir », après un accident cardio-vasculaire qui l’a laissé très diminué. Cavalier propose à Emmanuèle de tenir son propre rôle tandis que lui serait son père. Mais un matin de l’hiver 2016, Emmanuèle téléphone à Alain : il faudra retarder le tournage jusqu’au printemps, elle est opérée d’urgence… Il n’y aura pas de tournage, on connaît la fin.
Sauf que non : Alain Cavalier refuse le mot fin. Pour lutter contre son chagrin, pour qu’Emmanuèle Bernheim reste vivante, le filmeur a travaillé les images de son journal vidéo, tenu régulièrement et témoin de leur entente, en les enrichissant de séquences nouvelles. D’un film disparu, il fait un film retrouvé…

« Je souhaite aboutir à un récit aussi fort que celui préparé par Emmanuèle et moi… Nos joies et nos peines ont la présence vitale d’avoir été enregistrées en direct. Mon acceptation de l’ordre des choses, affermie par le courage d’Emmanuèle et de son père, éclaire d’une lumière apaisante ce que je propose au spectateur. » Connaissant la sensibilité, la finesse et l’immense talent d’Alain Cavalier, on peut raisonnablement penser que Être vivant et le savoir sera une expérience de cinéma à nulle autre pareille.