LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 8)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 6/05 au lundi 11/05/2020  Mercredi 6 mai, jour 51 de l’après PCA (Paysans & Consommateurs Associés)
Aujourd’hui, mercredi 6 mai de 18h à 19h livraison dans le hall du cinéma des paniers de légumes, oeufs, fromages de chèv...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 7)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 29/04 au mardi 5/05/2020  Mercredi 29 avril, jour 44 de l’après PCA (Paysans & Consommateurs Associés)
Aujourd’hui, mercredi 29 avril de 18h à 19h livraison dans le hall du cinéma des paniers de légumes, oeufs, fromages d...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 6)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 22/04 au mardi 28/04/2020  Mercredi 22 avril, jour 37 de l’après La séquence du confiné #34 La séquence précédente était extraite de L’as de pique, premier long métrage de Miloš Forman. Réalisé en 1964, le film suit les a...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 5)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 15/04 au mardi 21/04/2020  Mercredi 15 avril, jour 31 de l’après Comme la semaine dernière, nous vous soumettons ce mercredi quelques suggestions de films à voir (voir colonne de gauche). La semaine dernière c’était la ré...

Journal de bord d'un cinéma fermé (semaine 4)
Ici est archivé le journal de bord du confinement de la semaine du mercredi 8/04 au mardi 14/04/2020  Mercredi 8 avril, jour 24 de l’après PCA (Paysans & Consommateurs Associés)
Aujourd’hui, mercredi 8 avril de 18h à 19h livraison dans le hall du cinéma des paniers de légumes, oeufs, fromages de ...

Vendredi 31 JANVIER 2020 à 20h15

SOIRÉE-DÉBAT : Je lutte, tu luttes… nous sommes !


PROJECTION suivie d'un débat avec le réalisateur Lech Kowalski, la productrice Odile Allard, des salariés de GM&S, de Ford Blanquefort, des membres du collectif « AESH d'Eysines en colère », de la CGT Educ'Action…
Achetez les places à l'avance au cinéma à partir du Mardi 21 Janvier.

ON VA TOUT PÉTER

Film de Lech KOWALSKI - documentaire France 2019 1h49mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

ON VA TOUT PÉTERPendant deux ans, Lech Kowalski a vécu aux côtés des salariés de l’équipementier automobile GM&S, désormais LS Industrie, dont il a filmé le combat dans ce documentaire agité et fraternel présenté en mai 2019 à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes. On va tout péter : le titre explosif fait référence à l’inscription peinte sur l’usine de La Souterraine, dans la Creuse, que les grévistes ont occupée pendant de longs mois et menaçaient de faire sauter avec une bombe artisanale, pour faire pression sur la direction. Geste de désespoir absolu qui disait bien la détermination de ces héros ordinaires de la classe ouvrière, victimes de la mondialisation. Malgré cette promesse insurrectionnelle, rien n’a explosé, sinon leur vie de famille…
Pour PSA et Renault-Nissan, l’usine GM&S de La Souterraine, qui fabrique depuis trente ans des pièces de moteur et de carrosserie pour leurs voitures, n’est plus assez rentable. Comment lutter contre l’ouvrier bulgare, cinq fois moins cher que son homologue français ? Le combat est perdu d’avance mais il vaut la peine d’être mené. Question de dignité. Parmi les personnes licenciées, seule une quarantaine a retrouvé un emploi en CDI. Deux camarades ont préféré mourir plutôt que de subir l’humiliation du chômage.

Mais le combat continue : les GM&S ont assigné PSA et Renault-Nissan au tribunal pour « abus de position dominante ». Ils ont rédigé un projet de loi avec leur avocat qu’ils vont soumettre aux députés, afin que soit reconnue la « responsabilité des donneurs d’ordres vis-à-vis des sous-traitants « Notre film est le témoignage d’un monde en voie de disparition, affirme Lech Kowalski. Mais le cinéma sera toujours là pour en conserver une trace. » (J. Couston, Télérama)