LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Stop Bolloré ! L'appel du collectif
Le collectif Stop Bolloré a vu le jour en décembre 2021 et rassemble des membres et des organisations de la société civile qui s’inquiètent de la concentration des médias et de l’édition en France et des dangers que cela représente pour la démocratie. Le projet du collectif, qui est poli...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°101 au n°117
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°101 au n°117   Samedi 17 avril Hier, fin N° 101. Juliette Binoche, 30 ans plus tard, et magnifique, dans un autre de ses plus beaux rôles. La musique, c’est le célébrissime Canon en ré majeur de Johann Pa...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°51 au n°100
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°51 au N°100 //////////////////////////////////////// Vendredi 26 février  Hier, fin N° 51. Saisissante. Tout comme l’est la séquence d’ouverture du film, qui montre la jungle s’enflammer sous les bombes a...

Quiz des "trente dernière secondes" du n°1 au n°50
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°1 au n°50  Quiz cinéma : les 30 dernières secondesPour célébrer la fin de l’année écoulée et vous présenter nos meilleurs vœux pour 2021, l’équipe d’Utopia Bordeaux (sur un colossal travail d’archiviste d...

Vendredi 23 SEPTEMBRE 2022 à 20h

SOIRÉE LE GOSPEL CINÉ-CLUB #2


À l’occasion de la publication en ligne de Insomnia, une série d’articles consacrée aux films que l’on regarde de manière obsessionnelle, encore et encore. Parmi eux, Le Gospel a choisi Under the silver lake… Projection suivie d’une discussion avec Adrien Durand, écrivain, journaliste et fondateur de la revue Le Gospel.
Prévente des places au cinéma, à partir du Mardi 13 Septembre.

UNDER THE SILVER LAKE

David Robert MITCHELL - USA 2018 2h19mn VOSTF - avec Andrew Garfield, Riley Keough, Topher Grace, Callie Hernandez...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

UNDER THE SILVER LAKEUnder the silver lake fait donc partie des candidats idéaux pour la catégorie des films qu’on revoit des dizaines de fois, souvent seul la nuit, dans une quête de réconfort, de repères ou simplement de sommeil… tant il offre à la fois de multiples lectures et des signaux évidents feel good qui n’entachent en rien l’intelligence drôlatique de son propos.

Si les vidéos-clubs existaient encore, le film serait classé au rayon « néo-noir », probablement entre L.A. Confidential et Blue Velvet, une étiquette qu’on accorde depuis les années 1980 et 1990 à toute une vague de films américains jouant de manière plus ou moins maline avec les codes du film noir traditionnel, ses détectives privés rincés et ses femmes (gentiment) fatales. Under the silver lake titille aussi une autre tradition, celle du « stoner movie », de The Big Lebowski à Inherent vice qui met en scène un héros à la nonchalance narcotique.

Ici, on suit les pas de Sam, un late vingtenaire, visiblement pas obsédé par la vie active et dont la principale activité se résume à éviter son propriétaire qui lui réclame des mois de loyers en retard et à espionner ses voisines quand elles se promènent dans le plus simple appareil. Quand l’une d’elles, fraîchement arrivée, disparaît le lendemain d’une soirée de flirt, Sam sort momentanément de son apathie légèrement dépressive pour la retrouver. Conçu comme une chasse aux trésors autant que comme une enquête policière psychédélique, le film nous balade nonchalamment dans les tréfonds de l’industrie du divertissement, de fêtes privées en concerts. En arrière plan, un tueur en série menace la tranquillité californienne mais il est d’un genre un peu spécial : il ne tue que les chiens.
Ce thriller hitchcockien à la sauce slacker, au souci du détail extrêmement précautionneux pour les nerds, est le prétexte d’une réflexion sur les préoccupations d’une génération obsédée par le sens caché des choses futiles. Under the silver lake, derrière ses apparences de pastille policière colorée un peu branchée, s’attaque à une drôle de baleine blanche : la pop culture et son influence sur la marche du monde. Sam (campé par le toujours excellent Andrew Garfield), double probable d’une bonne partie des trentenaires qui ont grandi avec Nirvana et Mario Bros, oppose un refus de fonctionner et questionne plus ou moins volontairement la façon dont la contre-culture et la pop peuvent nous façonner (et nous arnaquer).
Avec ses seconds rôles savoureux (les fans de noise rock reconnaîtront David Yow, chanteur de The Jesus Lizard), sa B.O. presque parfaite (bon point pour le retour en grâce de Monster, album mal aimé de R.E.M.) et ses trompe l’œil permanents (une communauté de fans échange régulièrement sur les codes cryptés dans le film), Under the silver lake ne ressemble à aucun film des années 2010. C’est une œuvre fun, futile et indispensable, profonde et fascinante. Le genre de films qu’on a envie de voir encore et encore.