LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 47€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€
(paiements uniquement en chèques et en espèces)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

SÉANCES BÉBÉS
Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pouc...

Dernier Ciné trico'thé de la saison !
On se retrouve le samedi 1er juin dans le hall du cinéma après la séance - vers 16h - de L’ADIEU À LA NUIT, pour papoter, siroter un thé (sûrement glacé !) et tricoter !... Lire Dernier Ciné trico'thé de la saison !...

Nouveautés Vidéo en Poche
Il y a du nouveau sur Vidéo en Poche ! Nous sommes très heureux de vous annoncer l’entrée au catalogue du film 120 battements par minute de Robin Campillo ainsi que de Jeanette, l’enfance de Jeanne d’Arc de Bruno Dumont. Le principe est toujours le même, venez avec votre clé USB ou votre dis...

Séance unique le jeudi 20 juin à 20h suivie d'une rencontre avec le réalisateur Guy Lochard.

En partenariat avec Languedoc-Roussillon Cinéma

UN PEINTRE EN SON PAYS, CAMILLE DESCOSSY (1904-1980)

Guy Lochard - documentaire France 2018 56mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

UN PEINTRE EN SON PAYS, CAMILLE DESCOSSY (1904-1980)Camille Descossy est un peintre bien connu à Montpellier, plusieurs de ses tableaux étant présents au Musée Fabre. Longtemps directeur de l’Ecole des Beaux Arts, il a eu pour élèves plusieurs futurs membres du groupe Supports-surfaces : André-Pierre Arnal, Vincent Bioules, Claude Viallat qui interviennent dans ce film. Artiste pluriel, il était également écrivain et comédien.

« C’est cet homme que révèle le beau film de Guy Lochard. Suivant le plus souvent, le fil rouge du journal et d’autres textes de Descossy, il en reconstitue l’itinéraire du Vallespir où il est né, à Montpellier où il étudie, puis à Paris (de 1922 à 1928) où il échoue à faire carrière, se sentant étranger aux ciels gris de l’île de France comme au milieu de l’art et plus profondément encore aux courants esthétiques dominants alors : le néo-cubisme et le surréalisme. Les textes lus, les photos d’archives, quelques tableaux de Paris traduisent avec force le sentiment d’exil. Et a contrario, la joie de revenir en son « pays », d’être reçu comme un pair par Maillol…
Il est toujours à craindre que l’hagiographie prenne le pas sur le souci de « montrer » et de faire comprendre. Ici, rien de tel, Guy Lochard conserve la distance nécessaire, dans le regard et le récit, vis-à-vis de Camille Descossy… Le « pays » n’est pas une terre où se fondre et à laquelle se confondre mais un agencement d’histoires, de forces, d’hommes que chacun – et ici un homme avec ses tableaux et ses écrits – tente d’organiser et de porter au plus haut, dans l’exception de ses dons. Les voix du film, la musique, les photos de Michel Descossy accompagnent ce parcours et le rendent à l’admiration. Il faut les en remercier ».
Pierre Manuel (La Rencontre, revue des Amis du Musée Fabre)