LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Quiz des "trente dernières secondes" du n°101 au n°117
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°101 au n°117   Samedi 17 avril Hier, fin N° 101. Juliette Binoche, 30 ans plus tard, et magnifique, dans un autre de ses plus beaux rôles. La musique, c’est le célébrissime Canon en ré majeur de Johann Pa...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°51 au n°100
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°51 au N°100 //////////////////////////////////////// Vendredi 26 février  Hier, fin N° 51. Saisissante. Tout comme l’est la séquence d’ouverture du film, qui montre la jungle s’enflammer sous les bombes a...

Quiz des "trente dernière secondes" du n°1 au n°50
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°1 au n°50  Quiz cinéma : les 30 dernières secondesPour célébrer la fin de l’année écoulée et vous présenter nos meilleurs vœux pour 2021, l’équipe d’Utopia Bordeaux (sur un colossal travail d’archiviste d...

Le monde du silence
LE MONDE DU SILENCE Mardi 15, Mercredi 16, Samedi 19 et Dimanche 20 décembre, le cinéma Utopia de Bordeaux assurera symboliquement les séances initialement prévues dans son programme de réouverture. Les projecteurs seront allumés, les salles seront dans le noir et les images défileront sur nos écran...

UNE HISTOIRE D’AMOUR ET DE DÉSIR

Écrit et réalisé par Leyla BOUZID - France / Tunisie 2021 1h43mn VOSTF - avec Sami Oultalbali, Zbeida Belhajamor, Diong-Kéba Tacu, Aurélia Petit...

Du 01/09/21 au 28/09/21

UNE HISTOIRE D’AMOUR ET DE DÉSIRC’est sans doute la grâce qui a touché Leyla Bouzid quand elle a tourné Une histoire d’amour et de désir. La preuve en est dans le fragile et parfait équilibre qu’elle parvient à créer, la simplicité et l’immense richesse de cette éducation amoureuse d’un jeune homme timide. Quand Ahmed croise le regard de Farah sur les bancs de la Sorbonne, le choc est total. Dans l’instant, elle devient son univers, son fantasme, son obsession, la source de ses pensées, comme le fut Leïla pour Majnoun, les héros d’une célèbre histoire d’amour bédouine transposée à l’écrit au xiie siècle. Un monument de la littérature persane que Ahmed et Farah étudient en cours, et qui semble les étudier en retour. Farah, au fond, on la connait déjà, elle aurait pu être l’héroïne du premier film de Leyla Bouzid, le très beau À peine j’ouvre les yeux en 2015. Une jeune femme tunisienne au regard doux mais aiguisé, habitée d’une énergie rebelle, grande ouverte sur le monde.

Mais le film se place cette fois du côté du garçon, d’Ahmed, ce Majnoun, ce poète fou, cet amoureux timide aux grands principes mais aux actes limités, n’arrivant pas encore à conjuguer élans du cœur et pulsions du corps. Tout dans la mise en scène de la cinéaste traduit cette dichotomie, la sensualité et la retenue, une union des contraires qui donne toute sa profondeur à son film.
Ce parcours amoureux que traverse Ahmed, c’est aussi un chemin vers lui-même, vers une paix intérieure pour faire éteindre les feux qui lui divisent l’âme et le paralysent. En lui, Orient et Occident, cœur et corps, banlieue et beaux quartiers parisiens, savoir et tradition, masculin et féminin : tout s’oppose. La rencontre avec Farah fait exploser ces carcans et lui apporte une libération.
Voyage initiatique sur la carte du tendre, Une histoire d’amour et de désir est un récit intemporel qui a tout compris des enjeux contemporains.

(merci à cinemateaser.com)