LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Stop Bolloré ! L'appel du collectif
Le collectif Stop Bolloré a vu le jour en décembre 2021 et rassemble des membres et des organisations de la société civile qui s’inquiètent de la concentration des médias et de l’édition en France et des dangers que cela représente pour la démocratie. Le projet du collectif, qui est poli...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°101 au n°117
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°101 au n°117   Samedi 17 avril Hier, fin N° 101. Juliette Binoche, 30 ans plus tard, et magnifique, dans un autre de ses plus beaux rôles. La musique, c’est le célébrissime Canon en ré majeur de Johann Pa...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°51 au n°100
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°51 au N°100 //////////////////////////////////////// Vendredi 26 février  Hier, fin N° 51. Saisissante. Tout comme l’est la séquence d’ouverture du film, qui montre la jungle s’enflammer sous les bombes a...

Quiz des "trente dernière secondes" du n°1 au n°50
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°1 au n°50  Quiz cinéma : les 30 dernières secondesPour célébrer la fin de l’année écoulée et vous présenter nos meilleurs vœux pour 2021, l’équipe d’Utopia Bordeaux (sur un colossal travail d’archiviste d...

MAMMA ROMA

Écrit et réalisé par Pier Paolo PASOLINI - Italie 1962 1h46mn VOSTF - avec Anna Magnani, Ettore Garofolo, Franco Citti, Silvana Corsini... COPIE NUMÉRIQUE, VERSION RESTAURÉE.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

MAMMA ROMAMamma Roma, c'est la Magnani, sublime, pathétique et merveilleusement dirigée. La Magnani, prostituée vieillissante et fatiguée, fait le tapin dans les faubourgs de Rome. Son souteneur a la bonne idée de se marier un beau jour, et elle croit pouvoir enfin vivre libre : travailler comme marchande des quatre saisons et reprendre son fils Ettore, placé en nourrice à la campagne. Mamma Roma veut en faire « quelqu'un », de ce fils qu'elle ne connaît plus. Un rêve qui la vengerait de toute cette crasse dans laquelle elle a toujours vécu. Alors elle le bichonne, l'entoure, le surveille comme le lait sur le feu, lui fait un nid douillet dans son petit appartement HLM... Mais Ettore ne veut pas de cette vie-là. Il a trop goûté à la pseudo-liberté de son existence de petit voyou, il semble condamné à s'écarter sans cesse du droit chemin tracé par sa mère...

Mamma Roma est une admirable et terrible histoire d'amour. C'est un film de hantise, de fièvre, de tragédie et de rage. Une histoire où les héros sont piégés par leur condition, piégés à la folie, à en mourir. C'est généreux, c'est bouleversant d'humanité, c'est triste et c'est drôle. Anna Magnani règne sur ce royaume des gueux, mère et putain, généreuse et exclusive, déchirée par son amour maternel et l'injustice du monde selon Pasolini...
Deux airs envoûtants parcourent Mamma Roma du début à la fin : le concerto en ré mineur de Vivaldi, œuvre de musique savante, tandis que Violino tsigano est une ritournelle populaire. Ce pseudo tango qui berça la rencontre de Carmine et de Mamma Roma est comme une image du père inconnu pour Ettore et la mémoire d’un temps heureux mais éphémère pour Mamma Roma.