LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 7€
CARNET D'ABONNEMENT : 50€ (10 places, non nominatives, non limitées dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4,50€
Moins de 14 ans : 4,50€

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Revoir le débat avec Pierre Carles et Philippe Lespinasse (Un bergé et deux perchés à l’Élysée)
Vendredi 4 janvier, Pierre Carles et Philippe Lespinasse venaient nous présenter leur film sur Jean Lassalle, « Un bergé et deux perchés à l’Élysée » que nous projetons jusqu’au 26 février. Merci à Jamila Jendari et Nicolas Beirnaert pour la captation de ce moment. UN BERGÉ ET DEUX PERCHÉS À L’É...

GRÊLE : HALTE AUX MESURETTES, LE CHAOS CLIMATIQUE C'EST L'AFFAIRE DE TOUTE LA SOCIETE
a Gironde a été durement touchée par la grêle le 26 mai. Plusieurs milliers d’ha de vignes mais aussi de cultures maraîchères et de grandes cultures ont été ravagés. L’entraide collective spontanée s’est organisée dès la fin de semaine. Face à cette situation, la réponse du Ministè...

Interdiction du glyphosate : qu’a voté votre député-e ?
En catimini, à 2h00 du matin mardi 29 mai, une poignée de députés a rejeté l’interdiction du glyphosate, herbicide pourtant reconnu comme toxique pour l’environnement et classé comme « cancérigène probable » par l’Organisation Mondiale de la Santé. Emmanuel Macron s’était engagé à interdure d’ic...

PROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTI
SUR L’ÉCRAN DE LA SALLE 4, À PARTIR DU 4 JUILLETPROJECTION DES DESSINS RÉALISÉS PAR GIUSEPPE LIOTTIpour les storyboards des films de Matteo Garrone Né à Salerno le 23 juin 1978, Giuseppe Liotti est diplômé en Sciences de la communication. En 2001, il s’investit pendant un an dans une production ...

C'EST LA FÊTE DU CINÉMA
Du Dimanche 1er au Mercredi 4 JUILLET4 euros pour tout le monde à toutes les séances... Lire C'EST LA FÊTE DU CINÉMA...

Rétrospective Charlie Chaplin

Du 24/07/19 au 27/08/19

10 films + un programme de courts métrages


  • CHARLOT S’AMUSE

    Du 03/08/19 au 23/08/19

    Le vagabond le plus célèbre de l’histoire du cinéma mène la belle vie dans ce programme inédit de trois courts métrages réunissant Charlot au music-hall, Charlot et le comte et Charlot fait une cure. Un concentré du génie burlesque de Chaplin.... (lire la suite)


  • L'OPINION PUBLIQUE

    Du 25/07/19 au 25/08/19

    Un film magnifique et « sérieux », regard saisissant sur la société de l'époque, mélodrame d'une remarquable maîtrise formelle : Chaplin prouvait avec L'opinion publique qu'il n'entendait pas se laisser enfermer dans son image de faiseur de comédies burlesques. Marie Saint-Clair et Jean Millet, devant le refus de leurs parents respectifs, décident de s’enfuir pour se marier. Ils doivent se retrouver à la gare. Mais Jean est retenu au dernier moment par son père qui vient de subir un... (lire la suite)


  • LA RUÉE VERS L’OR

    Du 26/07/19 au 22/08/19

    Klondyke, fin du XIXe siècle. Des aventuriers partent en quête de filons d’or dans les montages enneigées. Parmi eux, un petit homme coiffé d’un chapeau et muni d’une canne se réfugie un jour de tempête dans une cabane perdue où il rencontre deux autres chercheurs d’or, deux costauds à la mine patibulaire… « Songez », écrivait le poète Elie Faure en 1922 à propos de Chaplin, « il fait rire avec sa faim, même avec la faim ! ». Et de fait ce thème inspire quelques scènes d’anthologie de La Ruée v... (lire la suite)


  • LE CIRQUE

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Un cirque au bord de la faillitte, des clowns qui ne font plus rire… et soudain un vagabond, qui mange la saucisse d’un enfant et se trouve accusé d’un vol qu’il n’a pas commis, surgit sur la piste et provoque l’hilarité générale par ses facéties, ses acrobaties involontaires ! Et voilà Charlot engagé dans la troupe dont il va vite devenir la vedette, remplaçant même Rex l’équilibriste pour les beaux yeux de l’écuyère, qui n’est autre que la fille du patron… C’est peut-être l’un des films les pl... (lire la suite)


