LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Stop Bolloré ! L'appel du collectif
Le collectif Stop Bolloré a vu le jour en décembre 2021 et rassemble des membres et des organisations de la société civile qui s’inquiètent de la concentration des médias et de l’édition en France et des dangers que cela représente pour la démocratie. Le projet du collectif, qui est poli...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°101 au n°117
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°101 au n°117   Samedi 17 avril Hier, fin N° 101. Juliette Binoche, 30 ans plus tard, et magnifique, dans un autre de ses plus beaux rôles. La musique, c’est le célébrissime Canon en ré majeur de Johann Pa...

Quiz des "trente dernières secondes" du n°51 au n°100
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°51 au N°100 //////////////////////////////////////// Vendredi 26 février  Hier, fin N° 51. Saisissante. Tout comme l’est la séquence d’ouverture du film, qui montre la jungle s’enflammer sous les bombes a...

Quiz des "trente dernière secondes" du n°1 au n°50
Ici sont archivées les publications du quiz des “trente dernières secondes” du n°1 au n°50  Quiz cinéma : les 30 dernières secondesPour célébrer la fin de l’année écoulée et vous présenter nos meilleurs vœux pour 2021, l’équipe d’Utopia Bordeaux (sur un colossal travail d’archiviste d...

EL

Luis BUÑUEL - Mexique 1953 1h31mn VOSTF - avec Arturo de Cordova, Delia Garces, Luis Beristain, Manuel Donde... Scénario de Luis Buñuel et Luis Alcoriza, d’après le roman de Mercedes Pinto.

Du 09/11/22 au 28/11/22

ELEl – sorti et encore désigné en France sous le titre tartignole de Tourments – est sans doute le chef d’œuvre le moins connu de Luis Buñuel, l’un des sommets de sa période mexicaine (à l’égal de Los Olvidados ou L’Ange exterminateur, beaucoup plus célèbres et célébrés) et par ailleurs l’un des préférés de son auteur, qui déclarait avec l’humour sardonique qu’il maniait à merveille : « Peut-être est-ce le film où j’ai mis le plus de moi-même. Il y a quelque chose de moi dans le protagoniste. […] Je partage le sentiment qu’il éprouve lorsqu’il voit les gens tout en bas, comme des fourmis, et qu’il dit : j’aimerais être Dieu, pour les écraser… »

Lors d’une messe de la semaine sainte, Francisco Galvan, riche propriétaire foncier, personnage influent de la paroisse et officiant laïque, porte la bassine d’eau auprès du prêtre qui lave les pieds des fidèles. C’est ainsi qu’il repère la sensualité d’un pied féminin dans une chaussure à talon. Francisco reste obnubilé par cette vision sensuelle, il n’a de cesse de découvrir l’identité de la jeune femme. Il finit par la retrouver et, après une cour pressante et expéditive, Gloria devient son épouse, alors même qu’elle était fiancée à Raoul, ami supposé de Francisco… Dès leur voyage de noces, la malheureuse va découvrir la vraie nature de son époux et deviner le calvaire que sera la vie à ses côtés…
La lune de miel terminée, on entre dans la demeure de Francisco comme dans son cerveau. C’est un tyran, aliéné par sa passion dévorante pour Gloria, nourrissant une jalousie morbide et destructrice. Ce grand bourgeois parfaitement intégré à la haute société, catholique jusqu’à la bondieuserie, prétendument attaché à de hautes valeurs morales, se comporte comme un fou furieux, gagné par uen paranoïa intense, un délire de persécution qui le conduit à martyriser et aliéner sa jeune épouse. Le film est d’une précision imparable, d’une férocité radicale. Grandiose !