LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Quiz des "trente dernières secondes" du n°101 au n°117
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°101 au n°117   Samedi 17 avril Hier, fin N° 101. Juliette Binoche, 30 ans plus tard, et magnifique, dans un autre de ses plus beaux rôles. La musique, c’est le célébrissime Canon en ré majeur de Johann Pa...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°51 au n°100
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°51 au N°100 //////////////////////////////////////// Vendredi 26 février  Hier, fin N° 51. Saisissante. Tout comme l’est la séquence d’ouverture du film, qui montre la jungle s’enflammer sous les bombes a...

Quiz des "trente dernière secondes" du n°1 au n°50
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°1 au n°50  Quiz cinéma : les 30 dernières secondesPour célébrer la fin de l’année écoulée et vous présenter nos meilleurs vœux pour 2021, l’équipe d’Utopia Bordeaux (sur un colossal travail d’archiviste d...

Le monde du silence
LE MONDE DU SILENCE Mardi 15, Mercredi 16, Samedi 19 et Dimanche 20 décembre, le cinéma Utopia de Bordeaux assurera symboliquement les séances initialement prévues dans son programme de réouverture. Les projecteurs seront allumés, les salles seront dans le noir et les images défileront sur nos écran...

Mercredi 13 octobre 2021 à 16h15

CARTE BLANCHE À ANOTHER GAZE : CECILIA MANGINI


En présence de Daniella Shreir, fondatrice de la revue Another Gaze

Créée en 2016, la revue Another Gaze traite de féminisme et de cinéma. Another Screen, plateforme de streaming proposant des films rares, est née de cette initiative et a mis à l’honneur le travail de Cecilia Mangini, réalisatrice et documentariste italienne. Dans cette sélection, nourrie de titres allant de 1960 à 1974, côtoie ses sujets de prédilection : les rituels en voie d’extinction, le sort des jeunes et des laissés-pour-compte, mais aussi le prolétariat.

ANOTHER GAZE

Programme de sept courts métrages réalisés par Cecilia MANGINI - Italie 1958-1974 - Durée totale : 1h40 VOSTF

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

DIVINO AMORE
1961, 11 mn
Etude anthropologique de la dévotion extatique et des rituels en voie de disparition, le film avait été jugé comme présentant des « déficiences techniques et artistiques », certainement en référence au choix de Mangini de couvrir les bruits du culte par une partition d’avant-garde d’Egisto Macchi. Longtemps invisible, le film a été retrouvé en 2013.

ESSERE DONNE
1964, 29 mn
Une série d’entretiens menés par Mangini avec des travailleuses, des oliveraies des Pouilles aux usines de Milan. Souvent filmées pendant qu’elles travaillent à la maison ou à l’usine, ces femmes parlent franchement de questions telles que l’avortement, les tâches ménagères, la syndicalisation et les boycotts.

IGNOTTI ALLA CITTA
1958, 11 mn
Ignorés par la ville, les « Ragazzi » portent en eux une grande part de vitalité et de violence, avec un appétit marqué pour le jeu et le risque. Mangini parvient à intégrer ces groupes, voulant nouer des relations plutôt que voler des images.

LA BRIGLIA SUL COLLO
1974, 15 mn
Fabio Spada, sept ans, nous est raconté par des détails factuels qui se transforment bientôt en une interrogation sur l’État et la nature paradoxale du rebelle dans la société. Mangini filme un petit garçon prompt aux grimaces, donnant au film un aspect comique évident mais surtout une réflexion passionnante sur l’ordre institutionnel.

LA CANTA DELLE MARANE
1960, 11 mn, scénario de Pier Paolo Pasolini
Troisième collaboration entre Mangini et Pasolini, le film offre une vision sensuelle et vibrante d’un groupe de garçons formant une mini société dans laquelle ils fouillent pour trouver de la nourriture, se battent, nagent et jouent. Cette composition poétique déborde de la joyeuse vitalité propre à ce temps de l’insouciance et de la provocation. Le temps de la révolte d’Ignoti alla città n’est pas très loin.

MARIA ET I GIORNI
1960, 10 mn
Un portrait de Maria di Capriati, qui a baptisé Mangini. Les gestes quotidiens de la vieille dame semblent vouloir dire « Je suis encore là, je suis encore utile », le tout capté avec une infinie tendresse par la cinéaste.

STENDALI
1960, 11 mn, scénario de Cecilia Mangini et Pier Paolo Pasolini
Lorsque Mangini arrive dans les Pouilles, en 1960, elle ne trouve que deux femmes se souvenant de chants liés à un rituel de deuil féminin. Elle confie à Pasolini le soin de travailler sur leurs souvenirs. Un beau regard sur la féminité et le deuil dans une émotivité amplifiée.