LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 8)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 6/05 au lundi 11/05/2020  Mercredi 6 mai, jour 51 de l’après PCA (Paysans & Consommateurs Associés)
Aujourd’hui, mercredi 6 mai de 18h à 19h livraison dans le hall du cinéma des paniers de légumes, oeufs, fromages de chèv...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 7)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 29/04 au mardi 5/05/2020  Mercredi 29 avril, jour 44 de l’après PCA (Paysans & Consommateurs Associés)
Aujourd’hui, mercredi 29 avril de 18h à 19h livraison dans le hall du cinéma des paniers de légumes, oeufs, fromages d...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 6)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 22/04 au mardi 28/04/2020  Mercredi 22 avril, jour 37 de l’après La séquence du confiné #34 La séquence précédente était extraite de L’as de pique, premier long métrage de Miloš Forman. Réalisé en 1964, le film suit les a...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 5)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 15/04 au mardi 21/04/2020  Mercredi 15 avril, jour 31 de l’après Comme la semaine dernière, nous vous soumettons ce mercredi quelques suggestions de films à voir (voir colonne de gauche). La semaine dernière c’était la ré...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 4)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 8/04 au mardi 14/04/2020  Mercredi 8 avril, jour 24 de l’après PCA (Paysans & Consommateurs Associés)
Aujourd’hui, mercredi 8 avril de 18h à 19h livraison dans le hall du cinéma des paniers de légumes, oeufs, fromages de ...

SANTA SANGRE

Alejandro Jodorowsky - Italie/Mexique 1989 1h58mn VOSTF - Avec Axel Jodorowsky, Blanca Guerra, Sabrina Dennison, Adan Jodorowsky, Guy Stockwell...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

SANTA SANGRESanta Sangre marque le retour de Jodorowsky après l’échec commercial de Tusk en 1980. Disons-le : le film nous plonge au cœur de la névrose et de la folie pure. Voir son père tuer sa mère, c’est en effet perturbant. Voilà pourquoi l’enfance du jeune Fenix n’aura pas été des plus tendres. Ce jeune garçon évolue dans l'univers particulier du cirque dont l’équilibre fragile menace de s’effondrer à tout moment. Entre onirisme inquiétant et ambiance Freaks, le Circo del Gringo renferme son lot de personnages étranges et charismatiques. Séduit par la sulfureuse femme tatouée, Orgo, père de Fenix et « Monsieur Loyal » du cirque, provoque la colère de sa femme Concha. Un soir, alors qu’elle le surprend avec sa maîtresse, elle tente de le castrer à l’acide sulfurique (pas très fin mais radical). Fou de rage, il attrape ses poignards et lui tranche les bras avant de s’égorger devant son fils ; une mort très symbolique étant donné qu'Orgo est lanceur de couteaux et que Concha vénère une vierge aux bras coupés, sainte du culte populaire Santa Sangre. Cette première partie donne le ton et reflète parfaitement l’imaginaire tordu et déjanté du réalisateur chilien. La présence de ses fils, Axel et Adan, tous deux acteurs dans le film, donne aussi une touche très personnelle au film.

Revenons-en à nos moutons. Fenix, devenu adulte, est interné dans un hôpital psychiatrique : il se prend pour un aigle. Jodorowsky joue sur l'opposition entre la liberté du corps et celle de l'esprit. Le personnage s'évade dans son imaginaire mais reste cloîtré dans l'asile, du moins jusqu'à ce qu'il soit considéré comme apte à regagner la société. De nouveau libre, il finit par retrouver ses anciens amis du cirque ainsi que sa mère qu'il croyait morte. Cette dernière va se servir de son fils pour assouvir ses pulsions meurtrières développées après sa mutilation. Fenix va alors devenir le bras vengeur de celle-ci. Cette série de meurtres générés par l’oppression que la mère fait peser sur son fils n'est pas sans rappeler Psychose… Fenix est une sorte de cousin éloigné du Norman Bates d'Hitchcock, d'autant plus qu'ils aiment tous les deux les couteaux de cuisine !

Santa Sangre nous prend aux tripes et ne nous laisse pas indifférents. Poétique, brutal, personnel, ce film ayant reçu la licorne d'or au festival du film fantastique et de science fiction de Paris, est l'une des plus belle réussites de Jodorowsky.

Jeudi 17 Octobre 2019 à 20h

FIFIB - INVITÉ D’HONNEUR : ALEJANDRO JODOROWSKY