  • LE DICTATEUR

    Du 30/07/19 au 21/08/19

    N’ayons pas peur de la paraphrase et clamons-le bien haut : Quoi de neuf ? Chaplin. Et tout particulièrement Le Dictateur, car s’il est un film qui reste d’une brûlante actualité, qui procure toujours plaisir, émotion et réflexion, c’est bien celui-ci. Soixante dix ans après, l’audace du film est toujours stupéfiante : il faut toujours garder à l’esprit que c’est en pleine période du nazisme triomphant que Le Dictateur a été imaginé et réalisé. Et quand on voit avec quelle férocité, avec quelle ... (lire la suite)


  • LE KID

    Du 24/07/19 au 26/08/19

    Une fille-mère abandonne son bébé, que Charlot recueille bien malgré lui et dont il ne parvient pas à se défaire… Il doit l’élever. Cinq ans plus tard, les voilà associés : Charlot vitrier répare les carreaux cassés par le gamin ! Mais le jour où le gosse tombe malade, les services sociaux interviennent pour les séparer… Le Kid est un film décisif dans l’œuvre et la vie de Charlie Chaplin. Envisagé d’abord comme un court métrage, il deviendra en fait son premier film long, tourné dans l’enthous... (lire la suite)


  • LES FEUX DE LA RAMPE

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Les feux de la rampe aurait pu être le dernier film de Charles Chaplin. Le réalisateur en a encore tourné deux ensuite, en Europe, mais Limelight, sorti en 1952, sonne comme son testament. Triple testament même que ce film. Celui d’un clown, Cravero, dont le nom suffisait jadis pour remplir les salles et qui doit aujourd’hui en changer pour décrocher de petits contrats. Celui d’un réalisateur, Chaplin, blessé par l’échec public de son film précédent, Monsieur Verdoux. Celui d’un homme enfin, qui... (lire la suite)


  • LES LUMIÈRES DE LA VILLE

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Une poignée de notables endimanchés est réunie pour assister à l’inauguration d’une statue. Le moment solennel arrive, on soulève le voile qui recouvrait l’œuvre… et on découvre un vagabond qui s’était réfugié sous cet abri de fortune pour dormir. Et voilà Charlot qui erre dans les rues élégantes de la ville. Il tombe en arrêt devant une marchande ambulante aveugle et sacrifie sa dernière pièce pour lui acheter une fleur. La jeune femme le prend de toute évidence pour un homme riche, Charlot ne... (lire la suite)


  • LES TEMPS MODERNES

    (ATTENTION ! Cette page est une archive !)

    Les Temps modernes marque une étape décisive dans la carrière de Chaplin puisque c’est le dernier film dans lequel il apparaît sous les traits de Charlot le vagabond. C’est aussi son premier film « sonore ». Sonore et non parlant puisque, plusieurs années après la révolution technique qui permettait de faire entendre la voix des acteurs, Chaplin refuse de suivre le mouvement général et tourne un vrai film muet, où on entend les bruits du monde mais où les dialogues sont réduits au stade de borbo... (lire la suite)


  • MONSIEUR VERDOUX

    Du 31/07/19 au 27/08/19

    Chaplin s’est inspiré de l’affaire Landru, le célèbre tueur en série, arrêté en 1919 et condamné à mort en 1922 au terme d’un procès qui passionna les foules. Pour satisfaire les besoins de sa famille, Landru, tombeur de ses dames, promettait le mariage à ses victimes, principalement des femmes riches. Il les étranglait pour les dépouiller de leurs biens, puis il prenait soin de faire disparaître les cadavres en les brûlant dans la cuisinière de sa villa de banlieue, où il avait attiré les malhe... (lire la suite)


  • UN ROI À NEW YORK

    Du 02/08/19 au 24/08/19

    Fuyant son pays en révolution, le roi Shahdov se réfugie aux Etats Unis. Détroussé par son ancien premier ministre et donc sans argent, il se trouve contraint de faire des publicités… Un roi à New York est un film généralement peu estimé, du moins pas estimé à juste valeur. C’est le premier film fait par Chaplin en Europe après avoir été expulsé des Etats-Unis et le cinéaste ne se prive pas de montrer les excès de cette paranoïa anticommuniste qui culminait alors, mais le film est aussi un rega... (lire la suite)