LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 47€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€
(paiements uniquement en chèques et en espèces)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

SÉANCES BÉBÉS
Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pouc...

CINÉ TRICO'THÉ DE NOVEMBRE
On reprend les bonnes habitudes et on se retrouve le premier samedi du mois de novembre pour tricoter, siroter un thé, s’échanger des trucs et astuces en tout genre … et puis aussi discuter du film que l’on aura regardé ensemble. Cette fois ci nous avons choisi CAPHARNAÜM réalisé par de Nadine L...

Calendrier des postiers
Pour changer (et vous venger) des calendriers avec des petits chats, des petits chiens, des fleu-fleurs ou des chevaux galopant dans le soleil couchant, les postiers en grève de 92 vous proposent un clalendrier 2019 avec les signataires soutenant le mouvement : “Un jour, un signataire de calendr...

Séance unique jeudi 14 décembre à 20h proposée et animée par Jazz à Junas suivie d'une rencontre avec le saxophoniste Doudou Gouirand, le batteur Denis Fournier et d'autres musiciens.

ORNETTE : MADE IN AMERICA

Shirley CLARKE - documentaire USA 1985 1h17mn VOSTF - avec Ornette Coleman, William S. Burroughs, Don Cherry, Masters Musicians of Joujouka...

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

ORNETTE : MADE IN AMERICAPendant plus de vingt ans, la réalisatrice Shirley Clarke a recueilli les mots et les notes d’Ornette Coleman, grand saxophoniste américain, inventeur du free jazz.

Conçu comme une mosaïque complexe faite d’images d’archives, d’entretiens, de séquences fictionnelles et de performances live, le film restitue merveilleusement la personnalité aux multiples facettes de l’artiste. Mais dépassant largement le simple exercice du portrait, Ornette : Made in America est également une façon pour la cinéaste de brosser en creux le portrait de l’Amérique ultra-libérale et raciste de l'époque.
Un film tour à tour émouvant, ébouriffant et hypnotique, qui arrive à capter toute la fougue improvisatrice et l’invention géniale de Coleman qui transformait souvent ses concerts en séances d'exorcisme collectif, libérant les énergies, nourrissant les esprits.

« L'improvisation collective n'est pas nouvelle. Dans le jazz des origines, cette manière de jouer collectivement était appelée Dixieland. Durant l'ère swing, l'attention s'est déplacée et l'improvisation a pris la forme de soli basés sur des riffs. Dans le jazz moderne, l'improvisation est une progression mélodique et harmonique. À présent nous rassemblons les trois pour créer et donner plus de liberté à l'instrumentiste et plus de plaisir à l'auditeur. » (Ornette Coleman)