LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Revoir le débat avec Pierre Carles et Philippe Lespinasse (Un bergé et deux perchés à l’Élysée)
Vendredi 4 janvier, Pierre Carles et Philippe Lespinasse venaient nous présenter leur film sur Jean Lassalle, « Un bergé et deux perchés à l’Élysée » que nous projetons jusqu’au 26 février. Merci à Jamila Jendari et Nicolas Beirnaert pour la captation de ce moment. UN BERGÉ ET DEUX PERCHÉS À L’É...

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

Jeudi 17 OCTOBRE 2019 à 20h15

CINÉ-CLUB ITALIE


Cycle : « Affaires d'état » organisé par la Dante Alighieri Bordeaux et l'Université Bordeaux Montaigne.
Présentation et débat avec Fédéric Dutheil, Professeur émérite à l'Université Bordeaux Montaigne.
Prévente des places au cinéma, à partir du Lundi 7 Octobre.

SALVATORE GIULIANO

Francesco ROSI - Italie 1962 2h03mn VOSTF - avec Salvo Randone, Frank Wolff... Scénario de Francesco Rosi, Suso Cecchi D'Amico, Enzo Provenzale et Franco Solinas.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

SALVATORE GIULIANO« Ce n'est pas un film documentaire, c'est un film documenté. » Francesco Rosi

Salvatore Giuliano n'avait que 20 ans quand il devint un bandit de grand chemin, lors de la Seconde Guerre mondiale, et tout juste 27 quand, en 1950, il fut abattu après avoir été trahi par son fidèle lieutenant. Le destin tragique du « Robin des bois sicilien » aurait pu fournir la matière d'un biopic. Francesco Rosi a préféré le transformer en grand film politique. De Giuliano, on ne verra d'ailleurs qu'une silhouette fugitive et, surtout, le cadavre.
C'est à partir de ce corps criblé de balles que Rosi élargit son regard à la Sicile tout entière, pour enquêter sur la misère des paysans, les manipulations politiques, les liens troubles entre pouvoir légal, police et mafia.
Le tournage sur les lieux mêmes des crimes de Giuliano, avec de nombreux comédiens recrutés sur place (seuls deux comédiens professionnels sont crédités), contribue à l'authenticité de ce récit en apparence documentaire, mais réalisé avec les armes de la fiction : un scénario qui refuse tout didactisme, une mise en scène rigoureuse qui ose l'émotion et le spectaculaire. Impressionnant de bout en bout.

Salvatore Giuliano est le premier des grands films politiques – ses fameux « films-dossiers » scrupuleusement documentés – réalisés par Francesco Rosi, analyste sans concession des rapports troubles entre les milieux politiques, la sphère policière, le monde des affaires et le grand banditisme, tout particulièrement la mafia. Suivront Main basse sur la ville en 1963, L'Affaire Mattei en 1972, Lucky Luciano en 1973 et Cadavres exquis en 1976.