UTOPIA SAINTE BERNADETTE
5 avenue du Docteur Pezet, 34090 Montpellier (Tram 1 Saint Eloi)


INFOS PRATIQUES et TARIFS

LA GAZETTE UTOPIA (à télécharger au format PDF)
Où trouver la gazette (carte des dépôts)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

SÉANCES BÉBÉS
Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pouc...

À LA VIE À LA MORT
Quelle joie de se retrouver sous les étoiles hier à Berat, en Haute-Garonne!Expo, rencontre et ciné avec Nevada. Quel bonheur.Déjà 200 personnes pour les prémisses d’un nouveau lieu vivant et pluridisciplinaire co animé par les habitants. Ce sont les premières festivités de l’été d’Utopia et du ...

Loi « sécurité globale » : « un outil pour permettre aux forces de l’ordre de cacher leurs dérapages »
Lu dans le journal Le Monde https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2020/11/05/loi-securite-globale-un-outil-pour-permettre-aux-forces-de-l-ordre-de-cacher-leurs-derapages_6058574_1653578.htmlJournalistes indépendants, collectifs, associations et syndicats se mobilisent contre un texte qu’...

Projection unique le dimanche 17 novembre à 10h30, suivie d'une rencontre avec Michel Leclerc, ancien salarié de la Comurhex Malvési.
Le débat sera animé par le collectif "Sortir du Nucléaire 34".
Ouverture du cinéma à 9h45, Utopia offre le café et le thé, nous comptons sur vous pour le solide....

R.A.S. NUCLÉAIRE RIEN A DÉCLARER

Film documentaire de Alain dE HALLEUX
France/Belgique - 2009 - 1h

précédé de 2 courts-métrages proposés par le collectif "Sortir du Nucléaire 34"

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

Quatre ans avant le film de fiction Grand Central se déroulant dans le milieu des travailleurs précaires du nucléaire, Alain de Halleux livrait un témoignage essentiel, celui des travailleurs du nucléaire eux-même. Notre sécurité est entre leurs mains. Ce film leur donne la parole.

Le film sera suivi d'une rencontre avec Michel Leclerc, ancien salarié de la Comurhex Malvési (Narbonne). Cette usine est la porte d'entrée du nucléaire en France. Elle traite 1/4 de l'uranium mondial et la totalité de l'uranium français.
En 1983, Michel Leclerc commence à ressentir une extrême fatigue. Ce n'est qu'en 1994 qu'il découvre que cette maladie est liée aux matières radioactives présentes sur le site: des analyses de sang réalisées en 1983 (qui lui avaient été cachées) révélaient un taux d'uranium jusqu'à 10 fois supérieur à la norme!
En 1999, le tribunal des affaires de la Sécurité Sociale reconnaît sa maladie professionnelle et la faute grave de la Comurhex. L'affaire ayant été renvoyée devant le TGI de Narbonne (l'entreprise sous-traitante ayant fait faillite), celui-ci déclare en juin 2012 que la Comurhex est entièrement responsable de la leucémie chronique de Michel Leclerc.
Cependant, l'usine refuse de voir une corrélation entre cette maladie et les activités exercées sur le site et a fait appel de cette décision. L'audience a eu lieu le 25 septembre 2013 à la Cour d'Appel de Montpellier. La décision en délibéré sera rendue le 5 novembre.