LA GAZETTE
(à télécharger au format PDF)

NOUS TROUVER
(et où trouver la gazette)

NOS TARIFS :
TARIF NORMAL : 6,50€
CARNET D'ABONNEMENT : 47€ (10 places, non nominatives, non limités dans le temps, et valables dans tous les Utopia)
Séance sur fond gris : 4€
Moins de 14 ans : 4€
(paiements uniquement en chèques et en espèces)

RSS Cinéma
RSS Scolaires
RSS Blog

(Quid des flux RSS ?)

EN DIRECT D'U-BLOG

Le blog des profondeurs...
(de champ)

Retour du Ciné Trico'thé
On se retrouve le samedi 7 septembre dans le hall du cinéma après la séance - vers 15h35 - de YULI, pour papoter, siroter un thé et tricoter !... Lire Retour du Ciné Trico'thé...

SÉANCES BÉBÉS
Les séances “bébé” sont des séances où les parents peuvent venir avec leur nouveaux nés. Et déguster un film pendant qu’ils roupillent dans leurs bras. Les séances sont évidemment ouvertes à tous les spectateurs, il suffit de savoir qu’il peut arriver qu’un bébé fasse du bruit en suçant son pouc...

Dernier Ciné trico'thé de la saison !
On se retrouve le samedi 1er juin dans le hall du cinéma après la séance - vers 16h - de L’ADIEU À LA NUIT, pour papoter, siroter un thé (sûrement glacé !) et tricoter !... Lire Dernier Ciné trico'thé de la saison !...

Séance unique le jeudi 29 août à 20h à l'occasion de "La fête de la tomate" qui aura lieu le dimanche 1er septembre à Clapiers, suivie d'une discussion animée par Pierre Yves Petit, initiateur de « Vignes en transition », en partenariat avec l'association Marchés Paysans 34.

L'EMPIRE DE L'OR ROUGE

Jean-Baptiste Malet et Xavier Deleu - documentaire France 2017 54mn -

(ATTENTION ! Cette page est une archive !)

L'EMPIRE DE L'OR ROUGEDurant deux ans, des confins de la Chine à l'Italie, en passant par le Ghana, Jean-Baptiste Malet a mené une enquête inédite et originale. En 2011, il découvre que la conserverie Le Cabanon dans le Vaucluse a été rachetée par l'armée chinoise en 2004. Étonné par la présence de l'Armée Populaire dans un domaine si éloigné des préoccupations militaires, il demande à rencontrer les dirigeants de l'entreprise chinoise. Devant leur refus de le recevoir, il se rend sur place. Imaginez sa surprise quand il aperçoit à travers les grilles des grands barils bleus de 230 kilos de triple concentré, étiquetés « Made in China » !
De juin 2014 à avril 2017, il remonte la filière mondiale et rencontre tous ses acteurs, de Chris Rufer, magnat californien à la tête d'une entreprise produisant 12% du concentré mondial, jusqu'au cueilleur du Xinjiang payé 1 centime d'euro le kilogramme ramassé. La Chine est aujourd'hui le premier exportateur mondial de concentré de tomate, celui que les industriels utilisent pour produire du ketchup, des pizzas surgelées, de la ratatouille, des lasagnes, etc. La tomate « d'industrie » n'a rien à voir avec ce que l'on appelle la « tomate de bouche » - la tomate des supermarchés, des primeurs ou des jardins. Entre ces deux types de tomates, il y a autant de différences qu'entre une pomme et une poire : propriétés, aspects et textures sont distincts… Mais pourquoi donc produire à l'autre bout du monde des tomates que l'on pourrait tout aussi bien faire rougir sur le pas de notre porte ? Chercher des pistes en émondant la filière est un premier pas pour ouvrir les yeux sur notre alimentation mondialisée et standardisée. Découvrir les alternatives locales à ce système est le reste du chemin qui nous reste à parcourir ensemble. (avec la complicité involontaire du Festival Alimenterre)