LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Que devient PCA, Paysans et Consommateurs Associés? Les distributions continuent au cinéma chaque mercredi en fin d'après-midi. pca.nursit.com
Depuis que nous avons fermé le ciné, vous êtes un certain nombre à nous demander ce que devient PCA, notre Amap un peu particulière qui tient ses quartiers à Utopia depuis une bonne quinzaine d’années. Allions nous arrêter ou continuer ? En accord avec les producteurs et consommateurs, no...

Revoir le débat avec Pierre Carles et Philippe Lespinasse (Un bergé et deux perchés à l’Élysée)
Vendredi 4 janvier, Pierre Carles et Philippe Lespinasse venaient nous présenter leur film sur Jean Lassalle, « Un bergé et deux perchés à l’Élysée » que nous projetons jusqu’au 26 février. Merci à Jamila Jendari et Nicolas Beirnaert pour la captation de ce moment. UN BERGÉ ET DEUX PERCHÉS À L’É...

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

LA DERNIÈRE VIE DE SIMON

Léo KARMANN - France 2019 1h43mn - avec Benjamin Voisin, Camille Claris, Martin Karmann, Julie-Anne Roth, Nicolas Wanczycki, Florence Muller... Scénario de Léo Karmann et Sabrina B. Karine.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LA DERNIÈRE VIE DE SIMONIl y a de quoi être blasé – euphémisme – quand on pense à tous les super pouvoirs qu’on a vu s’incarner sur grand écran, gonflés aux anabolisants des effets spéciaux mitraillés par les blockbusters. Le cinéma français, lui, s’est heureusement fait une discrète spécialité d’aborder ce genre super-héroïque par le versant d’un réalisme modeste à l’image du très réussi Vincent n’a pas d’écailles de Thomas Salvador (Grand Prix du Fifib 2014 !). C'est cette piste qu'a choisi de suivre Léo Karmann pour cette Dernière vie de Simon qui est son premier long métrage.

Simon a un don très particulier : il peut se transformer en d’autres personnes, il suffit pour cela qu'il les touche ne serait-ce que brièvement. Ce secret, l’enfant abandonné à la naissance et qui vit depuis huit ans dans un foyer, le partage, comme la révélation d’un jeu innocent, avec Thomas et sa sœur Madeleine qui l’accueillent le temps d’un week-end pendant lequel l’orphelin s’épanouit au contact d’une famille (ce qui lui manque tant). Mais un drame survient lors d’une escapade en forêt : Thomas tombe dans un gouffre d’une profondeur insondable et Simon, seul témoin, décide de prendre la place du disparu…
Le film se projette ensuite une douzaine d’années plus tard : on fête les vingt ans de Thomas et le souvenir de Simon (à qui on a dédié un emplacement sans corps au cimetière) resurgit au hasard d’une séance de diapositives. Le faux Thomas décide alors de redevenir l’espace de quelques heures le vrai Simon pour le plaisir de déguster une assiette de frites (Thomas est allergique), mais Madeleine (sa vraie-fausse sœur) l’aperçoit, le reconnaît et se lance à sa recherche en souvenir de l’amour qu’elle avait éprouvé pour Simon enfant et parce que la mort la guette depuis toujours à cause d’une malformation cardiaque. Bientôt, les deux jeunes deviennent amants… mais le double-jeu / double-je de Simon ne pourra pas résister très longtemps.

Après un début un peu hésitant, le film trouve sa vitesse de croisière, entre conte et réalisme social, en entremêlant la chronique d’un amour adolescent et une intrigue de plus en plus policière où le personnage principal saute d’une identité à l’autre pour échapper à ses poursuivants. Un jeu de miroirs rondement mené et très bien interprété où la simplicité initiale apparente du scénario prend des dimensions beaucoup plus subtiles et surprenantes. Des changements de style qui font de La Dernière Vie de Simon un film accessible à tous les publics dont les sujets sous-jacents (qui est-on vraiment ? jusqu’où peut-on feindre d’être autrui ou se projeter dans l’existence d’autrui ? quid des liens biologiques du sang ? etc.) pourront affleurer pour ceux qui souhaitent explorer une autre lecture possible d’un film que les plus jeunes apprécieront pour ce qu’il est au premier degré : une bonne histoire sur les péripéties d’un super pouvoir dans le monde réel.

(d'après cineuropa.org)