LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 47€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€
(paiements uniquement en chèques et en espèces)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Ciné Trico'thé d'Octobre
On se retrouve le samedi 5 octobre dans le hall du cinéma après la séance - vers 15h45 - de Roubaix, une lumière, à 13h50 pour papoter, siroter un thé et tricoter !... Lire Ciné Trico'thé d'Octobre...

SÉANCES BÉBÉS
Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pouc...

Dernier Ciné trico'thé de la saison !
On se retrouve le samedi 1er juin dans le hall du cinéma après la séance - vers 16h - de L’ADIEU À LA NUIT, pour papoter, siroter un thé (sûrement glacé !) et tricoter !... Lire Dernier Ciné trico'thé de la saison !...

38e Cinémed : avant-première mercredi 26 octobre à 17h en présence de Pierre Blondeau (le buraliste) et Jean Orégila dit "le Suisse" ou "Le Renard argenté", deux des personnages les plus sympathiques de la fable !
Le réalisateur Olivier Azam ne sera malheureusement pas des nôtres.

LA CIGALE, LE CORBEAU ET LES POULETS

Olivier Azam France 2016 1h36
avec les habitants de Saint-Pons-de-Thomières

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)



3 septembre 2009. Un paisible village de l'Hérault reçoit la visite d'une centaine de policiers. Leur objectif : trouver le corbeau, responsable de lettres de menaces reçues par des hommes politiques. Il faut dire que dans le Saint-Ponais, des réunions libertaires se déroulent à La Cigale, chez le buraliste du coin pour qui l'exercice de la démocratie n'est pas une idée vaine : du journal militant qu'il conçoit jusqu'à la liste qu'il présente aux municipales, tout converge pour faire passer ses troupes pour de dangereux activistes.

Mordante, vengeresse – et drôle, nom d'un chien ! - que la fable soit un film, ça tombe sous le sens. Puisqu'on vient la voir au cinéma. Mais que le film soit un documentaire, un vrai de vrai, avec de gros morceaux de réel dedans, que du naturel, 0% d'effets numériques, 0% de tricherie scénaristique, on doit se pincer très fort pour y croire. Et pourtant, il y a de la star au casting puisque sur tout le premier acte plane l'ombre de rien moins que Nicolas Sarkozy. Et pourtant les poulets que l'on voit passer sont des vrais de vrais – et les images d'archives de télé sont elles aussi des vraies de vraies. Alors ? Alors c'est une excellente nouvelle : en 2016, dans un bled niché au fin fond de l'Hérault, comme sans doute un peu partout, en cherchant bien on trouve toujours, il y a des gouailleurs, des emmerdeurs, des empêcheurs de malverser en rond. Ce ne sont pas des militants embrigadés, avec mot d'ordre, drapeau et tout le tralala. C'est un petit foyer de résistance, une réserve de poil à gratter – et comme dans les fables, les vraies, les classiques, il se pourrait bien qu'il y ait une morale, très morale, à ce film délicieux : un majeur dans les rouages d'une incroyable mascarade.