LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 47€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€
(paiements uniquement en chèques et en espèces)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

SÉANCES BÉBÉS
Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pouc...

CINÉ TRICO'THÉ DE NOVEMBRE
On reprend les bonnes habitudes et on se retrouve le premier samedi du mois de novembre pour tricoter, siroter un thé, s’échanger des trucs et astuces en tout genre … et puis aussi discuter du film que l’on aura regardé ensemble. Cette fois ci nous avons choisi CAPHARNAÜM réalisé par de Nadine L...

Calendrier des postiers
Pour changer (et vous venger) des calendriers avec des petits chats, des petits chiens, des fleu-fleurs ou des chevaux galopant dans le soleil couchant, les postiers en grève de 92 vous proposent un clalendrier 2019 avec les signataires soutenant le mouvement : “Un jour, un signataire de calendr...

LA SOLITUDE DU COUREUR DE FOND

(The Loneliness of the long distance runner) Tony RICHARDSON - GB 1962 1h44mn VOSTF - avec Tom Courtenay, Michael Redgrave, Alec McCowen, James Fox... Scénario d'Allan Sillitoe, d'après son roman.

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

LA SOLITUDE DU COUREUR DE FONDUn triste soir d'hiver à Notthingham, Colin Smith et un copain cambriolent une boulangerie et s'enfuient avec la caisse. Colin est arrêté et aussitôt envoyé en maison de redressement. Là, le directeur va vite découvrir ses talents de coureur de fond. C'est pendant ces longues courses solitaires que le jeune homme s'évade en rêveries, déroule le film de sa vie passée, avec ses douleurs familiales et ses joies amoureuses.

La Solitude du coureur de fond est peut-être le plus contestataire, le plus radical des films du « free cinema » anglais. À travers ses longues courses en solitaire, Colin parvient à une sorte d'état second qui lui permet d'exprimer sa détestation de la société qui l'entoure, représentée jusqu'à la caricature par ses parents qui étouffent dans le conformisme et la bêtise satisfaite. Contestataire, le film l'est aussi dans sa forme, son récit qui transgresse les règles de la narration classique.